TraitementActualités
196

mars/avril 2013 

La promesse du romidepsin

Comme nous l'avons déjà mentionné dans ce numéro de TraitementSida, le médicament anticancéreux romidepsin (Istodax) peut aussi inhiber l'activité de l'HDAC (histone-désacétylase), une enzyme qui aide à maintenir l'infection au VIH dans un état de latence.

Des chercheurs de la compagnie pharmaceutique Gilead Sciences ont mené des expériences de laboratoire sur des cellules extraites de 46 personnes séropositives sous multithérapie dont le compte de CD4+ était supérieur à 350 cellules et la charge virale inférieure à 50 copies/ml. Spécifiquement, les chercheurs ont testé les inhibiteurs de l'HDAC suivants :

  • romidepsin
  • panobinostat
  • givinostat
  • vorinostat
  • mocétinostat

Le romidepsin semblait être le plus puissant inhibiteur de l'HDAC lors de ces études effectuées dans des tubes à essai. Sa capacité à faire sortir le VIH de sa latence s'est avérée constante au fil du temps avec les cellules provenant du même donneur ou de donneurs différents.

Les autorités américaines ont approuvé l'utilisation du romidepsin pour le traitement de certains cancers en une dose intraveineuse de 15 mg par mètre carré de superficie cutanée. Toutefois, à en croire les expériences menées par Gilead, on peut utiliser des doses bien plus faibles pour tenter de faire sortir le VIH de sa latence. Ces doses plus faibles varient entre 2 et 5 mg/m2.

À la lumière de ces expériences prometteuses mais préliminaires, on peut s'attendre à la tenue d'un essai clinique sur le romidepsin à l'avenir.

—Sean R. Hosein

RÉFÉRENCE :

  1. Kent SJ, Reece JC, Petravic J, et al. The search for an HIV cure: tackling latent infection. Lancet Infectious Diseases. 2013; in press.
  2. Katlama C, Deeks SG, Autran B, et al. Barriers to a cure for HIV: new ways to target and eradicate HIV-1 reservoirs. Lancet. 2013; in press.
  3.  Wei G, Chiang V, Fyne E, et al. Histone deacetylase inhibitor romidepsin induces HIV in resting CD4+ T cells from ART-suppressed subjects at concentrations achieved by clinical dosing. In: Program and abstracts of the 20th Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections, 3-6 March 2013, Atlanta, U.S. Abstract 376.