Vision positive

printemps/été 2009 

Lettre de la rédaction

par David McLay

À LA FIN d’un autre hiver, le réchauffement de la température et le vert printanier nous rappellent que la vie passe par la naissance et la création et que vivre consiste à grandir et à évoluer. Dans le présent numéro de Vision positive, nous examinons les différentes façons dont les personnes vivant avec le VIH/sida (PVVIH) au Canada épousent cette définition de « vivre » et l’utilisent pour faire une différence positive pour elles et les autres.

En couverture, nous présentons l’artiste montréalais Daniel-Claude Gendron, qui se sert de l’art pour grandir sur les plans émotionnel et intellectuel. Il a créé un superhéros séropositif, son alter ego Super Séropo, alors qu’il cherchait un moyen d’affronter son diagnostic de VIH. Il aide maintenant les autres à exploiter les pouvoirs de guérison de l’art.

D’autres considèrent que grandir égale apporter un changement positif aux gens qui les entourent. Dans l’article « Parler avec son cœur », nous rencontrons quatre personnes courageuses qui parlent publiquement de leur vie avec le VIH. Elles ont pour objectif de sensibiliser et d’informer les autres, mais elles en retirent aussi des avantages. Le profil de Dave Pineau, une PVVIH d’Ottawa, clôt ce thème.

Rien ne symbolise mieux la naissance et la croissance qu’un nouveau-né. Avoir des enfants compte parmi les joies les plus grandes de la vie pour de nombreuses personnes, notamment les PVVIH. (Nous savons qu’il est possible et sécuritaire pour elles de faire un enfant.) Dans notre article « Le droit de donner la vie », nous rencontrons un couple qui cherche de l’aide pour concevoir un enfant sans se transmettre le VIH. Nous découvrons les défis auxquels ce couple et d’autres PVVIH au Canada font face et les mesures qui sont prises pour éliminer ces obstacles.

Dans nos chroniques habituelles, nous perpétuons notre tradition de partage des expériences de PVVIH des quatre coins du pays. Dans « Demandez aux experts », nous donnons des trucs pour devenir actif cet été (et toute l’année!). Dans « Pause-Jasette », quatre PVVIH nous refilent leurs trucs pour respecter leur horaire de prise de médicaments. En partageant nos expériences, nous grandissons individuellement et collectivement, et nous faisons une différence positive.

Tout comme nous, nous espérons que vous puiserez de l’inspiration et de la motivation dans les récits de ce numéro. Comme toujours, nous aimerions savoir ce que vous pensez des articles de Vision positive. Envoyez-nous vos fleurs, ou vos tomates, à dmclay@catie.ca.