Connectons nos programmes

National HIV Testing Day 



2016

Quelles leçons peut-on tirer de la campagne américaine de dépistage du VIH?

Une étude sur les effets de la National HIV Testing Day (NHTD), Journée nationale de dépistage du VIH, portant sur les tendances en matière de dépistage du VIH aux États-Unis a révélé une augmentation à la fois du nombre de tests effectués et du nombre de nouveaux résultats positifs pendant la semaine de la National HIV Testing Day comparativement à deux semaines de contrôle. L’étude a aussi révélé une augmentation significative du pourcentage de tests de dépistage du VIH chez les populations à risque élevé, y compris les hommes  ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH) et les Noirs non hispaniques.

La National HIV Testing Day aux États-Unis vise à promouvoir et à augmenter le dépistage du VIH. Elle se tient le 27 juin de chaque année et des centaines d’événements locaux sont organisés à cette occasion. La plupart des événements locaux offrent des tests de dépistage du VIH et sont accompagnés de campagnes médiatiques et de marketing social qui renseignent sur la prévention du VIH, le dépistage et les soins. Ces événements abordent aussi les obstacles au dépistage du VIH et encouragent le public à se faire tester.

Les objectifs de la National HIV Testing Day sont d’encourager les gens à :

  • Subir un test de dépistage du VIH
  • Prendre connaissance de leur statut sérologique
  • Se prévaloir des services de prévention, de soins et de traitement
  • Déployer des efforts pour réduire la stigmatisation associée au VIH

Bien que la National HIV Testing Day soit organisée aux États-Unis depuis 1995, il n’existe aucune journée semblable au Canada.

L’étude

En 2010, la semaine entourant la National HIV Testing Day (24 au 30 juin) a été comparée à deux autres « semaines de contrôle » cette année-là, soit la semaine du 7 au 13 janvier et celle du 12 au 18 août. Ces semaines de contrôle ont été choisies parce qu’aucune campagne de dépistage ou de sensibilisation au VIH n’était prévue dans les quatre semaines précédant ou suivant ces périodes et qu’aucun congé majeur ne tombait la semaine précédant ou suivant ces périodes.

Les résultats1

En 2010, 52 autorités sanitaires ont effectué 161 844 tests de dépistage financés par le CDC pendant les trois semaines visées par l’étude. Pendant la semaine de la National HIV Testing Day en 2010, il y a eu considérablement plus de tests effectués que pendant les semaines de contrôle (63 914 tests comparativement à 48 748 pendant la 1ère semaine de contrôle et à 49 182 pendant la 2e).

Durant la semaine de la National HIV Testing Day, il y a eu considérablement plus de nouveaux résultats positifs comparativement aux deux semaines de contrôle (467 pendant la semaine de la National HIV Testing Day comparativement à 367 dans la 1ère semaine de contrôle et à 356 dans la 2e).

Le profil des personnes qui ont subi un test de dépistage a également changé pendant la National HIV Testing Day. L’étude a démontré que, comparativement à la 1ère et à la 2e semaine de contrôle :

  • Le pourcentage de personnes de 20 à 29 ans qui ont subi un test de dépistage pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus faible (4,5 % et 1,8 % plus faible, respectivement).
  • Le pourcentage de personnes de 50 ans et plus qui ont obtenu un résultat positif au test de dépistage pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus élevé (2,7 % et 1,6 % plus élevé, respectivement).
  • Le pourcentage de Blancs non hispaniques qui ont subi un test de dépistage pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus faible (2,8 % et 1,4 % plus faible, respectivement).
  • Le pourcentage de Noirs non hispaniques qui ont subi un test de dépistage pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus élevé (2,9 % et 1,9 % plus élevé, respectivement).
  • Le pourcentage de HARSAH qui ont subi un test de dépistage pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus élevé (0,8 % et 1,0 % plus élevé, respectivement).
  • Le pourcentage d’hétérosexuels à faible risque qui ont subi un test de dépistage pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus élevé (2,0 % et 1,8 % plus élevé, respectivement).

L’étude a démontré que pendant la semaine de la National HIV Testing Day, le pourcentage de personnes qui ont subi un test de dépistage rapide était considérablement plus élevé (6,6 % et 4,9 % plus élevé, respectivement) comparativement aux deux semaines de contrôle. L’étude a aussi révélé que le pourcentage de personnes qui ont subi un test de dépistage dans un endroit autre qu’un établissement de soins de santé pendant la semaine de la National HIV Testing Day était considérablement plus élevé (13,1 % et 10,1 % plus élevé, respectivement) comparativement aux deux semaines de contrôle. Enfin, comparativement à la 1ère semaine de contrôle (mais pas la 2e), le pourcentage de personnes qui ont reçu le résultat de leur test était considérablement plus élevé (3,0 %). 

Qu’est-ce que cela nous indique sur le potentiel d’une journée nationale de dépistage du VIH au Canada?

Cette étude a démontré que la National HIV Testing Day a augmenté le nombre global de tests de dépistage et de nouveaux résultats positifs comparativement aux deux semaines de contrôle. Elle a aussi révélé une augmentation du dépistage chez certaines populations à risque élevé, y compris les Noirs non hispaniques et les HARSAH mais pas chez les autres populations comme les Hispaniques et les Latino-américains. 

L’utilisation de la technologie de dépistage rapide – 66 % de tous les tests effectués pendant la  National HIV Testing Day étaient des tests rapides – peut avoir permis aux fournisseurs de services d’effectuer davantage de tests. L’offre de tests de dépistage dans des endroits autres que des établissements de soins de santé pendant la campagne peut aussi avoir joué un rôle-clé. Le taux élevé de résultats communiqués (81 %) pendant la semaine de la National HIV Testing Day nous indique que la majorité des personnes qui ont subi le test ont pris connaissance de leur statut sérologique.

Une journée nationale de dépistage du VIH au Canada pourrait potentiellement augmenter le nombre de personnes qui se font tester et qui prennent donc connaissance de leur statut sérologique. On devrait utiliser les données sur les obstacles au dépistage chez les populations à risque spécifiques pour mieux éclairer les campagnes de marketing social et s’assurer que ces obstacles sont abordés.

Ressources

Guide pour le dépistage et le diagnostic de l’infection par le VIH – Agence de la santé publique du Canada

Référence

Van Handel MM, Mulatu MS. « Effectiveness of the U.S. National HIV Testing Day campaigns in promoting HIV testing: Evidence from CDC-funded HIV testing sites », 2010. Public Health Reports. Octobre 2014; 129 : 446–54.

 

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.