Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

La recherche sur la guérison

Points clés

  • L'apparente guérison du « patient de Berlin » a suscité de l'intérêt pour la recherche axée sur la guérison.
  • Des cas ont été rapportés où des enfants traités depuis la naissance par desantirétroviraux sont entrés en rémission après l'arrêt du traitement (c'est-à-dire que leur charge virale est restée indétectable).
  • Il faudra compter encore de nombreuses années avant qu'un remède curatif potentiel ne soit trouvé.

En 2008, des médecins à Berlin annonçaient qu'ils semblaient avoir guéri du VIH et du cancer un homme séropositif souffrant de leucémie. Ce « patient de Berlin » s’était prêté à des cycles de chimiothérapie, de radiothérapie et d'autres thérapies pour réprimer son système immunitaire en plus de recevoir des greffes de cellules souches. Les cellules souches greffées avaient été choisies spécialement parce qu'elles portaient une mutation qui conférait aux cellules une certaine résistance à l'infection par le VIH. Les cellules souches se sont intégrées dans la moelle osseuse du patient, déclenchant ainsi la création de son nouveau système immunitaire. Dans le contexte des nombreuses interventions effectuées depuis, les médecins ne sont toujours pas mesure de détecter le VIH chez ce patient. Cela veut dire que soit le patient s'est débarrassé du VIH, soit la quantité de VIH présente dans son corps est trop faible pour que les tests utilisés la décèlent.

Même si l'opinion des chercheurs est partagée quant à savoir pourquoi le patient de Berlin semble avoir guéri, ce cas a favorisé la poursuite d'essais cliniques pour évaluer différentes méthodes visant à guérir l'infection au VIH. Le protocole utilisé dans le cas du patient de Berlin est assez dangereux et des tentatives similaires ont échoué.

Deux comptes rendus ont fait état de cas où il y a eu un contrôle temporaire sans médicaments du VIH dans le sang dans deux adultes ayant reçu une greffe de moelle osseuse dans une tentative de guérir l’infection au VIH. Cependant, dans tous ces cas, le VIH a été détecté à nouveau dans le sang après une période où il était indétectable et les patients ont dû recommencer à suivre leur traitement anti-VIH.

En 2017, on a fait état du cas d'un enfant de neuf ans d'Afrique du Sud qui est en rémission depuis plus de huit ans. Diagnostiqué séropositif à l'âge d'un mois, l'enfant a reçu des antirétroviraux pendant 40 semaines, puis son traitement a été arrêté dans le cadre d'un essai clinique. L'enfant a une charge virale indétectable (moins de 20 copies /ml) depuis l'arrêt du traitement. Ce dernier n'est que le deuxième cas confirmé où une rémission s'est maintenue après la fin du traitement. En 2015, on a rapporté le cas d'une adolescente française de 18 ans qui vivait en rémission depuis 12 ans et qui avait une charge virale indétectable dans le sang. On lui avait administré un traitement antirétroviral dès le jour de sa naissance, et ce dernier s'était poursuivi jusqu'à ce que les parents de la fillette l'aient arrêté lorsqu'elle avait six ans environ. Elle continue d'être suivie de près et n'a pas éprouvé de rebond viral.

Lors d'un cas antérieur, un bébé avait été traité par antirétroviraux peu de temps après l'infection par le VIH (« bébé du Mississippi »). Lorsque le traitement a pris fin, le virus est resté indétectable pendant jusqu'à 27 mois avant de devenir détectable à nouveau.

De nombreuses études portant sur des traitements curatifs, notamment des thérapies géniques et des combinaisons inhabituelles de médicaments, sont actuellement proposées. Or la réalisation de telles études promet d'être complexe voire, dans certains cas, peut-être même dangereuse. La recherche de traitements curatifs va de l'avant, mais ce domaine de recherche est extrêmement complexe. Il est toutefois peu probable qu'un simple remède curatif, sécuritaire et largement accessible voit le jour au cours de la prochaine décennie.

Ressources

La recherche sur la guérison

La recherche d’un remède curatif TraitementActualités 219

Recherche sur la guérison du VIHTraitementActualités 196

Le consortium de recherche sur la guérison du VIH (CanCURE)

The road towards an HIV cure – CanCURE

Sources

1. Hütter G, Nowak D, Mossner M, et al. Long-term control of HIV by CCR5 Delta32/Delta32 stem-cell transplantation. New England Journal of Medicine. 2009 Feb 12;360(7):692–8. Disponible à l’adresse : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa0802905

2. Luzuriaga K, Gay H, Ziemniak  C, et al. Viremic relapse after HIV-1 remission in a perinatally infected child. New England Journal of Medicine. 2015 Feb 19;372:786­–8. Disponible à l’adresse : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc141393