Comprendre la cirrhose du foie : premières étapes après un nouveau diagnostic

Quels tests dois-je passer?

Il existe plusieurs tests différents que vous et votre professionnel de la santé pouvez utiliser pour vérifier l’état de votre foie et comprendre l’impact de la cirrhose sur votre corps. Il est possible que l’on vous fasse passer les genres de tests suivants :

  • Les tests sanguins permettent d’évaluer les dommages et l’inflammation dans le foie et de déterminer l’efficacité de votre fonction hépatique (du foie). Les tests en question portent des noms comme AST, ALT, GGT, INR, albumine et bilirubine.
  • Les tests d’imagerie permettent de déterminer si le foie a une taille ou une forme anormale et de vérifier que le sang coule à travers l’organe de façon efficace. L’échographie permet de visionner la forme et la taille de votre foie et de détecter la présence de liquide ou de signes de cancer dans l’organe. Si ces tests révèlent quelque chose d’anormal, on peut avoir recours à des épreuves comme l’IRM ou la tomodensitométrie pour approfondir l’évaluation.

Il est possible que l’on vous fasse aussi passer des tests pour vérifier l’ampleur de la cicatrisation (fibrose) du foie. Il existe deux tests courants pour le faire :

  • FibroScan permet de mesurer la rigidité du foie à l’aide d’ondes sonores (notons qu’un foie cicatrisé est plus rigide qu’un foie en santé). Il s’agit d’une procédure rapide et sans douleur.
  • La biopsie du foie consiste à insérer une aiguille dans le corps afin d’en extraire un petit fragment du foie. On analyse ensuite ce fragment au microscope pour détecter des dommages.

Parlez à votre professionnel de la santé des tests dont vous aurez besoin, de la fréquence indiquée, de ce à quoi vous devez vous attendre lors de chaque test et des préparations nécessaires.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.