Un guide pratique des thérapies complémentaires

La tenue d’un journal lors de l’essai d’une nouvelle thérapie

Lorsque vous commencez une nouvelle thérapie, qu’il s’agisse d’une thérapie complémentaire ou conventionnelle, il est sage de tenir un journal. Un journal vous permet en effet de consigner vos expériences de façon à ce que, quelques semaines ou quelques mois plus tard (selon la durée requise), vous puissiez constater si elle est efficace ou non. Dans votre journal, notez comment vous vous sentez chaque jour et, le cas échéant, les changements que vous jugez attribuables à la nouvelle thérapie. Notez quand vous vous sentez mal ou quand vous croyez que cette thérapie entre en interaction avec une autre thérapie ou avec un aliment quelconque. Si vous variez délibérément la dose pour expérimenter le produit, vous devriez consigner les diverses quantités de même que vos observations. Si la thérapie vous est remise par le praticien que vous consultez, notez la date et l’heure de vos rendez-vous.

La tenue d’un journal vous permettra d’évaluer le traitement de façon plus objective. On peut se fier davantage au contenu d’un journal qu’à sa mémoire qui souvent ne permet de se remémorer que les expériences les plus frappantes, qu’elles aient été bonnes ou mauvaises. Un journal vous aidera à déterminer les changements qui sont associés à une thérapie en particulier et vous permettra de faire le point sur vos thérapies, ce qui peut se révéler utile lors de vos discussions avec votre médecin ou tout autre praticien. Ce type de dossier est particulièrement utile si vous essayez un certain nombre de thérapies. Vous pouvez également vous reporter à votre journal lorsque d’autres personnes vivant avec le VIH se renseignent sur vos expériences.

CATIE dispose deux ressources que vous pouvez utiliser ou adapter dans le contexte du suivi de votre thérapie. La première est un outil visuel appelé Ma carte de santé, où vous consignez vos traitements, les thérapies complémentaires que vous utilisez, les problèmes de santé ou les effets secondaires possibles que vous ressentez, ainsi que vos états d’humeur, sur un schéma du corps humain. La seconde est un dossier de santé personnel qui met l’accent plus en détail sur les traitements que vous prenez, sur les tests de contrôle que vous passez et sur les thérapies complémentaires que vous suivez. L’une de ces ressources pourrait vous convenir particulièrement bien.