Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

Les effets secondaires

Points clés

  • Même si la thérapie anti-VIH est généralement sans danger et efficace, des effets secondaires à court et à long terme peuvent se produire.
  • Il est possible de maîtriser efficacement certains effets secondaires, alors que d'autres peuvent nécessiter un changement de traitement.

À l'instar de toute médication, le traitement antirétroviral (TAR) peut donner lieu à des effets secondaires dont l'intensité varie de légère à potentiellement mortelle (dans des cas rares). Les médicaments plus récents provoquent généralement moins d'effets secondaires que les médicaments plus anciens. Si des effets secondaires se produisent, ils peuvent être de courte durée, car ils s'atténuent ou disparaissent au bout de quelques semaines ou quelques mois. C'est le genre d'effets secondaires que l'on associe souvent avec ce qui peut survenir lorsqu'on commence à prendre un nouveau médicament. Parmi les effets secondaires à court terme, notons les nausées, la diarrhée, les maux de tête et les éruptions cutanées. D'autres effets secondaires peuvent être de longue durée, touchant lentement des parties spécifiques du corps comme le cœur, les os, ou les reins.

Il est important que les personnes aux prises avec le VIH parlent de tous leurs symptômes à leur médecin de sorte qu'elles puissent être diagnostiquées adéquatement. Certains symptômes qui semblent être des effets secondaires d'un médicament particulier peuvent en réalité avoir une cause différente.

Les effets secondaires jouent un rôle important dans le choix des médicaments. De façon générale, les effets secondaires à court terme sont communs à tous les médicaments, alors que d'autres effets secondaires sont spécifiques à un médicament donné ou à une classe particulière. Les médicaments anti-VIH sont choisis en fonction de plusieurs facteurs, dont le mode de vie de la personne, ses antécédents médicaux familiaux, ses traitements antirétroviraux antérieurs, les résultats des tests de résistance et ses préférences personnelles. Malgré tout le savoir qui existe à propos de ces médicaments, la réponse de chaque personne est différente, et ce qui donne de bons résultats chez l'un ne réussira pas nécessairement chez l'autre.

On peut employer différentes stratégies pour traiter les symptômes des effets secondaires et améliorer sa qualité de vie, qu'il s'agisse de solutions pharmaceutiques ou de thérapies complémentaires, entre autres ou de changements de style de vie. Tout effet secondaire intolérable doit être pris au sérieux parce qu'il risque de causer la non-observance. Des effets secondaires intolérables pourraient nécessiter un changement de traitement, en supposant que d'autres options de traitement existent.

Ressources

Effets secondaires

Un guide pratique des effets secondaires des médicaments anti-VIH

Un guide pratique pour un corps en santé pour les personnes vivant avec le VIH

Source

CATIE. Un guide pratique des effets secondaires des médicaments anti-VIH. Toronto: CATIE; 2013. Disponible à l’adresse : http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques/effets-secondaires-medicaments-anti-vih

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.