Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

Les co-infections et cancers liés au VIH

Points clés

  • Certains cancers et certaines infections touchent plus fréquemment les personnes vivant avec le VIH.
  • La présence de co-infections peut faire en sorte qu'il est plus difficile de traiter et de maîtriser le VIH.
  • Les co-infections susceptibles d'être mortelles s'observent beaucoup moins couramment qu'au début de l'épidémie du VIH.

Les personnes vivant avec le VIH sont sujettes à un certain nombre d'infections et de cancers. Ceci se produit lorsque l’infection au VIH en est à un stade avancé ou à mesure que les personnes séropositives suivant un traitement efficace vieillissent.

La co-infection signifie qu’une personne vit avec plus d’une infection à la fois. Cela peut se produire chez des personnes au système immunitaire affaibli ou normal. Certaines co-infections peuvent faire en sorte qu'il est plus difficile de traiter et de maîtriser le VIH. La présence du VIH risque à son tour de compliquer le traitement et la maîtrise des co-infections. Parmi les co-infections les plus courantes touchant les personnes aux prises avec le VIH, mentionnons l'hépatite B, l'hépatite C, la tuberculose, les infections transmises sexuellement comme le virus du papillome humain (VPH) et l'herpès, et les infections fongiques.

Certaines infections (on dit aussi qu’elles sont opportunistes) peuvent être mortelles. Elles ne surviennent que lorsque le système immunitaire est très affaibli, ce qui rend la personne vulnérable à l'infection. Ces infections sont évitables si les personnes séropositives reçoivent un diagnostic précoce et des soins et traitements appropriés. Grâce aux traitements du VIH efficaces, ces infections s'observent beaucoup moins fréquemment qu'aux débuts de l'épidémie du VIH.

Parmi celles, on compte : une infection pulmonaire appelée pneumonie à Pneumocystis jiroveci ou pneumocystose (PPC); une infection oculaire (rétinite) causée par le cytomégalovirus (CMV); une infection cérébrale appelée toxoplasmose; et une infection généralisée appelée complexe du Mycobacterium avium (MAC). Lorsque le compte de CD4+ d'une personne séropositive est très bas, il existe certains médicaments dont la prise permet de prévenir ce genre d'infections. On parle alors de prophylaxie.

Les personnes vivant avec le VIH sont plus vulnérables à certains types de cancers. Certains types de cancers ne surviennent que lorsque le système immunitaire est affaibli, comme c’est le cas pour le sarcome de Kaposi, alors que d’autres cancers semblent toucher plus fréquemment les personnes vivant avec le VIH, même si leur système immunitaire se porte relativement bien. Ceci inclut les lymphomes, le cancer du poumon, le cancer de la peau, le cancer anal, le cancer vaginal et du col utérin chez la femme, et le cancer de la prostate chez l’homme. Des scientifiques ont constaté que les personnes vivant avec le VIH sont plus susceptibles de recevoir un diagnostic de cancer à un stade avancé (les tumeurs étant plus grosses et plus nombreuses) que les personnes séronégatives. Cependant, ces cancers peuvent être traités efficacement dans de nombreux cas, notamment chez les personnes séropositives qui maintiennent un système immunitaire sain en raison de leur traitement du VIH.

Il est important pour les personnes vivant avec le VIH de consulter leur médecin à intervalles réguliers et de se faire examiner. Des tests comme le compte de CD4+ permettent de vérifier de quelle façon le VIH affecte le système immunitaire et des tests de la mesure de la charge virale permettent de voir si le traitement du VIH est efficace. Le dépistage à intervalles réguliers des infections transmissibles sexuellement et des autres co-infections est recommandé. Un dépistage du cancer est aussi important, comme un test Pap pour dépister à la fois le cancer cervical et anal. 

Ressources

Infections liées au VIH et autres affections médicales

Les infections et les cancers liés au VIH – Vous et votre santé: un guide à l’intention des personnes vivant avec le VIH

L'hépatite BFeuillet d'information de CATIE et de SIECCAN

L’herpès génitalFeuillet d'information de CATIE et de SIECCAN

Le VPH, la dysplasie cervicale et le cancer du col utérinFeuillet d'information de CATIE

Le VPH, la dysplasie anale et le cancer analFeuillet d'information de CATIE

Le sarcome de Kaposi (SK)Feuillet d'information de CATIE

Le lymphomeFeuillet d'information de CATIE

La tuberculoseFeuillet d'information de CATIE

L'infection à cytomégalovirus (CMV)Feuillet d'information de CATIE

Le complexe Mycobacterium avium (MAC)Feuillet d'information de CATIE

La pneumonie pneumocystique (PPC)Feuillet d'information de CATIE

ToxoplasmosisFeuillet d'information de CATIE

Une grande étude trouve que les cancers de stade avancé sont plus courants parmi les personnes séropositivesNouvelles CATIE

Source

CATIE. Les infections et les cancers liés au VIH. Dans : Vous et votre santé: un guide à l’intention des personnes vivant avec le VIH. 2009. Disponible à l’adresse : http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques/vous-et-votre-sante/12. [Consulté le 9 janvier 2014]