Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

La prévention en milieu carcéral

Points clés

  • Les condoms sont disponibles dans les prisons fédérales, mais pas dans toutes les prisons provinciales et territoriales.
  • Des programmes pilotes d’échange de seringues ont été amorcés dans une prison fédérale pour hommes et une pour femmes en 2018.
  • Les programmes visant à proposer le traitement à la méthadone dès l'incarcération des personnes utilisant des drogues n'existent que dans le système fédéral et certains systèmes provinciaux.
  • Dans les autres provinces et territoires, la méthadone n'est offerte que si la personne incarcérée en recevait déjà avant son incarcération.

La distribution de condoms aux détenus est disponible dans les prisons fédérales du Canada comme une tentative de prévenir la transmission sexuelle du VIH. Le Service correctionnel Canada exige que des condoms, des lubrifiants à base d'eau et des digues dentaires soient mis à la disposition des détenus de façon discrète à trois endroits dans chaque établissement et dans toutes les unités de visite familiale privée. L'accessibilité des condoms varie selon les prisons provinciales et territoriales. Certaines provinces autorisent la distribution de condoms, mais uniquement dans les services de santé carcéraux; or certains détenus hésitent à se procurer ou à demander des condoms de crainte de passer pour homosexuels et d'être ainsi sujets à la discrimination.

En 1996, le système carcéral fédéral a approuvé la distribution d'eau de Javel pour le nettoyage du matériel d'injection dans une tentative de prévenir la transmission du VIH et de l’hépatite C parmi les personnes qui s'injectent des drogues. L'eau de Javel est disponible dans certains systèmes carcéraux provinciaux, mais pas tous. Cependant, le rinçage des aiguilles et des seringues n'est pas une façon efficace de prévenir la transmission du VIH et de l'hépatite C. Même si certaines études ont révélé que l'eau de javel tuait le VIH et l'hépatite C dans les aiguilles et les seringues dans les contextes de laboratoire, cette efficacité ne se reproduisait pas dans le vrai monde. L'Organisation mondiale de la Santé, l'Agence de la santé publique du Canada et les Recommandations de pratiques exemplaires pour les programmes canadiens de réduction des méfaits ne recommandent pas l'utilisation de l'eau de javel comme stratégie de prévention du VIH et de l'hépatite C.

En 2018, le Service correctionnel du Canada (SCC) a annoncé la mise en œuvre d’un programme d’échange de seringues dans un établissement pour hommes et un pour femmes en juin 2018. Ce programme pilote servira à éclairer une expansion nationale complète. Aucune prison provinciale ou territoriale n’a amorcé de programme d’échange de services.

Il existe des centres de santé communautaire, des organismes de lutte contre le VIH, des organismes de justice pour les détenus, des organismes autochtones et des institutions de santé publique qui mènent des programmes de prévention à l’intérieur de prisons. Il s’agit principalement de programmes de prévention d’enseignement. Il existe aussi des groupes de santé par les pairs organisés par des personnes incarcérées qui fournissent une éducation en prévention et arrime les personnes aux services de santé.

Le traitement d’entretien à la méthadone (TEM) est une thérapie de substitution destinée aux utilisateurs d'opiacés. Il a été prouvé que la méthadone réduisait l'injection de drogues et le partage du matériel d'injection. Des programmes formels visant à introduire le TEM auprès des utilisateurs d'opiacés n'existent que dans le système carcéral fédéral et un seul système provincial. Dans les autres provinces et territoires, le TEM n'est autorisé que si la personne recevait déjà de la méthadone avant son incarcération.

Ressources

Programmes de prévention du VIH et de l’hépatite C pour les détenus au Canada – Réseau juridique canadien VIH/sida

Visez juste : Recommandations pour la mise en œuvre de programmes de seringues et d'aiguilles dans les prisons canadiennes – Département de criminologie de l’Université Ryerson, Réseau juridique canadien VIH/sida, Réseau d’action et de soutien pour les prisonniers et prisonnières vivant avec le VIH/sida (PASAN)

Temps dur : programmes de prévention du VIH et de l'hépatite C pour les détenus au Canada – Réseau juridique canadien VIH/sida, PASAN

Sources

  1. Les programmes de seringues en prison : synthèse pour les politiques – Réseau juridique canadien VIH/sida
  2. Programmes de prévention du VIH et de l'hépatite C pour les détenus au Canada : orientations stratégiques pour l'action – Réseau juridique canadien VIH/sida
  3. Visez juste : Recommandations pour la mise en œuvre de programmes de seringues et d'aiguilles dans les prisons canadiennes – Département de criminologie de l’Université Ryerson, Réseau juridique canadien VIH/sida, Réseau d’action et de soutien pour les prisonniers et prisonnières vivant avec le VIH/sida (PASAN)
  4. Temps dur : programmes de prévention du VIH et de l'hépatite C pour les détenus au Canada – Réseau juridique canadien VIH/sida, PASAN
  5. Urgence santé en prison
  6. Réseau juridique canadien VIH/sida. Le VIH et l’hépatite C en prison – Toronto: Réseau juridique canadien VIH/sida; 2008. En ligne : http://www.aidslaw.ca/site/hiv-and-hepatitis-c-in-prisons/?lang=fr
  7. Réseau juridique canadien VIH/sida. Les programmes de seringues en prison : synthèse pour les politiques. Toronto: Réseau juridique canadien VIH/sida, 2012 (mis à jour en 2017). En ligne : http://www.aidslaw.ca/site/prison-needle-and-syringe-programs-policy-brief/?lang=fr
  8. Jurgens R, Ball A, Verster A. Interventions to reduce HIV transmission related to injecting drug use in prison. Lancet. 2009;9:57–66.
  9. Claivaz-Loranger, S, Clarke S, Ollner A, et al.  Visez juste : Recommandations pour la mise en œuvre de programmes de seringues et d’aiguilles dans les prisons canadiennes. Toronto, 2016.  Disponible à l'adresse : http://www.aidslaw.ca/site/on-point-recommendations-for-prison-based-nee...
  10. Ryerson University Department of Criminology, Réseau juridique canadien VIH/sida, PASAN. Près de 250 organismes du Canada réclament des programmes de seringues en prison, communiqué, 1er juin 2016.  Disponible à l'adresse : http://www.aidslaw.ca/site/nearly-250-organizations/
  11. Betteridge G, Dias G. Temps dur : programmes de prévention du VIH et de l’hépatite C pour les détenus au Canada. Réseau juridique canadien VIH/sida et PASAN, Toronto, 2007.  Disponible à l'adresse : http://www.aidslaw.ca/site/wp-content/uploads/2013/11/HardTime_F.pdf
  12. Document d’information : programmes d’échange de seringues en prison du Service correctionnel du Canada. En ligne : https://www.canada.ca/fr/service-correctionnel/nouvelles/2018/05/document-dinformation--programme-dechange-de-seringues-en-prison-du-service-correctionnel-du-canada.html

 

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.