Connectons nos programmes

Dépistage pour les personnes accompagnatrices 



2016

Un programme novateur de dépistage rapide aux points de services pour les personnes accompagnant les clients séropositifs à leurs rendez-vous est efficace pour le diagnostic de nouvelles infections au VIH

Depuis 2007, la clinique des maladies infectieuses de l’Université de la Caroline du Nord offre un test de dépistage rapide du VIH aux points de service à toute personne accompagnant un client séropositif à son rendez-vous à la clinique de soins VIH. Une évaluation de ce programme de dépistage a démontré que le dépistage des personnes accompagnatrices permet de formuler de nouveaux diagnostics de VIH et de parvenir à un taux élevé d’arrimage aux soins liés au VIH.(1)

Initiative de dépistage du VIH pour les personnes accompagnatrices

Dans le cadre de ce programme, le test de dépistage rapide du VIH aux points de service est volontaire et annoncé par le biais de dépliants offerts à la clinique. Les personnes qui accompagnent un client de la clinique à son rendez-vous peuvent demander au personnel de la clinique de subir un test. Le dépistage est confidentiel; on ne demande pas le lien entre le client et la personne qui l’accompagne et aucune information au sujet des résultats du test de la personne accompagnatrice ne sera dévoilée au client sauf si ce dernier requiert du soutien face au dévoilement. Du counseling avant et après le test fait partie du processus de dépistage aux points de service.

Si le test des personnes accompagnatrices est réactif (un résultat positif provisoire), on leur donne un rendez-vous à la clinique pour subir un test de dépistage de confirmation. Si le test de confirmation est positif, la personne est immédiatement arrimée aux soins à la clinique, qui offre l’accès à des fournisseurs de soins primaires, des travailleurs sociaux, des conseillers en consommation de substances et des conseillers en aide financière.

Le programme de dépistage détecte le taux de positivité dans une proportion de 5 %

Entre octobre 2007 et juin 2013, 452 personnes accompagnatrices ont subi un test de dépistage. Dix-huit pour cent (72) d’entre elles étaient des personnes qui subissaient un test pour la première fois. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent (450) ont obtenu leur résultat de test de dépistage aux points de service la même journée.

Vingt-deux tests se sont révélés être réactifs et des tests de dépistage de confirmation ont été effectués pour 86 % (19) d’entre elles. Toutes les personnes recevant la confirmation d'un diagnostic positif au VIH étaient arrimées aux soins de la clinique. Plus de 70 % (16) des personnes accompagnatrices ayant reçu un test positif grâce au programme n’avaient jamais obtenu de résultat positif auparavant; le taux de positivité général (qui incluait les personnes ayant déjà reçu un diagnostic) était de 4,9 %.

Un programme bien reçu par l’ensemble de la clientèle de la clinique

Entre janvier et avril 2009, un sondage anonyme a été distribué à tous les clients afin d’évaluer l’acceptabilité du programme au sein de la clientèle générale de la clinique.

Quatre cents répondants ont rempli le sondage anonyme et quatre-vingt-seize pour cent d’entre eux approuvaient le programme de dépistage.

Qu’est-ce que cela signifie pour les fournisseurs de services canadiens?

Les programmes de dépistage ciblant les réseaux sociaux des personnes vivant avec le VIH facilitent l’accès au dépistage au sein des communautés de personnes pouvant être à risque plus élevé de contracter le VIH. Des programmes de réseautage social semblables à celui-ci sont utilisés par la Région sanitaire de Saskatoon afin d’inciter les contacts sociaux des personnes ayant récemment reçu un diagnostic de VIH à subir un test de dépistage. À Vancouver, l’Hôpital St-Paul offre le dépistage régulier du VIH aux partenaires sexuels sérodifférents des clients participants à des soins continus liés au VIH.

Le programme de l’Université de la Caroline du Nord n’a nécessité aucun nouveau financement et il fonctionne au sein de l'infrastructure et avec le personnel existants. Ce type de dépistage du VIH en clinique pour les personnes accompagnatrices de clients séropositifs pourrait considérablement accroître le nombre de personnes vivant avec le VIH qui connaissent leur statut VIH et qui sont arrimées à des soins. De plus, ce programme peut être adopté dans les cliniques VIH à travers le Canada, dans les provinces où le dépistage rapide aux points de service est offert.

Référence

Bischof JJ, Bell LL, Pierce JK, Cooper KL, Heine AD, Quinlivan EB, et coll., Detecting HIV Among Persons Accompanying Patients to an Infectious Diseases Clinic: Sexually Transmitted Diseases, 2015 Jan;42(1):54–6.