Un guide pratique des thérapies complémentaires

Questions à poser sur toute nouvelle thérapie complémentaire

Voici 10 questions à poser pour vous guider dans votre quête d’information sur toute nouvelle forme de traitement, qu’il s’agisse d’une thérapie complémentaire ou conventionnelle.

  • Qu’est-ce que j’attends de cette forme de thérapie?
  • D’autres personnes vivant avec le VIH ont-elles recours à cette thérapie?
  • Puis-je parler avec ces personnes de leur expérience?
  • Est-ce que cette forme de thérapie a fait l’objet de recherches et où peut-on trouver des renseignements complémentaires?
  • Quels sont les risques et les effets secondaires de cette thérapie, le cas échéant?
  • À quelle sorte d’engagement dois-je me soumettre si je choisis cette thérapie?
  • Où puis-je obtenir cette thérapie et sera-t-elle accessible de façon régulière?
  • Après combien de séances, cette thérapie devient-elle superflue ou excessive, et quels en sont les premiers signes avertisseurs?
  • Cette thérapie entre-t-elle en interaction avec ce que je prends déjà?
  • Combien la poursuite de cette thérapie va-t-elle me coûter? Est-elle couverte par le régime d’assurance-maladie provincial ou territorial ou par mon régime d’assurance-maladie complémentaire? Si ce n’est pas le cas, le praticien rajuste-t-il son barème de prix en fonction du revenu du patient?

Malheureusement, il peut être difficile pour les praticiens de répondre à certaines de ces questions. Il est souvent difficile d’obtenir des renseignements sur les interactions entre diverses thérapies complémentaires ou entre les thérapies complémentaires et les médicaments d’ordonnance. Il est toujours sage et judicieux de se renseigner auprès de plus d’une source. Ne vous fiez pas uniquement aux renseignements qui vous sont offerts par les gens qui tirent un profit du traitement. C’est à vous de décider à quel moment vous vous sentez suffisamment renseigné pour essayer cette nouvelle forme de traitement.