Prévenir l'infection par le VIH

Le VIH est plus difficile à transmettre par le sexe que de nombreuses personnes le pensent. Il existe seulement cinq liquides corporels qui contiennent suffisamment de VIH pour causer l’infection : le sang, le sperme (y compris le liquide pré-éjaculatoire), les liquides rectaux, les liquides vaginaux et le lait maternel.

La transmission du VIH peut seulement se produire lorsque l’un de ces liquides contenant du VIH entre dans le sang d’une personne séronégative, que ce soit par une brèche dans la peau, l’ouverture du pénis, du prépuce ou le revêtement humide (muqueuse) du vagin ou du rectum.

Voici des mesures que vous pouvez prendre pour réduire le risque de contracter ou de transmettre le VIH lors du sexe :

  • Utilisez un condom neuf avec chaque partenaire pour les relations anales et vaginales. Les condoms réduisent le risque de transmettre le VIH et d’autres ITS.
  • Utilisez du lubrifiant. Il crée des sensations agréables et réduit la friction, les coupures et les déchirures de la peau lors du sexe.
  • Choisissez des activités comportant un plus faible risque de transmission du VIH, tels que le sexe oral et la masturbation mutuelle.
  • Faites-vous tester régulièrement pour les ITS. Le fait d’avoir une ITS augmente votre risque de contracter ou de transmettre le VIH et d’autres ITS.
  • Si vous avez le VIH, prenez votre traitement contre ce virus. Les personnes séropositives qui reçoivent régulièrement des soins et qui prennent fidèlement leur traitement contre le VIH pour maintenir une faible quantité de VIH dans leur sang (également appelée charge virale indétectable) ne transmettent pas le VIH à leurs partenaires sexuels.
  • La prophylaxie pré-exposition (PrEP) consiste en des médicaments spécifiques que des personnes séronégatives prennent dans le cadre de leur stratégie de prévention du VIH. Parmi les personnes séronégatives qui prennent la PrEP telle qu’elle est prescrite et qui reçoivent des soins médicaux continus, la transmission sexuelle du VIH est rare. Parlez à votre professionnel de la santé pour en savoir plus sur la PrEP et déterminer si elle vous convient.

N’oubliez pas que le traitement anti-VIH et la PrEP ne réduisent pas le risque de contracter ou de transmettre d’autres ITS.