Vision positive

Printemps 2019 

Un remède puissant

Un film conçu par et pour les Autochtones vivant avec le VIH

De nombreuses personnes autochtones vivant avec le VIH comprennent que le savoir et la culture autochtones peuvent appuyer et renforcer le recours aux médicaments occidentaux pour traiter le VIH. Dans le film Un remède puissant, huit Autochtones parlent de leur vécu avec le VIH. Ils encouragent les autres à se faire tester, à amorcer un traitement du VIH tôt si les résultats sont positifs, à poursuivre le traitement et à renouer avec leur culture. Voici certaines de leurs paroles :

« Quand je vois quelqu’un qui traverse des épreuves, je me demande “Qu’est-ce qui a bien pu amener ces épreuves dans sa vie?" J’essaie de ne pas juger et de simplement observer. Je crois que les médecins qui ont eu le plus d’influence sur ma vie sont ceux qui se sont préoccupés non seulement de ma santé physique, mais aussi de ma santé mentale et de mon bien-être émotionnel, et qui ont pris le temps de me demander "Comment ça se passe, dans ta vie? Quelle autre source de soutien cherches-tu pour prendre soin de toi? Qu’est-ce qui t’aide à rester en santé? Quelles sont certaines des choses que tu fais pour prendre soin de toi?" Ceux qui ont fait preuve d’un intérêt sincère envers moi en tant qu’être humain. »

« Mon diagnostic a été un tournant dans ma vie, parce que jusqu’à ce moment-là, je me sentais déconnectée de ma propre communauté et de ma culture. Même si je parle couramment l’anishinaabe, j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose… Quand j’ai eu mon diagnostic, je me suis sentie très seule et j’avais peur. J’ai commencé à prier. Ça m’a vraiment aidée à me sentir proche de mon Créateur… les prières ont beaucoup aidé, et j’ai cherché à renouer avec ma culture. »

« Quand j’ai reçu mon diagnostic, je me sentais perdue et désorientée. J’étais triste et je me sentais seule. J’étais déprimée et suicidaire, et tout s’est assombri autour de moi. J’ai changé mon approche. Les personnes spirituelles, les guérisseurs, ont amené la lumière dans ma vie. Ils m’ont ramenée à la vie et à la réalité. »

« Certaines personnes vivent avec le VIH depuis plus de 27 ans. Je les admire et les respecte. Ils militent depuis bien plus longtemps que moi. Mais de nouvelles générations de personnes qui vivent avec le VIH ont besoin de nous, qui sommes là depuis longtemps, pour leur montrer que nous sommes en vie, en santé et heureux. »

« Les personnes qui vivent avec le VIH/sida ont besoin de médicaments, bien sûr, mais elles ont aussi besoin d’entretenir leur vie spirituelle et de maintenir leur esprit en vie. »

Si vous souhaitez organiser un visionnement dans votre communauté ou dans le cadre d’une activité menée par un organisme auquel vous êtes affilié, vous pouvez commander sans frais une trousse de visionnement en communiquant avec le Centre de distribution de CATIE au 1-800-263-1638 ou cliquez ici.