Le VIH au Canada : Guide d'introduction pour les fournisseurs de services

L'éducation en milieu scolaire

Points clés

  • Les comportements sexuels à risque sont fréquents parmi la jeunesse canadienne.
  • Les taux alarmants d'infections transmissibles sexuellement seraient un signe avertisseur précoce de la prise de risques susceptibles de se répercuter par un nombre accru de cas d'infection par le VIH.
  • Des programmes d'éducation sexuelle plus complets offerts en milieu scolaire peuvent permettre de réduire les comportements qui mettent les jeunes à risque de contracter toute infection transmissible sexuellement, y compris le VIH.
  • La majorité des autorités éducatives au Canada ont établi des « objectifs d'apprentissage » en matière d'éducation sexuelle, mais très peu d'entre elles ont élaboré des programmes axés sur l'éducation en matière de santé sexuelle en milieu scolaire.
  • Il est essentiel que l'éducation en milieu scolaire soit adaptée à l'âge des élèves et fondée sur des données probantes, et qu'elle reconnaisse les différences d'orientation sexuelle et la diversité des sexes.

La majorité des Canadiens sont sexuellement actifs pendant l’adolescence. L’utilisation de condoms parmi la jeunesse canadienne sexuellement active est relativement élevée. Environ 80 % de la jeunesse sexuellement active âgée de 15 à 17 ans déclare avoir utilisé un condom lors de sa dernière relation sexuelle. Cependant, la tendance d’utilisation élevée de condoms parmi les adolescents sexuellement actifs décline à mesure que ceux-ci vieillissent. Une étude menée auprès d’étudiants d’une université canadienne a révélé que moins de la moitié d’entre eux avaient utilisé un condom lors de leur dernière relation sexuelle. Bien que la prévalence du VIH demeure relativement faible chez les jeunes, l'augmentation de la prévalence des infections transmissibles sexuellement au cours des dernières années révèle une tendance alarmante à la hausse quant à la prise de risques sexuels au sein de cette population. La prévalence des infections transmissibles sexuellement courantes comme la chlamydia, la gonorrhée et le virus du papillome humain est la plus élevée parmi les adolescents et les jeunes adultes. Or ces infections sont un marqueur de comportements sexuels à risque et font craindre une éclosion d'infections par le VIH dans ce groupe d'âge.

Il existe un grand nombre de données probantes indiquant que l'éducation en matière de santé sexuelle peut avoir un impact positif sur les comportements favorables à la santé sexuelle. Au Canada, le Conseil d'information et d'éducation sexuelles du Canada (SIECCAN) est un leader du domaine de la recherche et de la promotion de l'éducation en matière de santé sexuelle en milieu scolaire. Faisant écho aux données probantes internationales, le SIECCAN soutient que des programmes d'éducation plus complets en matière de santé sexuelle peuvent permettre de retarder le début des relations sexuelles, de réduire le nombre de partenaires sexuels, de favoriser l'utilisation du condom et de la contraception et de réduire la fréquence des relations sexuelles. Les données indiquent aussi que les programmes exhaustifs axés sur le VIH n'ont pas pour effet de précipiter le début des relations sexuelles ni d’en augmenter la fréquence. Par contre, les programmes centrés uniquement sur l'abstinence qui omettent délibérément d'enseigner l'importance de l'usage régulier du condom et de la contraception aux jeunes ne réussissent pas à retarder le début des relations sexuelles, à renforcer le retour à l'abstinence ou à réduire le nombre de partenaires sexuels.

Comme les écoles sont les seuls établissements formels qui aient contact avec presque toutes les jeunes personnes au Canada, elles sont particulièrement bien positionnées pour sensibiliser à fond les jeunes en matière de santé sexuelle avant même que ne débutent les relations sexuelles commencent et pendant l'adolescence. L'éducation sexuelle en milieu scolaire peut rejoindre un large éventail de jeunes potentiellement à risque et jouer un rôle important dans la prévention primaire du VIH.

Malgré les données probantes concernant l'efficacité de l'éducation en matière de santé sexuelle en milieu scolaire et l'appui incontestable qu'apportent les élèves, les parents et les enseignants à l'éducation sur le VIH/sida dans les salles de classe, il reste beaucoup de travail à accomplir pour améliorer l'accessibilité et la qualité des programmes scolaires traitant de ces sujets. Bien que la majorité des autorités éducatives au Canada aient établi des objectifs d'apprentissage en matière de santé sexuelle, très peu d'entre elles ont élaboré des programmes d'études pour aider les enseignants et les élèves à atteindre ces objectifs.

En 2018, le CIÉSCAN/SIECCAN et un groupe de travail national ont révisé les Lignes directrices canadiennes pour l’éducation en matière de santé sexuelle qu’avait développées l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) en 2008.

Les lignes directrices offrent un cadre de référence pour le développement et la prestation d’une éducation complète à la santé sexuelle; elles reposent sur neuf principes fondamentaux.  L’éducation complète à la santé sexuelle pour les Canadiens et Canadiennes :

  • Est accessible à tous les individus, quels que soient leur âge, leur genre, leur orientation sexuelle, leurs statuts ITSS, leur emplacement géographique, leur statut socioéconomique, leurs antécédents culturels et religieux, leurs capacités et leur situation en matière de logement
  • Favorise les droits de la personne, incluant la prise de décision autonome et le respect des droits d’autrui
  • Est scientifiquement exacte et emploie des méthodes pédagogiques fondées sur des données probantes
  • Est généraliste dans sa portée et sa profondeur, et aborde un éventail de sujets pertinents à la santé et au bien-être sexuels
  • Inclut les identités et les expériences vécues par les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, intersexuées, bispirituelles et asexuées
  • Favorise l’égalité des genres et la prévention de la violence sexuelle et fondée sur le genre
  • Intègre une approche équilibrée à la promotion de la santé sexuelle, incluant les aspects positifs de la sexualité et des relations ainsi que la prévention des problèmes de santé sexuelle
  • Intègre les enjeux émergents liés à la santé et au bien-être sexuels et y répond
  • Est fournie par des personnes enseignantes qui détiennent les connaissances et les compétences pour donner une éducation complète à la santé sexuelle et qui reçoivent du soutien administratif à cet effet

Ressources

Arguments en faveur de l'éducation de la santé sexuelle  – lesexeetmoi.ca

Lignes directrices canadiennes pour l’éducation en matière de santé sexuelle – Conseil d'information et d'éducation sexuelles du Canada (CIÉSCAN/SIECCAN)

Sexual health education in the schools: Questions & answers, 3rd Edition – Conseil d'information et d'éducation sexuelles du Canada (en anglais seulement)

Sexual health education in the schools: Questions & Answers (Updated 2015 Ontario Edition) (en anglais seulement)

Questions et réponses : L'orientation sexuelle à l'école – Agence de la santé publique du Canada, 2010

Questions et réponses : L'identité sexuelle à l'école – Agence de la santé publique du Canada, 2010

Sources

  1. Rotermann M. Comportement sexuel et usage du condom chez les 15 à 24 ans en 2003 et en 2009-2010. Rapports sur la santé. 2012;23(1):1–5. Disponible à l'adresse : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-003-x/2012001/article/11632-fra.htm
  2. Milhausen R, McKay A, Graham C, et al. (2013). Prevalence and predictors of condom use in a national sample of Canadian university students. The Canadian Journal of Human Sexuality, 2013;22 (3):142–151.
  3. Association canadienne pour la santé des adolescents. Les comportements sexuels et le manque de connaissances menacent la santé des adolescents canadiens. 2006.
  4. Kirby D. Emerging answers 2007: research findings on programs to reduce teen pregnancy and sexually transmitted diseases. Washington, DC: National Campaign to Prevent Teen and Unplanned Pregnancy; 2007.
  5. Rugg D, Collins J, Sogolow E, et al. Assessing effectiveness of school-based HIV prevention. In Abstracts of the 10th International Conference on AIDS, Yokohama, Japan, 2004. Abstract 371D.