Hépatite C : Un guide détaillé

Combinaison de traitements pour l’hépatite C chronique

Points clés

  • L’objectif principal du traitement de l’hépatite C consiste à guérir la personne atteinte. On appelle aussi la guérison une réponse virologique soutenue.
  • Toute personne qui guérit de l’hépatite C recevra toujours un résultat positif au test de dépistage des anticorps anti-hépatite C.
  • L’immunité contre l’hépatite C n’existe pas. Même une personne qui guérit de l’hépatite C peut être infectée à nouveau (réinfection).
  • Chaque personne qui a l’hépatite C devrait parler à un professionnel de la santé de ses options de traitements.

Les traitements de l’hépatite C s’appellent des antiviraux à action directe ou AAD. Les AAD agissent en empêchant le virus de se répliquer. Les traitements de l’hépatite C consistent en des combinaisons de deux sortes d’AAD ou davantage. Les différentes sortes d’AAD agissent contre la réplication de façons différentes. Certains traitements de l’hépatite C incluent aussi un médicament appelé ribavirine qui est pris en combinaison avec des AAD.

Le traitement consiste généralement à prendre des comprimés pendant huit à 12 semaines. Chez la plupart des gens, le traitement cause peu de problèmes. S’il provoque des effets secondaires, ceux-ci sont généralement légers.  

Le tableau des Médicaments anti-hépatite C approuvés au Canada pour les adultes fournit des renseignements généraux sur les combinaisons de traitements approuvées par Santé Canada pour les personnes ayant l’hépatite C. Les feuillets d’information sur les médicaments anti-hépatite C contiennent de l’information détaillée sur des médicaments et combinaisons de traitements spécifiques.

Il est important de considérer plusieurs facteurs lorsqu’on choisit une combinaison de traitements. La prise en compte de tous ces facteurs aidera une personne à prendre une décision sur les médicaments anti-hépatite C à prendre en consultation avec son professionnel de la santé.

Facteurs à prendre en considération :

Génotype ou souche du virus de l’hépatite C

Il existe six souches principales, ou génotypes, du virus de l’hépatite C. Elles sont numérotées de 1 à 6.  Un professionnel de la santé peut effectuer un test pour déterminer de quel génotype une personne est infectée.

Les renseignements dans le tableau des Médicaments anti-hépatite C approuvés au Canada pour les adultes sont organisés selon les traitements qui agissent contre tous les génotypes et ensuite selon les traitements qui agissent contre des génotypes particuliers.

Taux de guérison ou de réponse virologique soutenue (RVS) 

Les médicaments contre l’hépatite C peuvent guérir les personnes atteintes de cette maladie. L’expression réponse virologique soutenue (RVS) est un synonyme de guérison.

Les taux de guérison sont déterminés lors des essais cliniques menés pour tester les médicaments.

Les traitements recommandés à l’heure actuelle permettent d’obtenir des taux de guérison de 95 % ou plus.

Expérience du traitement

Il existe deux catégories d’expérience en ce qui concerne le traitement :

  1. Les personnes qui n’ont jamais été traitées pour l’hépatite C (personnes jamais traitées).
  2. Les personnes qui ont essayé le traitement mais qui n'ont pas guéri (personnes déjà traitées).

La catégorie à laquelle une personne appartient peut influencer sa réponse à sa prochaine combinaison de traitements.

Durée du traitement

En général, il faut prendre sa combinaison de médicaments pendant une période fixe. La plupart des traitements durent entre huit et 12 semaines. Dans certains cas, il peut être nécessaire de prendre le traitement pendant plus de 12 semaines.

Stade des lésions hépatiques

Un professionnel de la santé évaluera l’ampleur des lésions hépatiques subies par la personne dans le cadre de ses tests initiaux. Pour en savoir plus sur les tests utilisés, consultez Tests de contrôle. L’ampleur des dommages au foie peut influencer les décisions concernant les traitements les plus appropriés à prendre et le meilleur moment pour commencer.

Si le foie d’une personne a subi de très nombreuses lésions, une greffe de foie pourrait être nécessaire avant qu’elle puisse  commencer un traitement contre l’hépatite C.

Autres problèmes de santé et médicaments

Si une personne a d’autres problèmes de santé, cela peut influencer ses chances de guérir de l’hépatite C sous l’effet d’une combinaison de médicaments particulière. Dans un autre cas, il est possible qu’un médicament anti-hépatite C particulier n’ait pas été testé chez des personnes souffrant de problèmes de santé spécifiques, comme celles co-infectées par l’hépatite B et l’hépatite C.

Il est important que les professionnels de la santé soient au courant de tous les problèmes de santé des patients et de tous les médicaments qu’ils prennent avant de prescrire le traitement afin qu’ils puissent déterminer le risque d’interactions entre les médicaments anti-hépatite C et les autres médicaments.

Co-infection au VIH

De nombreux traitements approuvés pour l’hépatite C ont été testés chez des personnes co-infectées par le VIH et l’hépatite C. Les personnes co-infectées par le VIH et l’hépatite C ont tendance à guérir aussi fréquemment que les personnes ayant l’hépatite C seulement.

Coût et couverture des médicaments

Le paiement du traitement est en train de devenir plus facile car il existe davantage de programmes qui aident les patients à payer les médicaments, notamment les régimes publics d’assurance médicaments, les assurances privées et les programmes des compagnies pharmaceutiques.

Il existe aussi des programmes administrés par le gouvernement fédéral pour des groupes spécifiques comme les Inuits et les Premières Nations, les forces armées, les détenus fédéraux et les personnes qui ont contracté l’hépatite C lors d’une transfusion sanguine effectuée entre 1986 et 1990.

Un professionnel de la santé pourra vous aider à déterminer si vous êtes admissible au traitement et si vous pouvez obtenir un soutien financier ou autre en vertu d’un de ces programmes. Vous trouverez d’autres renseignements à ce sujet dans la section La couverture de frais dans votre région.

Raisons pour reporter le traitement :

Grossesse

Une personne enceinte ne peut pas commencer un traitement contre l’hépatite C avant d’avoir accouché. Si une grossesse est evisageable, la personne devrait utiliser de la contraception pendant tout le traitement et les six mois suivant la fin du traitement. Un professionnel de la santé pourra aider à déterminer un plan et un calendrier de traitement pour une personne ayant l’hépatite C qui souhaite avoir un bébé.

Enfants et adolescents

Les lignes directrices canadiennes actuelles recommandent le recours à un spécialiste pour soigner les enfants atteints d’hépatite C. En général, on attend que les enfants grandissent pour les traiter. Il est rare que le traitement doive commencer plus tôt, et il est généralement possible d’attendre que le développement physique et mental de l’enfait soit terminé.

Ressources à l’intention des fournisseurs de services

Ressources à l’intention des clients

Révisé en 2018.