Vision positive

Hiver 2016 

Lettre de la rédaction

par Debbie Koenig

Bonne fête TAR! 2016 marque les 20 ans de l’entrée en scène des médicaments anti-VIH efficaces.  Face à un virus mystérieux qui fauchait sans pitié des milliers de gens, de nouvelles combinaisons de médicaments pouvant supprimer le virus ont permis aux gens de renaître. Guéries de maladies liées au sida précédemment incurables, les personnes vivant avec le VIH ont soudainement repris le cours de leur vie. Aujourd’hui, ces médicaments sont plus puissants et plus simples à prendre et les effets secondaires plus faciles à avaler!

Et l’histoire du traitement continue d’être ponctuée de points tournants. Nous connaissons désormais l’importance du traitement comme outil de prévention (le maintien d’une charge virale indétectable peut grandement réduire le risque de transmission du VIH) et les énormes avantages pour la santé d’un traitement amorcé le plus tôt possible.

Pour fêter cet anniversaire, nous consacrons l’essentiel de ce numéro aux impacts vitaux de la thérapie antirétrovirale (TAR). Comment la TAR a-t-elle changé la signification d’un diagnostic de séropositivité? La militante du traitement Darien Taylor ouvre le bal en offrant une perspective historique et expérience personnelle dans « Le traitement a 20 ans ». Le Dr Philip Berger vous captivera par son récit de l’évolution spectaculaire du traitement du VIH en 35 ans de carrière aux premières lignes. Le conseiller John Larsson nous dit que le VIH est bien plus qu’un virus. Quatre personnes séropositives décrivent la relation qu’elles ont avec leurs médicaments. Sean Hosein, de CATIE, retrace les changements passés, actuels et à venir dans le traitement du VIH et la Dre Lisa Barrett présente tout l’éventail des identités poz.

Le traitement du VIH marque une grande réussite médicale. Pourtant, dans « La lutte pour l’accès », le militant Tim McCaskell rappelle que les progrès ont été durement réalisés et que, même encore aujourd’hui, beaucoup trop de gens dans le monde n’ont pas accès au traitement. La lutte continue donc.

Le manque de soins anti-VIH en pousse beaucoup à quitter leur pays pour se faire traiter et avoir un avenir meilleur. C’est ce que nous racontent Esther et Marvelous, qui ont quitté le Zimbabwe pour le Canada, dans « La traversée des frontières ».

Nous espérons que vous aimerez ce numéro spécial. Dites-nous ce que vous en pensez : c’est votre magazine, après tout. Si vous avez des commentaires ou des suggestions, écrivez-moi à dkoenig@catie.ca.