TraitementActualités
174

2009 juillet/août 

Les médicaments et les reins

Pendant que les reins filtrent les déchets (y compris les médicaments) présents dans le sang, les petites unités de filtration – glomérules – sont exposées à de fortes concentrations de médicaments. Les glomérules sont par conséquents vulnérables aux toxicités médicamenteuses.

De plus, puisque environ 25 % du sang circulant dans le corps passe par les reins, les médicaments présents dans le sang peuvent s’accumuler dans ces organes.

Ainsi, un grand nombre de médicaments ont le potentiel de nuire aux reins. Les types de lésions causées aux cellules rénales (néphrons) et aux tubes de filtration peuvent varier,  mais voici quelques exemples des dommages subis par les néphrons à cause de la toxicité des médicaments :

  • réduction de la production d’énergie;
  • production excessive de molécules nuisibles;
  • dommages à la surface des cellules;
  • déshydratation;
  • mort des tubes utilisés par les reins pour expulser les déchets ou réabsorber les nutriments.

Dans certains cas, les premiers signes ou symptômes de lésions rénales sont subtiles.

Médicaments et reins—prudence

Nous énumérons ci-dessous plusieurs médicaments et plantes médicinales qui pourraientcauser des dommages aux reins, mais il faut noter que ce problème est rare dans bien des cas. Pour ce qui est des plantes figurant dans cette liste, la toxicité rénale peut être sévère, donc ces produits et leurs ingrédients sont à éviter. Quant aux médicaments, ils ne devraient pas causer de problèmes rénaux graves ou potentiellement mortels chez la majorité des PVVIH en bonne santé. Toutefois, la toxicité rénale associée à ces médicaments risque d’être grave lorsqu’ils sont utilisés par des personnes très malades. La liste suivante n’est pas exhaustive :

  • Antibiotiques : Plusieurs familles ou classes d’antibiotiques peuvent nuire aux reins, y compris les suivants :
    • aminoglycosides – amikacine, gentamycine, spectinomycine
    • céphalosporines – ciprofloxacine (Cipro)
    • sulfamides – Bactrim/Septra (triméthoprime-sulfaméthoxazole)
  • Antidepresseurs – lithium
  • Antifongiques – amphotéricine B
  • Anticonvulvisants – acide valproïque
  • Antiviraux – acyclovir ou valacyclovir, adéfovir (Hepsera), cidofovir (Vistide), ténofovir (Viread et dans les coformulations Truvada et Atripla), foscarnet (Foscavir) et indinavir (Crixivan)
  • Plantes chinoises contenant de l’acide aristolochique (plantes de l’espèce Aristolochia); le Mu-Tong et le Fangchi figurent parmi les remèdes d’herboristerie contenant de l’acide aristolochique
  • Médicaments contre l’hypertension : inhibiteurs ECA (enzyme de conversion de l’angiotensine) – bénazépril, cilazapril, fosinopril, lisinopril, quinapril, ramipril (Altase), périndopril, trandolopril
  • Drogues illicites – cocaïne, héroïne
  • Immunomodulateurs – interleukine-2 et interféron (Pegasys et Pegetron)
  • Médicaments hypolipidémiants – rosuvastatine (Crestor)
  • Analgésiques – acétaminophène (Tylenol), ibuprofène (Advil, Motrin) et certains anti-inflammatoires
  • Médicaments administrés aux récipiendaires de greffes d’organes – cyclosporine, tacrolimus

Les lésions rénales de stade précoce peuvent être légères, donc il faut suivre régulièrement l’état des reins lorsque les médicaments ci-dessus sont prescrits. Il est très important de s’hydrater amplement en buvant au moins un litre de liquides santé—eau, jus, tisanes—tous les jours. Les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool augmentent les besoins en eau de l’organisme.

RÉFÉRENCES :

  1. Himmelfarb J, Joannidis M, Molitoris B, et al. Evaluation and initial management of acute kidney injury. Clinical Journal of the American Society of Nephrology. 2008 Jul;3(4):962-7.
  2. Pannu N, Nadim MK. An overview of drug-induced acute kidney injury. Critical Care Medicine. 2008 Apr;36(4 Suppl):S216-23.
  3. Guo X and Nzeure C. How to prevent, recognize, and treat drug-induced nephrotoxicity. Cleveland Clinic Journal of Medicine. 2002 Apr;69(4):289-312.
  4. Harris G. Ban is advised on two top pills for pain relief. The New York Times. July 1, 2009, page A1.
  5. Winston J, Deray G, Hawkins T. Kidney disease in patients with HIV infection and AIDS. Clinical Infectious Diseases. 2008 Dec 1;47(11):1449-57.