Vision positive

printemps/été 2006 

Lettre de la rédaction

NOUS SOMMES HEUREUX de vous présenter un numéro spécial de Vision positive à l’occasion de SIDA 2006. Il s’agit d’un numéro spécial parce qu’il s’adresse non seulement à nos lecteurs habituels mais aussi aux quelque 20 000 participants du XVIe Congrès international sur le sida, qui aura lieu à Toronto cet été. De plus, ce numéro contient des articles différents de ce que nous publions habituellement, car il met l’accent sur les textes à saveur internationale et l’expérience canadienne.

L’article de Tim McCaskell sur la lutte contre le sida au Canada donne le ton de ce numéro. Il n’est peut-être pas surprenant que bon nombre d’entre nous ignorent la peur et le désespoir, la colère et l’activisme des premières personnes touchées par le VIH/sida, lorsqu’il n’y avait aucun traitement efficace contre cette nouvelle maladie mortelle et peu comprise et que le gouvernement se montrait indifférent. Cela remonte à une autre époque et plusieurs de ces leaders n’ont pas survécu. Mais certains vétérans des premières luttes et leurs idées ont perduré et ils partagent désormais leurs connaissances par l’entremise de groupes nationaux et régionaux tels que le Conseil canadien de surveillance et d’accès aux traitements (CCSAT), la BC Persons With AIDS Society (BCPWA), le Comité des personnes atteintes du VIH du Québec (CPAVIH) et bien sûr CATIE.

Stephen Lewis a pris la relève des militants, dans un autre coin du monde et à plus grande échelle. À titre d’envoyé spécial des Nations Unies sur le VIH/sida en Afrique, il est devenu le visage de la lutte au Canada, grâce à ses années de travail dévoué, persuasif et éloquent. Nous sommes très heureux de présenter dans ce numéro un entretien approfondi avec M. Lewis.

La tenue d’un congrès de l’envergure de SIDA 2006 revêt une grande importance. Assurément, cela exige beaucoup de travail, mais il s’agit également d’une occasion de partager des expériences et des idées au-delà des frontières géographiques et culturelles. Nous souhaitons la bienvenue aux milliers de délégués qui convergeront vers Toronto en août. Nous sommes heureux de vous accueillir et espérons que votre séjour parmi nous sera productif, agréable et enrichissant. Il nous tarde de faire votre connaissance. Et pour tous les lecteurs qui ne seront pas de la partie, le site Web de CATIE ainsi que son bulletin d’information électronique contiendront une foule de nouvelles tant avant qu’après le congrès.

—La rédaction