Une occasion idéale : Approches relatives aux programmes intégrés en matière d’hépatite C pour les populations prioritaires

Objectifs, processus et méthode d’analyse du dialogue

Les 11 et 12 février 2015, CATIE a organisé une réunion nationale d’échange des connaissances pour examiner certains des défis soulevés par le paysage changeant de l’hépatite C et déterminer comment élaborer des approches intégrées, détaillées et axées sur les utilisateurs de services en matière d’hépatite C. L’état actuel des services liés à l’hépatite C et le contexte du dialogue délibératif sont décrits dans un rapport documentaire de CATIE.1

Le dialogue était conçu de manière à réunir des personnes qui travaillent aux premières lignes de l’intervention en matière d’hépatite C pour discuter de pratiques exemplaires en élaboration de programmes et cerner des facteurs de succès clés susceptibles d’éclairer l’élaboration de programmes futurs au Canada. Des programmes innovateurs réalisés partout au pays fournissent des services liés à l’hépatite C aux populations prioritaires dans tout le continuum de soins. Afin de reproduire et d’adapter ces programmes et d’en élargir la portée, le dialogue visait à tirer un apprentissage essentiel de ces programmes et d’explorer certaines prochaines étapes critiques dans le cadre du développement d’une intervention nationale efficace menée à grande échelle.

Objectifs

Le dialogue délibératif visait quatre objectifs principaux :

  • éclairer les orientations prioritaires pour les politiques, les programmes et les services qui s’adressent à des populations distinctes et qui placent les utilisateurs de services au centre d’un cadre de travail intégré;
  • fournir des orientations pour les nouveaux programmes réalisés partout au Canada sur les modèles de continuum de soins en matière d’hépatite C pour des populations distinctes;
  • faciliter la collaboration, l’échange des connaissances et le réseautage inter-régions et intersectoriels entre les chefs de file en matière de programmes relatifs à l’hépatite C;
  • éclairer l’élaboration d’un document d’orientation stratégique national.

Le dialogue examinait principalement les modèles de continuum de soins en matière d’hépatite C et le cheminement du patient à travers la lentille de l’équité en matière de santé. On s’est particulièrement attardé aux modèles de programmes intégrés en matière d’hépatite C pour les populations prioritaires les plus exposées à des risques et les plus susceptibles de voir leur état de santé se détériorer à cause de l’hépatite C. Quatre populations prioritaires ont été ciblées : les peuples autochtones, les personnes qui s’injectent des drogues, les immigrants et nouveaux arrivants, ainsi que les adultes âgés.

Les participants au dialogue ont discuté des défis et des leçons découlant des efforts de première ligne afin de repérer les facteurs de succès clés dans les modèles de programmes intégrés existants en vue de cerner des orientations prometteuses en ce qui a trait aux programmes, aux politiques et à l’échange des connaissances en matière d’hépatite C.

Processus

Plusieurs stratégies ont été utilisées pour assurer la réussite de l’événement :

  1. Processus : orientation et engagement
  2. Processus : assurer un dialogue inclusif
  3. Processus : assurer une compréhension commune
  4. Ordre du jour et structure du Dialogue délibératif : passer d’un point de vue à une vue des points

Avant le dialogue, CATIE a eu recours à une variété de méthodes pour veiller à ce que les commentaires et suggestions d’autant d’intervenants que possible soient pris en compte dans la préparation de l’événement et pour rehausser la participation à ce dernier. CATIE a aussi travaillé de près avec cinq spécialistes sur les populations distinctes pour élaborer des présentations sommaires résumant les principaux défis auxquels les populations prioritaires font face. CATIE voulait s’assurer que le dialogue était inclusif et qu’il faciliterait la réflexion et la reconnaissance de points de vue multiples sur les modèles de programmes intégrés. En gardant ces objectifs à l’esprit, nous avons sollicité le concours de certaines personnes en fonction de leur expertise et de leur expérience en conception et en réalisation de programmes intégrés innovateurs pour diverses populations au Canada. Le processus de sélection des participants visait également à assurer une diversité régionale et une représentation d’un large éventail d’intervenants qui participent à l’intervention en matière d’hépatite C, y compris des travailleurs de première ligne, des travailleurs de la santé publique, des chercheurs, des décideurs et des personnes qui vivent avec l’hépatite C et sont touchées par elle.  CATIE voulait également assurer un équilibre dans le nombre de participants qui travaillent auprès de chacune des populations prioritaires.2

L’ordre du jour final a été structuré de façon à maximiser la discussion animée entre les participants (Annexe II) afin qu’ils puissent partager des expériences, des leçons apprises, des préoccupations et des défis et cerner ainsi les directives nationales globales et/ou au niveau des populations en vue de faire avancer les modèles intégrés de continuum de soins en matière d’hépatite C à l’échelle régionale. Les participants ont reçu des documents à lire, dont un document d’information élaboré par CATIE et six présentations en ligne préenregistrées par des spécialistes externes (Annexe III, Liste des documents préliminaires) afin de s’assurer que les participants participeraient à la réunion avec une compréhension commune de l’évolution rapide du paysage de l’hépatite C et des programmes intégrés.

La réunion a débuté par la présentation d’un aperçu du continuum de soins liés à l’hépatite C, suivi de courtes présentations sur divers modèles intégrés relatifs à l’hépatite C de partout au pays. Les présentations ont été suivies d’une discussion en grand groupe sur les similarités et les différences entre les divers modèles.

La deuxième journée était consacrée aux discussions sur les populations. Elle a débuté par cinq présentations résumant comment l’hépatite C touche chacune des populations prioritaires et soulignant les défis dans les programmes. Le reste de la journée consistait en des discussions animées en petits groupes et en grand groupe sur les populations visant à cerner les orientations prioritaires pour des populations distinctes.

Méthode d’analyse

Des notes et des enregistrements du Dialogue délibératif ont été analysés en vue de repérer les facteurs communs qui ont contribué au succès des divers modèles et des programmes pour des populations distinctes qui ont été présentés. Des notes et des enregistrements des discussions sur les stratégies pour des populations distinctes ont été organisés et synthétisés en vue de cerner des orientations prioritaires pour des populations distinctes.

  • 1. CATIE. Document d’information : Contexte du Dialogue délibératif national de CATIE sur les programmes et services intégrés en matière d’hépatite C. Janvier 2015.
  • 2. Quarante-deux des participants n’étaient pas des employés de CATIE, dont 8 de l’Ontario, 4 du Québec, 8 de la Colombie-Britannique, 6 des Prairies, 5 de la région atlantique, 2 des Territoires, 8 représentants nationaux et un conférencier international des É.-U. (Annexe I, Liste des conseillers et participants à la réunion).

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.