TraitementActualités
214

mars/avril 2016 

Un médicament expérimental protège les cellules contre le VIH de trois façons différentes

La compagnie pharmaceutique Viiv Healthcare a acheté un composé singulier surnommé combinectine. Ce médicament mis au point par la compagnie Bristol-Myers Squibb (BMS) a été conçu pour empêcher le VIH d’entrer dans les cellules de trois façons complexes différentes. Les actions du médicament consistent principalement à affaiblir la capacité du VIH d’interagir avec des molécules importantes sur la surface des cellules du système immunitaire. La combinectine (nom de code BMS-986197) est dotée d’une molécule de protéine qui l’aide à résister à la dégradation.

Des expériences sur des animaux portent à croire que la combinectine possède une puissance comparable à celle des trithérapies anti-VIH d’usage courant.

Les chercheurs s’attendent à ce qu’il soit nécessaire d’administrer la combinectine par injection sous-cutanée une fois par semaine chez les singes et les humains.

Comme la compagnie Viiv vient tout juste d’acheter ce composé (ainsi que plusieurs médicaments anti-VIH expérimentaux mis au point par BMS), elle pourrait mettre plusieurs mois à prioriser ses plans de recherche et de développement pour ce médicament et d’autres. Tant que ces plans ne seront pas terminés, nous ne pourrons connaître l’échéancier de la mise au point de ce médicament unique.

—Sean R. Hosein

RÉFÉRENCE :

Krystal M, Wensel D, Sun Y, et al. HIV-1 combinectin BMS-986197: a long-acting inhibitor with multiple modes of action. Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections, 22-25 February 2016, Boston, MA. Abstract 97.