Vision positive

automne/hiver 2005 

Ressources : Le coffret communautaire

compilée par Derek Thaczuk

LE PRINTEMPS DERNIER, je me suis engagé dans une chasse au trésor pour CATIE. CATIE dirige un groupe de travail composé de membres de communautés de tout le pays qui produisent et distribuent de l’information sur les traitements du VIH. Ce groupe, appelé Réseau d’info-traitements ou « RIT » (parce que chaque chose liée au sida doit avoir un acronyme… ), se rencontre régulièrement pour participer à des activités conjointes qui contribuent à la plus grande efficacité de chacun.

Bien que les organismes canadiens de services liés au sida (les organismes sida) échangent volontiers leur matériel, nous avions l’impression que d’excellentes ressources passaient malgré tout entre les mailles du filet. Nous voulions (a) réunir une collection de ressources plus grande, que nous pourrions tous partager et utiliser, et (b) signaler ce qui manquait et ce dont nous avions le plus besoin, un peu comme un plan pour développer du nouveau matériel. Ainsi, nous avons contacté des organismes d’un océan à l’autre et leur avons posé les questions suivantes : « Qu’est-ce que vous utilisez? »; « Que pourriez-vous utiliser? »

Nous avons rassemblé toute une collection de ressources. Une grande partie de ce matériel est composée de documents familiers et déjà largement utilisés — nous avons parlé de certains de ces documents dans les numéros précédents. Dans ce numéro de Vision positive, nous vous présentons quelques nouveaux « joyaux ».

Interactions avec les drogues illicites

De nombreux organismes sida auxquels nous avons demandé de dresser une liste de ce dont ils avaient besoin ont indiqué manquer d’information sur les interactions médicamenteuses, et plus spécifiquement entre les drogues illicites / à usage récréatif et les médicaments anti-VIH. Cette information semble difficile à obtenir, mais elle existe. Ne cherchez plus :

Medical Drug Interactions with Street Drugs: A resource by and for drug users. Ce dépliant extraordinaire de l’organisme Needle Exchange Emergency Distribution (NEED) à Berkeley, Californie, est rédigé dans un vrai langage de la rue, sans détour, un langage avec lequel les consommateurs de drogues peuvent s’identifier. Vous trouverez une version électronique de ce dépliant à l’adresse : www.berkeleyneed.org (cliquez sur « resources »).

Pour de l’information plus technique, la Clinique d’immunodéficience de l’Hôpital général de Toronto a dressé des listes exhaustives d’interactions médicamenteuses, notamment la liste appelée Postulated Interactions with Recreational Drugs. Pour en savoir plus sur les interactions entre les médicaments anti-VIH et les drogues à usage récréatif, de l’alcool au THC, allez à www.tthhivclinic.com (cliquez sur « Drug Interaction Tables » sous « Medical Information for Health Care Professionals »). Ces listes débordent de renseignements — il serait peut-être utile que vous en parliez à votre fournisseur de soins ou organisme sida local.

N’oubliez pas la propre ressource de CATIE intitulée pré*fix : Un guide pratique sur la réduction des méfaits à l’intention des consommateurs de drogues séropositifs. Facile à comprendre et bourré d’information utile, de l’injection moins risquée aux co-infections, en passant par la gestion de la douleur, ce guide est disponible en français à l’adresse www.CATIE.ca ou en appelant au 1.800.263.1638.

Nouvellement diagnostiqué?

Lorsqu’une personne vient tout juste de recevoir le diagnostic du VIH, et bien… peut-être savez-vous ce qu’elle ressent. Les besoins des personnes nouvellement diagnostiquées sont divers, mais à un certain moment, la plupart des gens veulent obtenir un guide de référence du genre « maintenant que tu es positif ». Le défi est de trouver la version « Boucle d’or », avec juste assez d’information. Étant donné que nous avons tous et toutes notre propre idée de ce que constitue la suffisance, il est utile d’avoir plusieurs options au choix. Un grand nombre des personnes interrogées ont indiqué que le document bilingue de CATIE intitulé Vous et votre santé, constituait pour eux une « bible », la ressource que chaque personne vivant avec le VIH doit avoir à tout prix dans sa bibliothèque personnelle. Voici quelques autres guides de soins plus particulièrement destinés aux personnes nouvellement diagnostiquées avec le VIH :

Le programme de soins aux personnes vivant avec le VIH de l’Hôpital régional de Windsor propose un guide intitulé Think Positive: A Guide to Healthy Living. Ce livret en six modules aborde de nombreuses questions liées à l’autogestion de la santé, avec des sections substantielles sur les aspects médicaux de l’infection par le VIH, du traitement et de la prise en charge des ennuis de santé. Avec ses 38 pages, il est facile à digérer! Allez à www.wrh.on.ca (sous « Programs & Services », cliquez sur « HIV Care Program »), ou commandez-le par courriel à l’adresse hivprogram@wrh.on.ca ou par téléphone au numéro 519.254.6115.

Opening Doors to Self Care, de l’organisme Conception Bay North AIDS Interest Group, à Terre-Neuve, est un guide très facile à lire qui traite du diagnostic, des médicaments, de l’alimentation, des soins affectifs et plus encore. Si je pouvais revenir en arrière à l’heure de mon diagnostic, je choisirais de lire ce guide, il m’aurait été d’un précieux réconfort, avec ses anecdotes personnelles et son ton doux et rassurant. Avec 116 pages, il est complet sans être intimidant… de plus, il contient une recette de steak d’orignal farci! Un nouveau tirage est prévu pour cet automne. Pour en obtenir des exemplaires, communiquez avec le CBNAIG à l’adresse cbn.aids.intgr@nf.sympatico.ca ou au numéro 1.877.596.4433 (vous devez payer l’affranchissement).

Autochtones vivant avec le VIH

Chee Mamuk, le programme autochtone des B.C. Centres for Disease Control, a produit plusieurs séries de dépliants d’information sur le VIH extrêmement faciles à lire et très intéressants; ils sont écrits et illustrés pour parler aux membres des Premières nations. Vous pouvez vous procurer les documents de la Aboriginal HIV Pamphlet Series et de la Women’s HIV Pamphlet Series à l’adresse Web www.bccdc.org (allez à « Resources », puis à « Brochures & Pamphlets ») ou en appelant au 604.660.0584 (vous devez payer les dépliants et l’affranchissement).

La bureaucratie rend souvent difficile l’obtention de prestations de médicaments. Le Réseau canadien autochtone du sida offre un guide bilingue sur les prestations de médicaments et la protection d’assurance-santé. Le VIH et le Programme des services de santé non assurés (SSNA) à l’intention des Autochtones du Canada est un guide pratique qui traite de la protection d’assurance-santé des Autochtones et qui cite les différences entre les provinces. Vous le trouverez en ligne sur le site www.caan.ca (cliquez sur « Ressources », puis sur « Fact Sheets ») ou appelez au 1.888.265.2226.

Ressources en français

La plupart d’entre nous sommes familiers avec la formidable série de feuillets d’information publiée par l’organisme New Mexico AIDS InfoNet. D’actualité et concis, ces feuillets d’information sont disponibles en anglais et en espagnol à l’adresse www.aidsinfonet.org.

Remarque : Si vous n’avez pas accès aux documents en ligne, appelez CATIE au numéro sans frais 1.800.263.1638. Un membre du personnel imprimera les feuillets demandés et vous les enverra.