Un guide pratique des thérapies complémentaires

Les thérapies par le toucher

Les thérapies par le toucher se fondent sur la croyance que les gens disposent de leur propre énergie vitale. Ce champ d’énergie circule à l’intérieur et autour du corps. Les blocages ou les déséquilibres de l’organisme provoquent la maladie. Cette notion s’apparente au concept chinois du qi (voir section sur la médecine traditionnelle chinoise). Les adeptes du toucher thérapeutique influent sur l’équilibre du champ d’énergie en utilisant leur propre énergie pour rediriger celle d’autrui.

Le toucher thérapeutique

Les thérapies par le toucher se fondent sur la notion selon laquelle le corps, l’esprit, les émotions et l’intuition de l’être humain forment un champ d’énergie complexe et dynamique. Ce champ d’énergie englobe le corps physique. Lorsqu’une personne est malade, son champ d’énergie se trouve en déséquilibre. Les spécialistes du toucher thérapeutique rétablissent ces déséquilibres à l’aide de leurs mains, mais sans vous toucher réellement. Le toucher thérapeutique est souvent pratiqué par les infirmières en soins prolongés pour soulager la douleur et favoriser la relaxation.

Le reiki

Le terme, reiki, signifie énergie vitale universelle. Le ki est la forme japonaise du qi, mot chinois qui signifie énergie vitale (voir section sur la médecine traditionnelle chinoise). Le reiki ressemble au toucher thérapeutique, mais a été mis au point en Asie. Comme le toucher thérapeutique, le reiki se fonde sur la croyance selon laquelle les êtres vivants partagent une énergie vitale. Lorsque l'énergie vitale est bloquée, cela crée un déséquilibre qui peut prendre la forme d'une maladie. En débloquant l’énergie, la personne retrouve son équilibre. Durant un massage reiki, le thérapeute pose ses mains sur le corps pour canaliser cette énergie. Le client reste tout de même vêtu.

Les spécialistes du reiki sont formés par des maîtres qui sont des thérapeutes plus expérimentés. Les spécialistes du reiki ne sont soumis à aucune réglementation au Canada et il n’existe au pays aucune association provinciale, territoriale ou nationale.