Vision positive

hiver 2014 

Pause-Jasette : Une vitamine par jour

4 personnes vivant avec le VIH nous parlent des suppléments dont elles ne peuvent plus se passer.

 

Iris Budd

Iris Budd, 67 ans

Guelph, Ontario
Vit avec le VIH depuis 8 ans
Bénévole au AIDS Committee of Guelph and Wellington County

Je crois fermement aux bienfaits des suppléments; je sais qu’ils sont efficaces pour moi à cause de l’impact positif qu’ils ont sur ma santé globale. (Je fais des recherches sur tout, d’ailleurs!) Je prenais plus de suppléments avant, mais j’ai dû en réduire considérablement le nombre pour des raisons financières, alors maintenant je fais de mon mieux. Les suppléments que je trouve encore absolument indispensables sont :

  • PS (phosphatidylsérine) pour mon cerveau. Bien que son coût soit élevé, j’essaie de ne jamais en manquer. Autrement, j’en remarque immédiatement les effets, car je me mets à bégayer et ma mémoire se détériore sensiblement.
  • vitamine D3, 1 000 UI par jour [Ostéoporose Canada recommande de 800 à 2 000 UI par jour pour les adultes de plus de 50 ans].
  • vitamine E, en même temps que mes somnifères (sinon ils ne marchent pas).
  • Je prends parfois un supplément de calcium/magnésium sous forme de liquide.
  • huile d’origan (Oreganol P73, dérivé de l’origan sauvage) — un puissant agent anti-infectieux.

J’achetais autrefois de l’huile de krill, des sachets de vitamine C et de la co-enzyme Q10, mais cela a fini par me coûter trop cher, donc j’ai dû arrêter d’en prendre.

J’ai donné une liste des suppléments que j’utilise à mon médecin qui se rend compte que je fais tout pour être en santé!

Glenn Clark, 73 ans

Burnaby, C.-.B.
Vit avec le VIH depuis 9 ans
Retraité, bénévole chez Positive Living BC

Je prends régulièrement des suppléments de vitamines pour contrer les différentes maladies dont je souffre. En plus du VIH, mon rythme cardiaque est irrégulier et j’ai un soupçon d’ostéoporose. Mes suppléments et médicaments vivent dans le même tiroir; quand j’en prends un, je les prends tous. Si je suis pressé, je m’assure de prendre la multivitamine, soit Centrum 50+. Je prends aussi de la glucosamine et du calcium pour protéger mes os, ainsi que de la vitamine C (j’utilise l’Ester-C).

J’ai sur moi en tout temps une liste de tous les médicaments et suppléments que je prends. La liste contient aussi le nom et les coordonnées de tous mes médecins — médecin de famille, cardiologue et autres spécialistes. Je garde la liste dans mon portefeuille de sorte que je ne suis pas obligé de me rappeler le nom de toutes les pilules que je prends. Avec l’âge, on commence à oublier des choses, donc j’ai pris l’habitude de m’écrire des notes pour éviter les trous de mémoire. J’apporte aussi quelques pilules et vitamines quand je sors, peu importe où.

Ron Rosenes

Ron Rosenes, 66 ans

Toronto
Vit avec le VIH depuis 32 ans
Expert-conseil indépendant auprès des organismes de lutte contre le sida

Je prends du K-Pax, une multivitamine très puissante. J’en ai entendu parler pour la première fois il y a cinq ans lorsque le Dr Jon Kaiser est venu à Toronto parler de cette co-formulation qu’il avait spécifiquement créée à l’intention des personnes vivant avec le VIH et d’autres déficiences immunitaires. Nous avons réuni un groupe avec le Dr Bill Cameron à Ottawa pour mener une étude sur le K-Pax chez des personnes séropositives nouvellement diagnostiquées et qui n’avaient pas encore commencé de traitement. L’essai se poursuit et les résultats seront bientôt connus.

Lorsque j’ai commencé à prendre du K-Pax en 2008, on m’a recommandé de prendre la dose la plus élevée afin de rehausser mon compte de CD4, et c’est ce qui s’est produit. Mon compte était resté stagnant à environ 300 pendant plusieurs années après le début de ma première trithérapie en 1997. (Avant de commencer celle-ci, mon compte de CD4 se situait à zéro.) Après trois mois de K-Pax, mon compte de CD4 est passé de 300 à 500. Pourtant, rien n’avait changé dans le régime antirétroviral que je suis depuis 2002. Voilà le genre de résultat que nous espérons voir dans l’essai clinique.

Depuis quelques années, je constate que j’ai beaucoup d’énergie au quotidien compte tenu de mon âge et de là où j’en suis dans la vie, et j’ai généralement moins d’infections, de rhumes et de grippes. Il y a d’autres facteurs qui entrent aussi en compte, tels que mon programme d’exercices, le yoga et un sommeil suffisant, alors il est difficile d’attribuer ma bonne santé au K-Pax seul, mais je crois qu’il y est pour beaucoup.

On peut trouver le K-Pax dans un magasin de suppléments et de vitamines de Vancouver (Body Energy) ou aux États-Unis. Le seul bémol est son coût élevé : je paie 120 $ pour ma dose d’entretien mensuelle de K-Pax. Mais cela couvre tous mes besoins en vitamines, minéraux et antioxydants. Je prends donc moins de suppléments maintenant parce que le K-Pax contient de nombreux ingrédients que j’achetais séparément auparavant, dont la NAC, l’acide L-glutamique, l’aide alpha-lipoïque et l’acétyl-L-carnitine. Ainsi, outre les bienfaits pour ma santé, je n’ai pas besoin de prendre autant de pilules.

Gary M., 60 ans

Montréal
Vit avec le VIH depuis 12 ans
Expert-conseil dans l’industrie maritime et offshore

J’ai commencé à prendre des médicaments pour le VIH en 2002, puis j’ai appris que j’avais la co-infection à l’hépatite C. En 2003, j’ai suivi un traitement efficace contre l’hépatite C, et en janvier 2004 j’ai changé de médicaments anti-VIH et je prends depuis l’atazanavir (Reyataz) et le Truvada. Mon compte de CD4 a augmenté jusqu’à 300 environ et en est resté là.

En 2008, j’ai commencé à me renseigner sur les antioxydants et suppléments qui stimulent le système immunitaire. Mon compte de CD4 était stagnant et je voulais le faire augmenter. Je ne voulais pas introduire trop de suppléments en même temps, donc j’ai commencé par une multivitamine. Puis, j’ai ajouté de la vitamine C, de la vitamine D3 et enfin du PurKrill. Comme je voulais constater les effets de chaque supplément individuellement, j’ai pris le premier un certain temps avant d’introduire le suivant.

Après avoir commencé à prendre un complexe de vitamine C et de la vitamine D3, j’ai vu mon compte de CD4 augmenter graduellement. J’avais lu que la vitamine C stimulerait mon système immunitaire, et je n’ai pas eu de grippe ou reçu de vaccin antigrippal depuis que j’en prends.

Je prends 2 500 UI de vitamine D3 chaque jour au matin. C’est la vitamine du soleil — elle est nécessaire à la santé des os, et certaines études laissent croire qu’elle pourrait améliorer l’humeur et stimuler le système immunitaire.

Dérivé de l’huile de krill, le supplément PurKrill est une source d’acides gras oméga-3. Je crois qu’il m’a aidé à réduire mon mauvais cholestérol (LDL) et à augmenter mon bon cholestérol (HDL). J’ai parlé à mon médecin du PurKrill avant de commencer à en prendre. Il a examiné l’information à ce sujet et m’a dit qu’il n’y voyait aucun inconvénient. Après avoir commencé à en prendre, j’ai constaté une augmentation plus grande encore de mon compte de CD4.

À l’heure actuelle, j’utilise plus de suppléments que de médicaments et je ne souffre d’aucun effet secondaire. Mon compte de CD4 se situe à près de 650 cellules, et ma charge virale est inférieure à 40 copies/ml depuis assez longtemps. Mais ce qui est plus important encore pour moi, c’est que mon niveau d’énergie s’est amélioré et que je me sens bien. Mon compte de CD4 fluctue, mais ce qui compte réellement c’est comment je me sens.

Suplémentez en toute sécurité!

De nombreuses personnes vivant avec le VIH utilisent des suppléments pour compenser les carences nutritionnelles, réduire les symptômes ou alléger les effets secondaires des médicaments. Toutefois, les suppléments peuvent interagir avec des médicaments en vente libre et sous ordonnance. Avant de prendre vitamine, minéral, médicament homéopathique ou autre supplément, parlez-en à votre équipe de soins de santé afin d’éviter les interactions et effets secondaires.

Certains suppléments peuvent affaiblir les effets d’un médicament contre le VIH, l’hépatite C et d’autres affections et certains peuvent causer des effets secondaires. Les personnes vivant avec le VIH devraient éviter les plantes comme le millepertuis, l’échinacée, l’hydraste et le chardon-marie.

Qui est votre icône du sida? Si vous désirez apparaître dans le prochain Pause-Jasette de CATIE, lisez notre Politique de contribution, puis écrivez-nous à : contribuez@visionpositive.ca