Vision positive

hiver 2013 

Nouvelles du front : Soutien à l’observance thérapeutique

Melissa Egan relève les programmes d’un bout à l’autre du pays qui visent à rendre les médicaments anti-VIH plus faciles à avaler.

 

Le fait de prendre vos médicaments anti-VIH tous les jours — l’observance thérapeutique — est essentiel pour lutter contre le virus et prévenir la résistance médicamenteuse. Cependant, la consigne « à prendre selon les directives du médecin » n’est pas toujours aussi simple que cela ne semble. Les effets secondaires, les interactions médicamenteuses, la dépression, le manque de routine et la « fatigue du traitement » peuvent nous mettre des bâtons dans les roues. Quelques programmes novateurs offrent aux personnes vivant avec le VIH du soutien et des stratégies pour surmonter les obstacles et garder le cap.

 

Sida Bénévoles Montréal

Sida Benevoles Montreal

Il n’est pas facile de décider d’entreprendre un traitement du VIH et de le suivre pendant des années. Il est encore plus difficile de faire tout cela sans soutien. À Montréal, les personnes vivant avec le VIH qui souhaitent examiner les options de traitement ou discuter des défis liés à l’observance thérapeutique en tête à tête peuvent se tourner vers Sylvain Beaudry, le facilitateur de l’information sur les traitements de Sida Bénévoles Montréal (ACCM). Les membres peuvent lui téléphoner ou lui rendre visite pour parler des difficultés qu’ils vivent.

À partir de l’automne 2013, ACCM offrira en plus la série de conférences novatrices Ma vie avec le VIH, qui portera sur les antirétroviraux — comment les intégrer à sa vie, comment gérer les effets secondaires et comment observer le traitement.

Si vous voulez obtenir de l’aide en matière d’observance thérapeutique ou si vous avez des questions au sujet de votre traitement, le personnel d’ACCM est là pour vous.

treatment@accmontreal.org

 

Programme de soins du VIH

Programme de soins du VIH

Windsor Regional Hospital
Windsor, Ontario

L’un des programmes les plus complets de soutien à l’observance thérapeutique est le programme de soins du VIH du Windsor Regional Hospital. Cette clinique externe est gérée par un groupe de fournisseurs de soins dévoués composé de deux pharmaciens, de médecins, de personnel infirmier, d’un psychologue et d’un diététicien.

Chaque personne qui fréquente la clinique fait partie d’une communauté de soins axée sur une approche adaptée et holistique en vue d’accroître l’observance. Cela comprend du counseling individuel, l’utilisation de dosettes ainsi qu’un horaire de ramassage des médicaments. C’est la relation avec la pharmacie qui fait que cette clinique se démarque. À titre d’exemple, les dossiers indiquent quand chaque personne doit passer prendre son renouvellement, ce qui favorise les discussions en vue d’aider encore davantage les patients à prendre leurs médicaments.

Au cours des dernières années, le besoin de soutien à l’observance thérapeutique s’est fait ressentir davantage puisque bon nombre de survivants à long terme doivent aussi prendre des médicaments pour traiter d’autres troubles médicaux comme le taux de cholestérol élevé, la dépression et l’ostéoporose. Attendu que les médicaments contre le VIH comptent parmi les nombreux comprimés que les personnes vivant avec le VIH doivent avaler chaque jour, ce programme fait partie intégrante du soutien continu qui leur est offert.

www.wrh.on.ca

 

Programme sur le VIH du nord de l’Alberta

Programme sur le VIH du nord de l’Alberta

Edmonton

Le programme sur le VIH du nord de l’Alberta repose sur les traitements sur mesure et montre qu’une excellente observance thérapeutique peut faire une grande différence dans la vie des personnes vivant avec le VIH ou touchées par celui-ci dans le nord de l’Alberta et les Territoires du Nord-Ouest.

Le personnel compte un psychologue, des travailleurs sociaux, des pharmaciens et d’autres professionnels de la santé, qui se font un devoir de tisser des relations avec les patients dont ils s’occupent. Les rendez-vous peuvent durer plus d’une heure, et le pharmacien adapte le traitement du VIH au mode de vie de chaque personne. Pour ce faire, il faut connaître l’horaire de travail et la situation de chaque personne et être au courant de tout problème de confidentialité lié à la prise de médicaments. Comprendre le contexte qui englobe le traitement d’une personne permet de cerner les obstacles à l’observance thérapeutique et de trouver des stratégies pour l’aider à respecter son traitement.

Ayant constaté que de plus en plus de femmes enceintes font appel à ses services, le programme se concentre davantage sur ce groupe. La pharmacienne clinique Michelle Foisy et son équipe ont mis sur pied un plan global de soutien au traitement, axé sur la collaboration et l’adaptation aux besoins des femmes enceintes et des nouvelles mamans. Depuis son ouverture, la clinique obtient d’excellents résultats, dont un taux de transmission de moins d’un pour cent dans le programme périnatal (un bébé sur 111 est né séropositif).

www.albertahealthservices.ca

 

Programme de thérapie d’assistance maximale

Programme de thérapie d’assistance maximale

Vancouver

Au petit matin, 365 jours par année, les portes de la Downtown Community Health Clinic s’ouvrent pour offrir le déjeuner aux gens du Downtown Eastside. Dans une communauté où beaucoup de gens n’ont pas de logement stable, ce petit local fort achalandé offre un abri contre la pluie, du bon café et l’accès aux services de soutien à la santé. Certaines personnes y viennent pour un rendez-vous, tandis que d’autres s’y présentent pour obtenir leur dose quotidienne de médicaments contre le VIH. L’ajout du programme de thérapie d’assistance maximale (TAM) y est pour beaucoup dans la réussite de la clinique.

L’équipe du programme TAM, composée de personnel infirmier, de travailleurs communautaires, d’un travailleur social et d’un pharmacien, offre une vaste gamme d’outils de soutien à l’observance thérapeutique. Les membres sont invités à utiliser les services, du counseling jusqu’aux conseils dispensés par un nutritionniste ou un médecin spécialiste des maladies infectieuses, en passant par les analyses sanguines. De plus, des équipes d’intervention de proximité se promènent dans toute la ville pour distribuer des médicaments aux membres, peu importe où ils se trouvent, pour s’assurer que l’observance thérapeutique n’est pas touchée par le manque d’argent pour un billet d’autobus, le fait de ne pas avoir de domicile fixe, la dépression ou la consommation de drogues. Grâce aux travailleurs de l’équipe TAM, les gens les plus difficiles à rejoindre à Vancouver ont accès aux traitements.

L’évaluation du programme révèle que neuf clients sur 10 du programme ont maintenant une charge virale supprimée, que les taux d’observance thérapeutique sont élevés, et que le programme contribue à la réduction des taux de transmission.

Pour obtenir un guide complet sur comment se préparer à un traitement du VIH, choisir la bonne combinaison de médicaments et respecter l’horaire de la prise de médicaments, consultez le Guide pratique du traitement antirétroviral pour les personnes vivant avec le VIH de CATIE. Vous pouvez également en commander une version imprimée auprès du Centre de distribution de CATIE. Le guide est gratuit pour les résidents du Canada.