Nouvelles CATIE

6 août 2020 

Le remdésivir (Veklury) devient le premier médicament approuvé au Canada pour le traitement de la COVID-19

  • Santé Canada vient d’approuver un médicament antiviral pour traiter les cas graves de COVID-19
  • Le remdésivir doit seulement être administré par voie intraveineuse et sous surveillance clinique étroite
  • Il s’agit du premier médicament approuvé au Canada pour traiter la nouvelle maladie à coronavirus

À la suite d’une évaluation exhaustive, Santé Canada a approuvé le médicament antiviral remdésivir (qui sera vendu sous le nom de marque Veklury) pour être utilisé chez les personnes répondant aux trois critères suivants :

  • symptômes graves de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)
  • pneumonie
  • besoin d’oxygène d’appoint pour faciliter la respiration

Santé Canada a autorisé l’utilisation du remdésivir chez les populations suivantes :

  • adultes
  • adolescents (âge minimal de 12 ans et poids corporel minimal de 40 kg)

Santé Canada a stipulé ceci :

  • Le remdésivir sera « administré par voie intraveineuse et ne sera utilisé que dans des établissements de soins où les patients peuvent être suivis de près ».
  • Santé Canada « continuera de surveiller de près l’innocuité du remdésivir au Canada et interviendra rapidement en cas de préoccupations relatives à l’innocuité ».

Santé Canada a accordé au remdésivir une approbation conditionnelle. Le fabricant du médicament, Gilead Sciences, continuera de transmettre à Santé Canada des rapports sur l’innocuité et l’efficacité du remdésivir, y compris les données se rapportant aux personnes atteintes de maladies hépatiques ou rénales préexistantes.

Accès

Jusqu’à présent, l’accès au remdésivir a été accordé en vertu du Programme d’accès spécial (PAS) de Santé Canada. Gilead travaille cependant avec l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) afin d’offrir un approvisionnement limité du médicament dans ce pays. Gilead a affirmé que l’ASPC servirait de liaison avec les provinces et les territoires du Canada pour « assurer l’attribution juste et équitable [du remdésivir] à l’intérieur du Canada ».

Gilead continuera d’évaluer les demandes d’accès compassionnel au remdésivir « pour le traitement d’urgence des femmes enceintes et des enfants présentant un cas confirmé de COVID-19 et de graves manifestations de la maladie ».

Selon Gilead, pour les patients âgés de 12 ans ou plus et pesant au moins 40 kg, la posologie recommandée du remdésivir est la suivante :

  • Jour 1 : une seule dose d’attaque de 200 mg par perfusion intraveineuse;
  • Jour 2 et suivants : une dose de 100 mg par jour par perfusion intraveineuse.

En tout, le traitement devrait durer au minimum cinq jours et au maximum 10 jours.

Le coût approximatif de cinq jours de traitement au remdésivir est de 3 122 $ CA. Espérons que ce médicament sera subventionné par les provinces et les territoires canadiens, ainsi que par les compagnies d’assurances.

                                                                                                                        —Sean R. Hosein

RESSOURCES :

Le remdésivir : historique et innocuité : TraitementActualités 237

Résultats préliminaires d’une étude contrôlée contre placebo sur le remdésivirTraitementActualités 237

Le remdésivir va de l’avantTraitementActualités 237

Cliquez ici pour obtenir plus de renseignements sur des traitements expérimentaux contre la COVID-19 – TraitementActualités 237

 

RÉFÉRENCES :

  1. Santé Canada. Autorisation avec conditions de l’utilisation au Canada du remdésivir pour le traitement de patients ayant de graves symptômes de COVID-19. Communiqué de presse. 28 juillet 2020.
  1. Gilead Sciences. Remdésivir pour injection. Monographie de produit. 27 juillet 2020.
  1. Kolata G. Remdesivir, the first coronavirus drug, gets a price tag. The New York Times. 29 June 2020. Disponible à l’adresse : https://www.nytimes.com/2020/06/29/health/coronavirus-remdesivir-gilead.html?searchResultPosition=2 [un abonnement pourrait être nécessaire].
  1. Kapczynski A, Biddinger P, Walensky R. Remdesivir could be in short supply. Here’s a fix. The New York Times. 28 July 2020. https://www.nytimes.com/2020/07/28/opinion/remdesivir-shortage-coronavirus.html?searchResultPosition=1 [un abonnement pourrait être nécessaire].