TraitementActualités
190

juin 2012 

Infection à l'herpès-virus humain 8 et sa propagation

On a découvert l'herpès-virus humain 8 (HHV-8) en 1994. L'infection par ce microbe est associée aux cancers et aux affections ressemblant aux cancers suivants :

  • sarcome de Kaposi (SK)
  • maladie de Castleman multicentrique (MCM)
  • lymphome à épanchement primaire (LEP)

Le HHV-8 porte aussi le nom de herpès-virus lié au sarcome de Kaposi.

Le HHV-8 est relativement courant parmi les hommes qui ont des relations sexuelles avec d'autres hommes (HARSAH), mais il est généralement peu répandu parmi les hommes et femmes hétérosexuels en bonne santé vivant dans les pays à revenu élevé. Il est très probable que le HHV-8 se transmet par voie sexuelle, mais les activités sexuelles précises qui en faciliteraient la transmission sont controversées et demeurent peu claires.

Le HHV-8 se trouve dans la salive des personnes infectées. On suppose que les virus de ce genre sont produits par des cellules B infectées par le HHV-8 présentes dans les amygdales ou les ganglions et tissus lymphatiques se trouvant à proximité dans la bouche et la gorge, ou peut-être même dans les cellules qui tapissent la gorge. Cela laisse croire que le sexe oral et d'autres expositions à la salive (baisers profonds, relations bucco-anales) pourraient transmettre le HHV-8. Les chercheurs n'ont toutefois pas mené le genre d'études d'envergure, dispendieuses et exigeantes sur le plan du travail qui sont nécessaires pour prouver cette hypothèse.

Dans ce numéro de TraitementSida, nous parlons des complications associées à l'infection à l'HHV-8.

— Sean R. Hosein