TraitementActualités
189

mai 2012 

Diminution de la densité osseuse et VIH

Selon de nombreuses études, certaines personnes séropositives ont les os moins épais ou moins denses qu'ils ne devraient l'être. Les os de ce genre ont une densité minérale réduite parce qu'ils ont perdu des minéraux comme le calcium, ce qui les rend plus poreux et plus fragiles.

Le terme ostéopénie désigne une baisse relativement légère de la densité minérale osseuse, alors que le terme ostéoporose en décrit une forme plus sévère. Les personnes atteintes d'ostéopénie et d'ostéoporose courent des risques accrus de fractures lors des accidents et des chutes. L'ostéopénie et l'ostéoporose peuvent même causer des dommages en l'absence d'accidents parce que la colonne vertébrale et les hanches se dégradent lentement sous le poids du corps.

Les facteurs de risque d'ostéopénie et d'ostéoporose sont nombreux et s'appliquent autant aux personnes séropositives que séronégatives. Certains de ces facteurs sont modifiables, alors que d'autres ne le sont pas. Les listes suivantes en disent plus long :

Facteurs de risque non modifiables :

  • antécédents de fractures chez ses parents, frères ou sœurs
  • antécédents personnels de fractures
  • sexe féminin – la densité osseuse diminue durant la transition qui annonce la ménopause
  • âge avancé

Facteurs de risque modifiables :

  • prise de corticostéroïdes
  • consommation excessive d'alcool
  • tabagisme
  • usage de drogues comme le crystal meth, l'héroïne et les substances apparentées
  • déficience de l'hormone estrogène chez la femme
  • manque d'exercice physique
  • poids corporel inférieur au poids idéal
  • apport insuffisant en calcium

Certaines personnes séropositives présentent des facteurs de risque additionnels, dont les suivants :

  • carence en vitamine D (nécessaire à l'absorption du calcium et d'autres minéraux participant à la formation des os)
  • dépression
  • déficience de l'hormone testostérone chez l'homme
  • inflammation chronique
  • co-infection au virus de l'hépatite C (VHC)

L'inflammation chronique est une conséquence de l'infection au VIH. Même si le recours à une combinaison de médicaments anti-VIH puissants (couramment appelée multithérapie ou TAR) permet de réduire considérablement l'inflammation, une certaine inflammation résiduelle demeure parce que la multithérapie ne guérit pas l'infection au VIH.

Impact de la multithérapie

De façon générale, lorsque quelqu'un commence une multithérapie, sa densité osseuse peut continuer de diminuer de 1 % à 4 % pendant plusieurs années, mais elle finit par se stabiliser et peut même augmenter par la suite.

Ténofovir et les os

Plusieurs études ont permis de constater que l'usage du médicament ténofovir (Viread et dans le Truvada, l'Atripla et le Complera) dans le cadre d'une multithérapie pouvait accélérer temporairement l'amincissement des os chez une minorité de personnes séropositives. Toutefois, lors des études en question, la perte de densité minérale osseuse associée à l'usage de ce médicament avait tendance à se stabiliser au fil du temps chez la plupart des personnes. De plus, lors d'essais cliniques ayant comparé différents traitements, on n'a pas constaté d'augmentation des risques de fractures parmi les personnes recevant du ténofovir ou des médicaments qui en contenaient.

Les responsables d'études conçues différemment, soit des études par observation ou de cohorte, ont fait état d'une augmentation du risque de dysfonction rénale ou de fractures parmi certains participants utilisant le ténofovir. Ces résultats seront examinés et expliqués dans un prochain numéro de TraitementSida.

Le ténofovir peut causer une dysfonction rénale chez une faible proportion des participants aux essais cliniques randomisés, et cette dysfonction peut entraver la capacité des reins à réguler le taux de calcium ou de phosphore. Ces minéraux sont utilisés pour maintenir la densité osseuse. Dans la plupart des cas de dysfonction rénale survenus lors des essais cliniques randomisés, le problème s'est avéré temporaire.

Le ténofovir est couramment utilisé depuis une décennie dans les pays à revenu élevé. Pour la vaste majorité des personnes qui le prennent, ce médicament est sûr et efficace lorsque les directives se rapportant à son usage sont respectées.

Préoccupations concernant l'éfavirenz

L'utilisation de l'éfavirenz (Sustiva, Stocrin et dans l'Atripla) est associée à la présence d'un taux de vitamine D inférieur à la normale dans le sang de certaines personnes séropositives. Cette vitamine facilite l'absorption du calcium et du phosphore à partir des aliments; un taux réduit de vitamine D peut compromettre le maintien d'une bonne densité minérale osseuse.

Autres médicaments

La densité minérale osseuse risque aussi de diminuer sous l'effet des médicaments qui nuisent aux reins, qui perturbent le fonctionnement des cellules osseuses ou qui entravent le métabolisme de la vitamine D si ces derniers sont utilisés à long terme ou trop fréquemment. Les médicaments en question comprennent les suivants :

  • antibiotiques – Bactrim/Septra (triméthoprime-sulfaméthoxazole)
  • agents antiviraux – acyclovir (Zovirax), valacyclovir (Valtrex), foscarnet (Foscavir), cidofovir (Vistide)
  • agents antifongiques – amphotéricine B
  • anticonvulsivants – phénytoïne, carbamazépine, acide valproïque
  • antidépresseurs – lithium
  • anti-inflammatoires – ibuprofène (Advil, Motrin), naproxène (Naprosyn), acétaminophène (Tylenol), indométhacine (Indocid)
  • opiacés – codéine, morphine, méthadone et substances apparentées

— Sean R. Hosein

RÉFÉRENCES :

  1. Lindsay R, Cosman F. Chapter 354. Osteoporosis. In: Longo DL, Fauci AS, Kasper DL, Hauser SL, Jameson JL, Loscalzo J, eds. Harrison’s Principles of Internal Medicine. 18th ed. New York: McGraw-Hill; 2012.
  2. Curran A, Martinez E, Podzamczer D, et al. Changes in body composition and mitochondrial DNA in HIV-1-infected patients switching to fixed-dose abacavir/lamivudine or tenofovir/emtricitabine: a substudy of the BICOMBO Trial. Antiviral Therapy. 2012; in press.
  3. Cotter AG, Powderly WG. Endocrine complications of human immunodeficiency virus infection: hypogonadism, bone disease and tenofovir-related toxicity. Best Practice & Research. Clinical Endocrinology & Metabolism. 2011 Jun;25(3):501-15.
  4. Langsetmo L, Hitchcock CL, Kingwell EJ, et al. Physical activity, body mass index and bone mineral density—associations in a prospective population-based cohort of women and men: the Canadian Multicentre Osteoporosis Study (CaMos). Bone. 2012 Jan;50(1):401-8.
  5. Szulc P, Debiesse E, Boutroy S, et al. Poor trabecular microarchitecture in male current smokers: the cross-sectional STRAMBO study. Calcified Tissue International. 2011 Oct;89(4):303-11.
  6. Milos G, Gallo LM, Sosic B, et al. Bone mineral density in young women on methadone substitution. Calcified Tissue International. 2011 Sep;89(3):228-33.
  7. Bleicher K, Cumming RG, Naganathan V, et al. Lifestyle factors, medications, and disease influence bone mineral density in older men: findings from the CHAMP study. Osteoporosis International. 2011 Sep;22(9):2421-37.
  8. Diem SJ, Harrison SL, Haney E, et al. Depressive symptoms and rates of bone loss at the hip in older men. Osteoporosis International. 2012; in press.
  9. Cizza G, Ronsaville DS, Kleitz H, et al. Clinical subtypes of depression are associated with specific metabolic parameters and circadian endocrine profiles in women: the power study. PLoS One. 2012;7(1):e28912.
  10. Wu Q, Bencaz AF, Hentz JG, et al. Selective serotonin reuptake inhibitor treatment and risk of fractures: a meta-analysis of cohort and case-control studies. Osteoporosis International. 2012 Jan;23(1):365-75.
  11. Walker Harris V, Sutcliffe CG, et al. Hip bone geometry in HIV/HCV-co-infected men and healthy controls. Osteoporosis International. 2012; in press.
  12. Sharma A, Cohen HW, Freeman R, et al. Prospective evaluation of bone mineral density among middle-aged HIV-infected and uninfected women: Association between methadone use and bone loss. Maturitas. 2011 Nov;70(3):295-301.
  13. Vestergaard P, Hermann P, Jensen JE, et al. Effects of paracetamol, non-steroidal anti-inflammatory drugs, acetylsalicylic acid, and opioids on bone mineral density and risk of fracture: results of the Danish Osteoporosis Prevention Study (DOPS). Osteoporosis International. 2012 Apr;23(4):1255-65.
  14. Estrella MM, Kirk GD, Mehta SH, et al. Vitamin D deficiency and persistent proteinuria among HIV-infected and uninfected injection drug users. AIDS. 2012 Jan 28;26(3):295-302.
  15. Grey A, Rix-Trott K, Horne A, et al. Decreased bone density in men on methadone maintenance therapy. Addiction. 2011 Feb;106(2):349-54.
  16. Lapi F, Simonetti M, Michieli R, et al. Assessing 5-year incidence rates and determinants of osteoporotic fractures in primary care. Bone. 2012 Jan;50(1):85-90.
  17. Svalheim S, Røste LS, Nakken KO, et al. Bone health in adults with epilepsy. Acta neurologica Scandinavica. Supplementum. 2011;(191):89-95.
  18. Pack AM, Morrell MJ, McMahon DJ, et al. Normal vitamin D and low free estradiol levels in women on enzyme-inducing antiepileptic drugs. Epilepsy & Behavior. 2011 Aug;21(4):453-8.
  19. Holick MF, Binkley NC, Hike A, et al. Evaluation, treatment and prevention of vitamin D deficiency: an Endocrine Society Clinical Practice Guideline. Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. 2011 Jul;96(7):1911-30.
  20. Mazziotti G, Canalis E, Giustina A. Drug-induced osteoporosis: mechanisms and clinical implications. American Journal of Medicine. 2010 Oct;123(10):877-84.
  21. Vrzal R, Doricakova A, Novotna A, et al. Valproic acid augments vitamin D receptor-mediated induction of CYP24 by vitamin D3: a possible cause of valproic acid-induced osteomalacia? Toxicology Letters. 2011 Feb 5;200(3):146-53.
  22. Yong MK, Elliott JH, Woolley IJ, et al. Low CD4 count is associated with an increased risk of fragility fracture in HIV-infected patients. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes. 2011 Jul 1;57(3):205-10.
  23. Kim EY, Kwon do H, Lee BD, et al. Frequency of osteoporosis in 46 men with methamphetamine abuse hospitalized in a National Hospital. Forensic Science International. 2009 Jul 1;188(1-3):75-80.
  24. Welz T, Childs K, Ibrahim F, et al. Efavirenz is associated with severe vitamin D deficiency and increased alkaline phosphatase. AIDS. 2010 Jul 31;24(12):1923-8.
  25. Liu AY, Vittinghoff E, Sellmeyer DE, et al. Bone mineral density in HIV-negative men participating in a tenofovir pre-exposure prophylaxis randomized clinical trial in San Francisco. PLoS One. 2011;6(8):e23688.
  26. Ofotokun I, McIntosh E, Weitzmann MN. HIV: inflammation and bone. Current HIV/AIDS Reports. 2012 Mar;9(1):16-25.
  27. Bolland MJ, Wang TK, Grey A, et al. Stable bone density in HAART-treated individuals with HIV: a meta-analysis. Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. 2011 Sep;96(9):2721-31.
  28. McComsey GA, Kitch D, Daar ES, et al. Bone mineral density and fractures in antiretroviral-naive persons randomized to receive abacavir-lamivudine or tenofovir disoproxil fumarate-emtricitabine along with efavirenz or atazanavir-ritonavir: Aids Clinical Trials Group A5224s, a substudy of ACTG A5202. Journal of Infectious Diseases. 2011 Jun 15;203(12):1791-801.
  29. Yin MT, Overton ET. Increasing clarity on bone loss associated with antiretroviral initiation. Journal of Infectious Diseases. 2011 Jun 15;203(12):1705-7.
  30. Bech A, Van Bentum P, Nabbe K, et al. Fibroblast growth factor 23 in hypophosphataemic HIV-positive adults on tenofovir. HIV Medicine. 2012; in press.
  31. Grigsby IF, Pham L, Mansky LM, et al. Tenofovir treatment of primary osteoblasts alters gene expression profiles: implications for bone mineral density loss. Biochemical and Biophysical Research Communications. 2010 Mar 26;394(1):48-53.
  32. Havens PL, Stephensen CB, Hazra R, et al. Vitamin D3 decreases parathyroid hormone in HIV-infected youth being treated with tenofovir: a randomized, placebo-controlled trial. Clinical Infectious Diseases. 2012 Apr;54(7):1013-1025.
  33. Martin A, Bloch M, Amin J, et al. Simplification of antiretroviral therapy with tenofovir-emtricitabine or abacavir-Lamivudine: a randomized, 96-week trial. Clinical Infectious Diseases. 2009 Nov 15;49(10):1591-601.
  34. Yin MT, Zhang CA, McMahon DJ, et al. Higher rates of bone loss in postmenopausal HIV-infected women: a longitudinal study. Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. 2012 Feb;97(2):554-62.