Connectons nos programmes

Navigation pour les patients 



2017

Un récent compte rendu de portée1 a décrit les facteurs influençant le succès des programmes de navigation de la santé qui relient les soins primaires (centres de santé communautaire, équipes de santé familiale, etc.) aux services de santé communautaires et services sociaux. Le compte rendu a identifié onze facteurs pouvant influencer le succès des programmes de navigation de la santé :

  1. Caractéristiques du client
  2. Recrutement et formation des navigateurs
  3. Clarté du rôle des navigateurs
  4. Processus opérationnels clairs
  5. Temps et ressources
  6. Partenariats
  7. Services communautaires
  8. Communication
  9. Intérêt du client
  10. Importance accordée aux navigateurs
  11. Évaluation

En quoi consiste la navigation?

Dans les programmes de navigation, les clients sont jumelés à un fournisseur de services — parfois une infirmière, un gestionnaire de cas ou un pair — dont le travail est d’appuyer et de guider les clients à travers le système de santé jusqu’à ce qu’ils puissent le faire d’eux-mêmes. Voici comment les auteurs du compte rendu décrivent les rôles des navigateurs :

  1. Ils facilitent l’accès aux programmes et aux services liés à la santé
  2. Ils font la promotion de la continuité des soins et la facilitent
  3. Ils identifient et suppriment les obstacles aux soins
  4. Ils veillent à ce que les clients, leurs familles et leurs fournisseurs utilisent le système de santé de manière efficace

Méthodologie

Les auteurs du compte rendu ont passé en revue les données de recherche liées à la navigation de la santé et publiées entre janvier 1990 et juin 2013. Les articles pouvaient être inclus s’ils contenaient de l’information au sujet des navigateurs ou des programmes de navigation en milieux de soins primaires reliant les clients à des services de santé communautaires et des services sociaux.

Le compte rendu comportait 34 articles :

  • 29 des États-Unis
  • Deux du Canada
  • Deux du Royaume-Uni
  • Un de l’Australie

Quels facteurs ont une influence sur le succès des programmes de navigation de la santé en soins primaires?

Le compte rendu de portée a identifié 11 facteurs influençant le succès des programmes de navigation de la santé en milieux de soins primaires, soit :

  1. Les caractéristiques du client : Les organismes devraient envisager la complexité des besoins du client, la langue et les obstacles géographiques ainsi que la capacité de l’organisme à offrir des services adaptés aux particularités culturelles lorsqu’ils élaborent un programme de navigation.
  2. Le recrutement et la formation des navigateurs : Les organismes devraient envisager d’encourager la croissance et le perfectionnement des navigateurs, leur formation en matière de résolution de problèmes pour les cas complexes, de favoriser la collaboration entre les navigateurs et d’orienter les navigateurs en fonction des besoins précis de leurs clients.
  3. La clarté du rôle : Les organismes devraient établir des limites claires pour les navigateurs afin de s’assurer qu’ils comprennent leur rôle.
  4. Des processus opérationnels clairs : Les organismes devraient élaborer des processus, des politiques et des procédures qui soutiennent la navigation; utiliser des processus de prise de décisions fondés sur l'obtention d'un consensus; fournir de la supervision clinique; communiquer régulièrement avec les partenaires et identifier les mécanismes afin d’aborder les enjeux liés aux horaires et à l’aiguillage.
  5. Le temps et les ressources : Les organismes devraient fournir des ressources humaines, financières et physiques adéquates, comme un endroit pour permettre aux navigateurs de travailler ainsi que des ressources technologiques comme des systèmes de dossiers de santé informatisés.
  6. Les partenariats : Les organismes devraient encourager la participation de tout le personnel impliqué et développer de solides relations avec les partenaires externes en se servant d’une charte communautaire, d’un comité directeur et d’une stratégie de communication qui inclut une façon d’aborder les inégalités de pouvoir et les autres conflits.
  7. Les services communautaires : Les organismes devraient considérer s’il existe suffisamment de ressources dans la communauté où référer les clients.
  8. La communication : Les organismes devraient encourager la présence du personnel lors des réunions, partager les mises à jour sur les clients par le biais du système de dossiers de santé informatisé et faire participer les médecins aux réunions régulières.
  9. L’intérêt du client : Les organismes devraient obtenir l’appui des clients pour le programme de navigation, utiliser différentes stratégies pour recruter pour le programme et aborder toute stigmatisation potentielle qui pourrait exister.
  10. L’importance accordée aux navigateurs : Les organismes devraient démontrer aux navigateurs qu’ils sont importants en facilitant les occasions pour eux d’être reconnus et entendus.
  11. L’évaluation : Les organismes devraient élaborer un plan d’évaluation, envisager des processus de recherche participative, se concentrer sur les processus du programme, utiliser des indicateurs prédéterminés et aborder les problèmes potentiels liés au manque d’accès aux données, surveiller les changements en matière de santé à long terme et la distribution des résultats au programme de navigation.

La navigation est déjà utilisée pour appuyer les personnes vivant avec le VIH

Il existe également des données de recherche appuyant l’utilisation de programmes de navigation conçus spécialement pour les personnes vivant avec le VIH. Le taux d’aiguillage vers les soins chez les clients des programmes de navigation a considérablement augmenté après la mise en œuvre du programme.2,3 Il existe également des données probantes démontrant que les navigateurs améliorent considérablement le taux de rétention en soins des clients séropositifs.2–5 Surtout, la recherche atteste que travailler avec un navigateur peut améliorer significativement les résultats du traitement chez les personnes vivant avec le VIH, notamment une augmentation du compte de CD4 et une réduction de la charge virale.2,3

Les programmes de navigation sont déjà utilisés au Canada pour appuyer les personnes vivant avec le VIH afin qu’elles atteignent des résultats optimaux en santé et bien-être, notamment les programmes à Vancouver, Kamloops et Regina. Les lignes directrices canadiennes qui appuieront le renforcement des programmes existants et le développement de nouveaux programmes de navigation de la santé pour les personnes vivant avec le VIH seront publiées en 2017.

Références

  1. Valaitis RK, Carter N, Lam A, et al. Implementation and maintenance of patient navigation programs linking primary care with community-based health and social services: a scoping literature review. BMC Health Services Research. 2017 Dec;17(1):116. Disponible à l'adresse : http://bmchealthservres.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12913-017-2046-1
  2. Bradford JB, Coleman S, Cunningham W. HIV System Navigation: An emerging model to improve HIV care access. AIDS Patient Care and STDs. 2007 Jun;21(s1):S-49–58.
  3. Farrisi D, Dietz N. Patient navigation is a client-centered approach that helps to engage people in HIV care. HIV Clinician. 2013;25(1):1–3.
  4. Zaller ND, Holmes L, Dyl AC, et al. Linkage to treatment and supportive services among HIV-positive ex-offenders in Project Bridge. Journal of Health Care for the Poor and Underserved. 2008 May;19(2):522–31.
  5. Willis S, Castel AD, Ahmed T, et al. Linkage, engagement, and viral suppression rates among HIV-infected persons receiving care at medical case management programs in Washington D.C. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2013 Nov;64(Supplement 1):S33–41.