Hépatite C : Un guide détaillé

Soigner son foie

Les personnes vivant avec l'hépatite C qui souhaitent vivre en bonne santé doivent apprendre à prendre soin de leur foie. Pour ce faire, il faut savoir comment prévenir et atténuer les dommages subis par le foie.

Activités bénéfiques au foie

Manger des aliments nutritifs

Manger sainement favorise un bon état de santé global. Une bonne nutrition est particulièrement importante pour les personnes porteuses de l'hépatite C parce que l'insuffisance hépatique perturbe la digestion, le métabolisme, l'absorption et l'entreposage des éléments nutritifs.

En plus de fournir l'énergie et les nutriments dont les gens ont besoin pour se sentir en forme, une saine alimentation favorise une bonne fonction immunitaire, la régénération et la protection du foie et le soulagement des symptômes de l'hépatite C.

Quand on a l'hépatite C, manger sainement consiste à :

  • Choisir une variété d'aliments tous les jours, y compris de la protéine pour combattre l'infection et faciliter la régénération du foie
  • Absorber suffisamment de calories, sans exagérer
  • Manger des légumes et des fruits riches en vitamine A et vitamine C
  • Éviter l'alcool pour permettre au foie de se régénérer
  • Limiter les aliments riches en matières grasses et en sucre

Pour en savoir plus sur le maintien d'une bonne alimentation à petit prix, voir la section La nutrition à petit prix.

Les vitamines et les minéraux pourraient aussi contribuer aux soins du foie. Il est toutefois important de consulter un médecin ou pharmacien avant de commencer à prendre une multivitamine. Il est important que les personnes ayant l'hépatite C évitent les suppléments de fer et qu'elles choisissent une multivitamine qui ne contient pas de fer.

Consultez un médecin ou pharmacien avant de prendre des antidouleurs ou d'autres médicaments, vitamines, plantes médicinales ou suppléments. Certains sont plus inoffensifs pour le foie que d'autres. Si vous suivez un traitement contre l'hépatite C, parlez à votre médecin de la possibilité d'interactions médicamenteuses.

Pour en savoir plus sur les plantes médicinales, les suppléments et l'hépatite C, consultez la section Les thérapies complémentaires.

Faire de l'exercice

L'exercice est essentiel au maintien d'une bonne santé. L'activité physique d'intensité légère à modérée augmente l'énergie, réduit le stress et empêche la prise de poids.

L'obésité et la stéatose (accumulation de graisse autour du foie) peuvent compromettre l'efficacité du traitement anti-hépatite C et aggraver les problèmes de foie.

Pour les personnes atteintes d'hépatite C qui se sentent malades ou qui souffrent d'effets secondaires, faire de l'exercice risque de paraître comme une corvée difficile.

L'exercice n'a cependant pas besoin d'être exigeant ou compliqué pour être bénéfique; on peut commencer tranquillement et augmenter graduellement la durée et la fréquence de ses sessions afin d'en arriver à trois sessions hebdomadaires de 15 à 30 minutes. Il est plus facile de faire de l'exercice lorsqu'on choisit des activités physiques simples et agréables. Et sachez que les sessions d'activité de dix minutes étalées sur la journée s'additionnent!

L'activité physique est recommandée à toutes les personnes vivant avec l'hépatite C, sauf dans les cas d'insuffisance hépatique décompensée ou d'autres complications métaboliques.

Boire du café

Le débat se poursuit, mais selon certaines études, il semble exister un lien entre la consommation de café et le ralentissement de la progression de la cirrhose et du carcinome hépatocellulaire (cancer du foie) et la réduction des taux d'enzymes hépatiques. D'autres études sont nécessaires pour vérifier cette hypothèse et éclairer le mécanisme d'action en question.

Une trop forte consommation de café peut causer d'autres problèmes médicaux, mais une quantité modérée, soit trois petites tasses de café par jour, pourrait aider les personnes souffrant d'hépatite C à protéger la santé de leur foie. De plus, boire du café est souvent une activité sociale abordable pour les personnes à faible revenu.

Se faire vacciner pour les hépatites A et B

L'hépatite A et l'hépatite B peuvent endommager le foie. Les personnes qui ne sont pas atteintes de ces infections peuvent se faire vacciner afin de se protéger contre les hépatites A et B. Les personnes atteintes d'hépatite B peuvent recevoir un traitement. L'hépatite A disparaît habituellement toute seule.

Activités nuisibles au foie

Boire de l'alcool

L'alcool peut aggraver les dommages au foie et accroître le risque de cancer du foie. Arrêter ou réduire sa consommation d'alcool est la meilleure décision qu'une personne puisse prendre pour favoriser la santé de son foie. On peut aussi favoriser la réussite du traitement de l'hépatite C en évitant de boire.

Les personnes qui voudraient arrêter de boire de l'alcool peuvent essayer plusieurs stratégies afin de découvrir celle qui leur convient. Voici quelques suggestions :

  • Fixer un objectif de consommation d'alcool qui semble réaliste et essayer de le respecter.
  • Espacer ses boissons alcoolisées par des options sans alcool comme l'eau, les jus et les boissons gazeuses.
  • Choisir des boissons plus petites ou à plus faible teneur en alcool (une bière à 3 % au lieu de 5 %, par exemple).
  • Diluer les alcools forts en y ajoutant du jus, de l'eau ou de la boisson gazeuse.
  • Chercher un soutien auprès d'un groupe de soutien, un programme de traitement de la toxicomanie ou un conseiller.

Certaines personnes trouvent qu'il vaut mieux cesser complètement de boire. Plusieurs d'entre elles y parviennent seules, alors que d'autres trouvent que l'aide d'un groupe de soutien est plus efficace.

Pour certaines personnes, surmonter une dépendance à l'alcool est un processus qui dure toute la vie. Plusieurs d'entre elles recommencent à boire ou à prendre des drogues de temps en temps (on parle de rechutes). Il est important de se rappeler que les rechutes sont une partie normale du rétablissement.

Fumer des cigarettes

Le tabagisme nuit au foie. Si une personne fume et boit de l'alcool en même temps, les risques pour le foie augmentent. La cigarette peut aussi causer des maladies du cœur,  le  cancer du poumon et des problèmes respiratoires. Comme l'alcool, la nicotine crée une forte dépendance, et s'en passer peut être difficile. La plupart des provinces et des territoires ont une ligne de téléassistance pour fumeurs. Voir ci-dessous :

Province ou Territoire

Numéros de téléphone de téléassistance

Alberta

 1-877-513-5333 or 1-866-332-2322

Colombie-Britannique

 1-877-455-2233 

Île-du-Prince-Édouard

 1-877-513-5333

Manitoba

 1-877-513-5333

Nouveau-Brunswick

 1-877-513-5333

Nouvelle-Écosse

 1-877-513-5333

Nunavut

 1-866-3NU-QUIT (1-866-368-7848)

Ontario

 1-877-513-5333

Québec

 1-866-527-7383

Saskatchewan

 1-877-513-5333

Terre-Neuve et Labrador

 1-800-363-5864

Territoires du Nord-Ouest

 1-866-286-5099

Yukon

 1-877-513-5333

Les antidouleurs en vente libre

Les antidouleurs appartiennent généralement à deux catégories.

La première consiste en le médicament analgésique (contre la douleur) et antipyrétique (contre la fièvre) acétaminophène, l'ingrédient actif du Tylenol.

La deuxième catégorie inclut les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) couramment appelés ibuprofène et acide acétylsalicylique, respectivement les ingrédients actifs de l'Advil et de l'Aspirin.

Chaque catégorie soulage la douleur et réduit la fièvre, et les AINS ont également des propriétés anti-inflammatoires.

Les personnes vivant avec l'hépatite C ont souvent recours aux antidouleurs pour contrer les effets secondaires et les symptômes, mais il est important qu'elles ne dépassent jamais les doses recommandées ou approuvées. Ces deux catégories de médicaments se sont révélées toxiques pour le foie lorsque des doses excessives étaient utilisées.  Soulignons aussi qu'il est possible de faire une surdose de Tylenol. Pour en savoir plus, voir la section Antidouleurs.

Les médecins peuvent fournir des renseignements supplémentaires sur la maîtrise de la douleur et peuvent recommander de meilleurs choix aux patients vivant avec l'hépatite C.

Consommer des drogues

Les renseignements sur les effets des drogues sur le foie sont limités. Certaines études ont porté à croire que la marijuana endommageait le foie, mais d'autres recherches sont nécessaires pour le confirmer.

Lorsqu'elles apprennent qu'elles ont l'hépatite C, certaines personnes décident de réduire ou de cesser leur consommation de drogues ou encore d'utiliser des drogues moins nocives.

Révisé en 2014.