Vision positive

Hiver 2016 

Nouvelles du front : Vivre longtemps avec le VIH

4 services spécialisés pour les personnes vivant avec le VIH plus âgées.

Grâce à un traitement efficace, beaucoup plus de personnes séropositives vivent jusqu’à l’âge de 60 ou 70 ans ou même plus. Donc tout ce qu’on entend au sujet de la « population vieillissante » s’applique aussi au VIH. En fait, l’ONUSIDA estime qu’environ un tiers des adultes séropositifs dans les pays à revenu élevé sont âgés de 50 ans et plus. Un nombre croissant d’organismes commencent à offrir des services qui répondent aux besoins des personnes qui vieillissent avec le VIH. En voici quelques-uns :

Série d’ateliers : Planification à long terme

AIDS Committee of Toronto (ACT)

ACT organise cette série d’ateliers éducatifs et de soutien à l’intention des personnes qui vieillissent avec le VIH depuis 2011. Les ateliers permettent aux participants d’en savoir plus sur le VIH et le vieillissement et de fraterniser avec d’autres dans un milieu sûr. La série de 10 séances hebdomadaires est offerte au printemps et à l’automne. Chaque semaine, des conférenciers invités abordent un éventail de sujets liés à la santé physique et émotionnelle, au VIH et au vieillissement. Après, une discussion en groupe animée par deux bénévoles formés donne aux participants l’occasion de partager leurs sentiments et leurs expériences, de s’appuyer mutuellement et de partager de l’information et des références.

Parmi les sujets abordés, citons l’alimentation saine; les faits nouveaux dans le traitement du VIH; la prise en charge des affections liées au VIH et au vieillissement; comment forger des relations saines; la santé sexuelle; comment réduire le stress, l’anxiété et la dépression; rehausser la mémoire et améliorer l’estime de soi. La réponse de la communauté a été extrêmement positive. Après les ateliers, plusieurs participants ont élaboré des plans pour rehausser leur qualité de vie d’après ce qu’ils ont appris, et d’autres ont simplement déclaré que le fait de participer à l’atelier avait réduit leur sentiment d’isolement.

Pour plus de renseignements ou pour vous inscrire, appelez le 416.340.8484, poste 283.

Logements supervisés

Comité sida de Terre-Neuve-et-Labrador (ACNL), St. John’s

Établis en 2006, les logements supervisés d’ACNL sont accessibles aux personnes vivant avec le VIH et/ou l’hépatite C et qui ont besoin d’aide pour trouver un logement abordable à long terme. Les six appartements autonomes et accessibles en fauteuil roulant sont reliés au Centre Tommy Sexton, le point de ralliement communautaire d’où ACNL dispense ses programmes. Bien que toute personne âgée de 16 ans et plus qui vit avec le VIH ou l’hépatite C puisse faire une demande, tous les occupants actuels de ces appartements confortables ont plus de 50 ans. En plus d’un logement abordable, les résidents reçoivent tout un éventail de services de soutien — accès au counseling, soutien par les pairs, programme de compétences de vie, défense des droits, références médicales et soins à domicile.

Gerard Yetman, directeur général d’ACNL, souligne que la demande pour des logements supervisés a diminué dans les dernières années, notamment en raison du nombre de personnes dont l’état de santé s’est amélioré grâce à des traitements antirétroviraux efficaces, au point de leur permettre de retourner au travail. Yetman prévoit cependant que la demande augmentera à nouveau dans un avenir proche, étant donné que le nombre d’adultes plus âgés vivant avec le VIH à Terre-Neuve est à la hausse.

Pour plus de renseignements, appelez le coordonnateur du logement d’ACNL au 709.579.8656 ou visitez acnl.net/supportive-housing.

Groupe de pairs

MIELS-Québec, Québec

Parmi ses nombreux groupes de soutien, l’organisme MIELS-Québec (Mouvement d’information et d’entraide dans la lutte au VIH/sida à Québec) a mis sur pied un groupe d’hommes ayant reçu leur diagnostic avant l’arrivée des antirétroviraux en 1996. En effet, les premières années du VIH-sida ont été marquées de façon particulière par de multiples deuils et l’expérimentation de médications ayant eu de nombreux effets sur leur santé physique et psychologique.

Ce groupe « Les Aventuriers » compte plus de 20 membres et environ huit à 10 personnes se rencontre une fois par mois pour partager un bon repas, visiter des attractions locales et faire des activités ensemble. Chaque activité favorise les discussions et le soutien entre pairs. L’été : randonnées pédestres, canot-kayak et pique-nique; l’hiver : sortie aux quilles, cinéma ou musée. La croisière sur le St-Laurent a été la plus populaire.

Les participants créent des liens d’amitié dans un cadre où ils n’ont pas à craindre d’être jugés. Ils peuvent sortir de l’isolement, vivre de nouvelles expériences et relever de nouveaux défis. L’un d’eux a déclaré : « J’ai un plaisir fou d’être un aventurier et d’en connaître d’autres. »

Pour de plus amples informations sur MIELS-Québec, visitez www.miels.org. Pour en savoir plus sur « Les Aventuriers », appelez le 418.649.1720, poste 113.

Positive Seniors University

Maple Ridge, Colombie-Britannique

Situé juste à l’extérieur de Vancouver, le camp Loon Lake est un endroit mystique au milieu des arbres, et l’air est rempli des sons du clapotis de l’eau. Dans ce cadre tranquille, Positive Seniors University présente un atelier de quatre jours conçu pour les personnes vivant avec le VIH de partout en C.-B. âgées de 55 ans et plus. En favorisant le tissage de liens et un sentiment d’autonomie, ce programme constitue un modèle unique de développement communautaire.

Chaque participant est invité à prendre part à l’animation quotidienne en présentant un atelier au reste du groupe. (Une séance préliminaire de « formation du formateur » aide les participants à développer leurs aptitudes en animation et à surmonter la nervosité). Cela place les aînés séropositifs au cœur du programme, qui vise à renforcer l’estime de soi et les aptitudes de leadership tout en s’encadrant mutuellement et en apprenant les uns des autres. Les thèmes des ateliers sont aussi variés que les intérêts et les aptitudes des animateurs et vont de la sexualité saine à la pensée critique, en passant par les arts créatifs pour redéfinir la notion de vieillissement.

La retraite offre un espace où les gens peuvent parler de leurs problèmes de santé, partager leur héritage culturel et reconnaître leurs forces et leur résilience.

Les rétroactions des participants suggèrent que l’université a réussi à atteindre ses objectifs!

Pour en savoir plus, appelez Positive Living BC au 604.893.2258 ou envoyez un courriel à support@positivelivingbc.org.

Ressources

Survol des programmes et services – Le Répertoire des programmes et services prometteurs pour les personnes âgées vivant avec le VIH au Canada, publié par le Groupe de travail canadien sur le VIH et la réinsertion sociale.

« Compassionate Care in a Changing Landscape » – Cette série de vidéos éducatives (en anglais seulement) vise à renseigner le personnel des établissements de soins de longue durée sur les besoins en matière de soins des personnes vivant avec le VIH.

L’incidence de la polypharmacie sur les adultes plus âgés vivant avec le VIH – Ce rapport de CTAC décrit les risques liés à la prise de cinq médicaments ou plus, ainsi que les façons de réduire ces risques.