Une occasion idéale : Approches relatives aux programmes intégrés en matière d’hépatite C pour les populations prioritaires

Sommaire – Une occasion idéale

Le paysage de l'hépatite C est en pleine évolution. De nouveaux traitements contre l'hépatite C ont fait augmenter les taux de guérison de façon considérable et raccourci la durée du traitement, tout en ayant peu d'effets secondaires. Les premières pratiques exemplaires nationales recommandées pour la réduction des méfaits ont été produites, et de plus en plus de preuves probantes viennent éclairer l'élaboration de nouvelles lignes directrices nationales fondées sur la cohorte d’âge les risques pour le diagnostic et le dépistage de l'hépatite C. Il existe aussi des données épidémiologiques mises à jour sur les populations prioritaires, ainsi que de nouveaux résultats de recherche sur la transmission sexuelle du virus de l'hépatite C chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Ensemble, ces changements pourraient transformer et améliorer considérablement l’intervention nationale de première ligne en ce qui concerne la prévention, le dépistage, le traitement et les soins relatifs à l’hépatite C pour les communautés et les personnes touchées et à risque. Il y a maintenant possibilité d'éliminer le virus de l'hépatite C comme menace de santé publique.

Pour que cet objectif devienne une réalité, non seulement les nouveaux traitements doivent-ils être accessibles à tous, mais les programmes, organismes et systèmes de santé doivent être en mesure de répondre adéquatement aux besoins des populations les plus touchées. Cela suppose de diagnostiquer l’infection à l’hépatite C chez les personnes atteintes, de fournir un traitement et des soins à ces dernières et de prévenir la propagation du virus. L’hépatite C touche principalement les populations les plus mal desservies par le système de santé traditionnel, notamment les personnes qui s’injectent des drogues, les détenus, les populations autochtones, les jeunes de la rue, les immigrants et les nouveaux arrivants1 en provenance de pays où le virus est endémique. Les adultes âgés affichent une prévalence d’hépatite C chronique plus élevée que les jeunes et sont souvent aux prises avec des comorbidités et des problèmes liés au vieillissement. Le défi et l’occasion consistent à mettre en place un système de santé qui tienne compte des réalités uniques des populations touchées par l’hépatite C grâce à un engagement envers l’équité en matière de santé.

CATIE a organisé un Dialogue délibératif national sur les programmes et services intégrés en matière d’hépatite C dans le but d’explorer les modèles de continuum de soins (prévention, dépistage, traitement, soutien) pour les populations prioritaires et de cerner des orientations prometteuses en ce qui a trait aux programmes, aux politiques et à l’échange des connaissances en matière d’hépatite C.

Le Dialogue délibératif national a souligné le fait que les programmes sont les plus pertinents et les plus souples lorsqu’ils sont façonnés et adaptés par les personnes les plus touchées. Partout au Canada, les fournisseurs et les utilisateurs de services comblent les besoins de la communauté en élaborant, pour l’hépatite C, des modèles de soins intégrés qui comprennent un éventail de services de soutien plus larges offerts dans des milieux culturels et communautaires spécifiques. Les organismes qui font la promotion de programmes conçus et réalisés par les personnes les plus touchées sont en mesure de répondre aux besoins des communautés et offrent des programmes efficaces en matière d’hépatite C. Afin de s’attaquer aux causes profondes de l’épidémie et d’éliminer l’hépatite C comme menace de santé publique, il sera important de maintenir et d’élargir la portée et l’ampleur des programmes ancrés dans la communauté à mesure que la durée des traitements diminue et que ces derniers deviennent plus faciles à gérer.

Bon nombre de modèles de soins intégrés en matière d’hépatite C ont été élaborés par des personnes et des organisations motivées de façon intrinsèque qui travaillent essentiellement en amont et évoluent à l’intérieur de structures politiques, sociales et de financement qui ne sont pas nécessairement propices à l’élaboration de modèles innovateurs d’équité en matière de santé. Afin de planifier une intervention nationale plus vaste et plus efficace, les fournisseurs et utilisateurs de services devront, au-delà des modèles aberrants et uniques de soins intégrés en matière d’hépatite C, se mobiliser pour instaurer des réformes dans le secteur de la santé, ainsi que des réformes sociopolitiques plus larges, y compris la décriminalisation de l’utilisation de drogues, l’élaboration d’une stratégie nationale en matière d’hépatite C et la promotion de politiques contre l’oppression et le racisme. Les initiatives qui contribuent à renforcer les systèmes communautaires comme la défense des intérêts, les relations inter-mouvements et le développement communautaire sont des facteurs de succès clés. Il est impératif que la communauté se mobilise afin de s’assurer que tous aient accès aux meilleures options possibles en fait de dépistage, de traitement et de soins, et ce, quels que soient leur taux de fibrose, leur niveau socio-économique, leur affiliation politique ou leur appartenance culturelle.

Les recommandations organisationnelles, structurelles et d’élaboration de programmes contenues dans le présent document peuvent commencer à informer une intervention collective à l’épidémie d’hépatite C. Chaque intervenant aura un rôle unique à jouer et les recommandations fournissent un point de départ pour l’élaboration de stratégies et de plans d’action plus détaillés dans les régions, les organisations et les communautés. En tant que courtier national en connaissances sur la prévention, le dépistage, le traitement et les soins pour l’hépatite C, CATIE utilisera ces recommandations pour éclairer ses travaux d’échange des connaissances au cours des prochaines années. Les discussions tenues dans le cadre du Dialogue délibératif ont permis de déterminer que CATIE peut continuer à jouer un rôle dans la convocation de ces discussions visant à élaborer des plans d’action lorsque cela s’avère utile, et également à entreprendre des initiatives de renforcement des systèmes communautaires et des activités de transfert et d’échange des connaissances tel qu’il en est question dans Ressources et outils d’échange des connaissances pour renforcer les capacités nécessaires au changement. CATIE continuera de mobiliser, de consulter et d’être à l’écoute des personnes les plus touchées par l’hépatite C et d’un éventail d’autres intervenants pendant qu’il définit son rôle et ses responsabilités dans les efforts collectifs déployés en vue d’éliminer l’hépatite C.

En bref : Recommandations organisationnelles, structurelles et de programme.

Recommandations de programme

  1. Élaborer des programmes culturellement sécuritaires pour les communautés distinctes
  2. S’assurer d’offrir aux clients des occasions de s’impliquer dans des programmes dès qu’ils sont prêts
  3. Privilégier l’établissement de relations et de liens de confiance et de crédibilité avec les utilisateurs de services
  4. S’engager à adopter des approches axées sur la réduction des méfaits dans tous les aspects des programmes intégrés. 
  5. En ce qui a trait au règlement des crises et des conflits, élaborer des approches qui tiennent compte des traumatismes et qui sont axées sur la réconciliation
  6. Malgré la durée réduite des traitements, s’assurer que les programmes englobent le continuum complet de soins 
  7. Faciliter l’accès homogène aux services au-delà du continuum traditionnel de services liés à l’hépatite C
  8. Fournir des incitatifs non traditionnels aux utilisateurs de services
  9. Rehausser l’implication pertinente des utilisateurs de services
  10. Investir dans les programmes de soutien par les pairs
  11. Rehausser les efforts de travail de proximité et de dépistage, en particulier auprès des populations marginalisées et mal desservies
  12. Repérer, documenter et effectuer des recherches sur les approches de programme en matière d’hépatite C dans la nouvelle ère du traitement de l’hépatite C

Recommandations organisationnelles

  1. Ancrer les partenariats interagences et intersectoriels pour les programmes liés à l’hépatite C dans la poursuite d’une vision et de buts communs.
  2. Créer, pour les services liés à l’hépatite C, des structures et des partenariats organisationnels en vue de promouvoir une approche pluridisciplinaire axée sur des équipes et centrée sur les clients
  3. Élaborer des structures de gouvernance communautaire et inclure l’équité en matière de santé dans les valeurs organisationnelles
  4. Investir dans le renforcement des systèmes communautaires
  5. Explorer d’autres sources de financement qui permettent une distribution interne des ressources et des structures d’incitatifs qui favorisent l’intégration et l’équité en matière de santé
  6. Déployer des efforts en vue d’instaurer une structure de rémunération fondée sur le salaire et investir des ressources dans la rémunération équitable des pairs et autres fournisseurs de soins de santé non traditionnels.
  7. Faire participer un large éventail d’intervenants aux changements organisationnels
  8. Aborder les déterminants sociaux de la santé grâce à des partenariats intersectoriels
  9. Combattre le racisme, la stigmatisation et la discrimination grâce à des pratiques d’embauche axées sur l’équité, la formation anti-oppression, le changement des structures de pouvoir internes et la sensibilisation du public

Recommandations structurelles

  1. Élaborer un cadre de travail national pour aborder l’hépatite C en ayant recours à différentes  approches conçues par et pour chaque population prioritaire  
  2. Veiller à ce que des options optimales en matière de dépistage, de suivi et de traitement pour l’hépatite C soient disponibles et accessibles  
  3. Rehausser le suivi et le bassin de preuves épidémiologiques pour des populations distinctes
  4. Veiller à intégrer l’hépatite C aux stratégies plus vastes sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang aux échelons municipal, provincial et national
  5. Faciliter l’élaboration et la mise en œuvre d’approches axées sur les soins primaires et dirigées par un personnel infirmier pour l’hépatite C
  6. Élaborer des politiques nationales de réduction des méfaits, y compris la réduction des méfaits en milieu carcéral et les investissements dans des programmes liés à l’hépatite C dans les prisons
  7. Élaborer des modèles de financement qui appuient la rémunération fondée sur le salaire et promouvoir la fourniture de ressources aux fournisseurs de soins de santé non traditionnels comme des guérisseurs, des Aînés et des pairs autochtones
  8. Associer l’admissibilité au financement et les mesures d’évaluation aux résultats relatifs à l’équité en matière de santé
  9. Investir dans des réformes du système de santé qui favorisent l’équité en matière de santé
  10. Investir dans des stratégies qui abordent les déterminants sociaux de la santé, y compris des initiatives de lutte contre la pauvreté et élaborer des politiques pour lutter contre le racisme, la stigmatisation et la discrimination dans la société.
  11. Investir dans des initiatives de renforcement des systèmes, y compris la défense des intérêts et les relations inter-mouvements
  • 1. Les réfugiés sont un important sous-groupe à considérer dans la population de nouveaux arrivants.