Hépatite C : Un guide détaillé

Pratiques de routine et précautions universelles

« Pratiques de routine », « précautions universelles », « mesures de lutte contre l’infection »… Peu importe le nom qu’on leur donne, il s’agit de pratiques qui visent à prévenir la propagation d’infections entre les fournisseurs de services et leurs clients, habituellement dans les contextes de soins de santé. Ces précautions servent à protéger l’intervenant et le client lorsqu’il y a manipulation de liquides corporels.

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) conseille aux travailleurs de la santé de :

  • Se comporter comme si le sang et n’importe quel autre liquide corporel étaient potentiellement infectieux.
  • Déclarer immédiatement toute piqûre d’aiguille accidentelle à son superviseur ou directeur.
  • Porter des gants lors de tout contact avec du sang ou d’autres liquides corporels, des excréments ou de la peau non intacte.
  • Porter des gants lors de tout contact avec des articles, comme des vêtements ou des surfaces contaminés par du sang ou des liquides corporels, ainsi que lors du nettoyage ou de la décontamination de l’endroit contaminé.
  • Porter des gants lors de toute veinopuncture ou de toute autre intervention où il y a présence de sang.
  • Remplacer immédiatement les gants déchirés ou percés.
  • Mettre des gants neufs pour chaque nouveau client.

On n’a pas besoin de lunettes protectrices, de masque, d’écran facial ou de vêtements spéciaux pour les consultations en clinique ou pour prodiguer des soins infirmiers aux personnes porteuses de l’hépatite C. Toutefois, il est recommandé de porter un sarrau, des lunettes protectrices et un masque ou un écran facial lors de toute intervention où des gouttelettes de sang ou d’un autre liquide corporel risquent d’apparaître.

Les vêtements protecteurs sont utilisés non seulement pour protéger les travailleurs de la santé, mais aussi les clients. Les précautions universelles empêchent les infections de se transmettre aux clients ou aux patients durant les interventions médicales.

Se laver les mains, c’est crucial :

  • Avant et après tout contact direct avec un client.
  • Tout de suite après un contact avec du sang ou un autre liquide corporel.
  • Après avoir enlevé des gants.

Précautions à prendre chez soi

Les personnes atteintes d’hépatite C devraient également se conformer aux précautions universelles chez elles, afin de prévenir la transmission du virus. Les contacts non intimes, comme le partage des articles ménagers (vaisselle, tasses et verres) ne comportent aucun risque. Toutefois, le sang, les liquides corporels et les articles qui entrent en contact avec ces derniers sont potentiellement infectieux. Il est essentiel de nettoyer minutieusement tout sang répandu et d’éviter de partager les articles d’hygiène personnelle (rasoir, coupe-ongles et brosse à dents) afin de protéger sa famille de l’hépatite C et d’autres infections.

Précautions à prendre pour nettoyer les taches de sang

Lors du nettoyage des taches de sang, il est important de suivre les conseils suivants afin de prévenir la propagation d’infections comme l’hépatite C :

  • Porter des gants – des gants déchirés n’empêcheront pas les mains d’entrer en contact avec le sang.
  • Enlever avec précaution les bouts de verre cassé ou autres objets coupants, et les mettre au rebus dans un contenant en plastique résistant, comme une bouteille de détergent.
  • Essuyer le sang avec des essuie-tout ou des chiffons jetables.
  • Utiliser une solution de nettoyage en mélangeant une dose d’eau de Javel avec 9 doses d’eau pour nettoyer la surface souillée par le sang.
  • Essuyer la solution d’eau de Javel avec des essuie-tout ou des chiffons jetables.
  • Mettre au rebus les gants, essuie-tout et chiffons dans un sac en plastique résistant.
  • Se laver minutieusement les mains.