La PrEP pour prévenir le VIH : Réponses à vos questions

Un mot à propos du langage

Les gens utilisent des mots différents pour parler de leur corps et de leurs organes génitaux. Nous utilisons ici des termes médicaux comme pénis, anus et vagin pour décrire les organs génitaux. D’autres personnes pourraient préférer d’autres mots, tels que parties intimes, queue, cul ou orifice frontal. CATIE reconnaît que les gens utilisent les mots avec lesquels ils se sentent le plus à l’aise et nous respectons leurs préférences.

Qu’est-ce que la PrEP quotidienne?

La PrEP est utilisée par des personnes séronégatives afin de prévenir l’infection par le VIH. L’acronyme PrEP signifie prophylaxie pré-exposition. La PrEP consiste à prendre un comprimé sur ordonnance qui contient deux médicaments. Il est très important de prendre le comprimé tous les jours afin que la PrEP fonctionne.

La prise de la PrEP nécessite aussi d’aller consulter un médecin ou une infirmière tous les trois mois pour un dépistage du VIH et des autres infections transmissibles sexuellement (ITS), de faire le suivi des effets secondaires possibles, et de recevoir un soutien continu.

La PrEP aide seulement à prévenir le VIH – elle n’offre aucune protection contre les autres ITS (comme la chlamydia, la gonorrhée et la syphilis) ou d’autres infections (comme les hépatites A, B ou C). De plus, elle n’offre pas de protection contre la grossesse.

Par quelles autres méthodes peut-on prévenir le VIH et d’autres infections?

La PrEP figure parmi les façons hautement efficaces de prévenir le VIH. Plusieurs choix s’offrent à vous.

Les condoms sont hautement efficaces pour prévenir à la fois le VIH et les autres ITS s’ils sont utilisés régulièrement et correctement.

Lorsqu’une personne vivant avec le VIH suit un traitement du VIH et maintient une charge virale indétectable, elle ne transmet pas le VIH à ses partenaires sexuels. Par ailleurs, le risque de transmission du VIH par le partage d’aiguilles est considérablement réduit. Si vous avez un partenaire qui vit avec le VIH, le fait qu’il suive un traitement et maintienne sa charge virale à un niveau indétectable constitue une stratégie hautement efficace pour prévenir le VIH.

Enfin, pour les personnes qui s’injectent des drogues, l’utilisation de matériel d’injection neuf à chaque fois contribue à éviter de contracter le VIH, l’hépatite C et d’autres infections.

À qui la PrEP est-elle destinée?

La PrEP est destinée aux personnes qui courent le risqué de contracter le VIH. Vous pourriez vouloir prendre la PrEP afin de rester séronégatif si :

  • vous n’utilisez pas toujours de condom pour vos relations sexuelles vaginales ou anales et que vous ne connaissez pas le statut VIH actuel d’un ou plusieurs de vos partenaires
  • vous avez un partenaire sexuel qui vit avec le VIH et ne suit pas de traitement efficace
  • vous vous injectez parfois des drogues avec une seringue ou une aiguille partagée.

Parlez à votre médecin ou infirmière pour determiner si la PrEP pourrait vous convenir.

À quel point la PrEP est-elle efficace pour prévenir la transmission du VIH?

Chez les personnes qui prennent la PrEP telle qu’elle est prescrite et qui reçoivent régulièrement des soins médicaux, il est rare que le VIH se transmette par le sexe. De plus, l’utilisation de la PrEP comme prescrite réduit radicalement le risque de contracter le VIH lors du partage de seringues pour s’injecter des drogues.

Il est très important de prendre vos comprimés conformément à la prescription, parce que la PrEP peut être moins efficace si des doses sont oubliées. Si vous oubliez de prendre des comprimés, les concentrations des médicaments dans votre corps risquent de devenir trop faibles pour prévenir l’infection par le VIH.

La PrEP est-elle sécuritaire?

De façon générale, la PrEP est sécuritaire et bien tolérée, et la plupart des personnes qui la prennent ne se plaignent d’aucun effet secondaire. Certaines personnes éprouvent toutefois des effets secondaires comme les nausées, les diarrhées ou la fatigue, mais ces derniers disparaissent habituellement d’eux-mêmes après quelques jours ou semaines, au fur et à mesure que le corps s’adapte aux médicaments.

En cas d’effets secondaires, parlez à votre médecin, infirmière ou pharmacien.

Chez certaines personnes, la PrEP peut nuire aux reins, au foie et aux os. Si cela arrive, la fonction de ces organes ainsi que la densité osseuse se rétablissent habituellement après l’arrêt de la PrEP. Votre médecin devrait surveiller votre fonction rénale pendant que vous prenez la PrEP et rester à l’affût des signes d’autres effets éventuels des médicaments sur votre corps.

Que faut-il faire en plus de prendre les comprimés de la PrEP?

Suivre une PrEP ne se limite pas seulement à prendre des comprimés.

Avant de commencer la PrEP, il est important de vous faire tester pour le VIH afin de confirmer que vous êtes séronégatif. Si vous étiez séropositif (sans le savoir) et que vous commenciez la PrEP, cela pourrait créer de sérieux problèmes pour le traitement futur du VIH.

Avant de commencer la PrEP, votre médecin devrait vérifier votre fonction rénale et vous faire passer un test pour les autres ITS et les hépatites A, B et C.

Après avoir pris la PrEP pendant un premier mois, vous aurez une consultation avec un médecin ou une infirmière, et par la suite tous les trois mois, pour un dépistage du VIH et des autres ITS, le suivi des effets secondaires et un soutien continu si vous en avez besoin. S’il y a des chances que vous soyez enceinte, votre médecin pourrait également vous faire passer un test de grossesse à chaque rendez-vous.

Existe-t-il d’autres types de PrEP?

Les hommes gais et les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes ont l’option de prendre la PrEP à la demande. La PrEP à la demande consiste à prendre des comprimés uniquement dans les jours qui précèdent et qui suivent des relations sexuelles. Il n’existe pas de données probantes appuyant l’utilisation de la PrEP à la demande dans d’autres populations. Pour les femmes et les hommes trans qui ont du sexe vaginal (ou frontal), il est très important de prendre la PrEP chaque jour et de n’oublier aucun comprimé, puisqu’une dose quotidienne est nécessaire afin de maintenir une concentration élevée des médicaments dans le vagin.

Les personnes trans peuvent-elles prendre la PrEP quotidienne?

La PrEP quotidienne peut être utilisée par des personnes de tous les genres. Les experts croient que la PrEP peut prévenir efficacement le VIH chez les personnes trans et que les médicaments qui la composent n’interfèrent probablement pas avec les hormones que prennent certaines d’entre elles; cependant, ceci n’a pas été bien étudié. À l’heure actuelle, il n’existe pas de données probantes démontrant le taux d’efficacité de la PrEP chez des personnes qui ont eu des chirurgies affirmatives du genre.

La PrEP quotidienne peut-elle être utilisée par des personnes qui sont enceintes, qui allaitent ou qui prévoient avoir un bébé?

Il est sécuritaire de prendre la PrEP quotidienne pendant la grossesse et l’allaitement, et ce pour le parent et pour le bébé. La PrEP pourrait également être une option de prévention du VIH pour les couples qui veulent concevoir un bébé et où un des partenaires vit avec le VIH et ne suit pas de traitement efficace. Si vous êtes enceinte, allaitez ou envisagez d’avoir un bébé, parlez-en avec votre médecin.

Comment faire pour me souvenir de prendre mes comprimés et d’aller à mes rendez-vous médicaux?

Certaines personnes trouvent cela difficile de se souvenir de prendre un comprimé chaque jour et d’aller à des rendez-vous chez le médecin régulièrement. Il y a toutefois des outils pour vous aider.

Si vous croyez que vous pourriez avoir du mal à être fidèle au régime de la PrEP, vous pouvez en parler à votre médecin ou à votre pharmacien, ou communiquer avec un organisme en VIH, pour obtenir de l’aide et développer une stratégie qui vous conviendra.

Quels sont les autres avantages de la PrEP?

La PrEP a des avantages qui vont au-delà de la prévention du VIH.

Si vous avez peur de contracter le VIH, le fait de prendre la PrEP peut atténuer votre anxiété.

La PrEP est une méthode de prévention du VIH dont le contrôle vous appartient et que vous pouvez prendre sans que d’autres personnes le sachent.

Vous pouvez prendre la PrEP aussi longtemps ou aussi brièvement que vous le désirez. Plusieurs personnes n’utilisent la PrEP que pendant une période de leur vie où elles en ont besoin à cause de leur risque de contacter le VIH à ce moment-là.

Comment puis-je obtenir la PrEP?

Si vous voulez prendre la PrEP, vous devrez parler à un professionnel de la santé. Tous les médecins peuvent prescrire la PrEP et certaines infirmières sont également autorisées à le faire.

Les médicaments de la PrEP peuvent coûter cher, mais il en existe des versions génériques moins coûteuses. La PrEP est également remboursée par certains régimes d’assurance médicaments privés et publics au Canada.

Songez à contacter votre médecin, un pharmacien, une Clinique de santé sexuelle ou un organisme en VIH pour savoir quelles options s’offrent à vous pour le paiement de la PrEP.

Remerciements

Rédaction : Mallory Harrigan

Traduction : Jean Dussault

Design : GravityInc.ca

CATIE remercie AIDS Vancouver Island, Saskatoon Sexual Health, et Initiative Femmes & VIH/sida (Ontario) d’avoir examiné cette ressource. Nous remercions aussi le Dr Isaac Bogoch, du Toronto General Hospital Research Institute, pour son expertise médicale.