Commencer le traitement antirétroviral : le récit d’André

André est un homme gai dans le milieu de la cinquantaine qui a commencé son traitement lorsque son compte de CD4 a chuté à 119. Il parle des changements qu’on apportait aux lignes directrices quand il a commencé son traitement. Ses inquiétudes concernant sa capacité à payer le traitement l’ont amené à s’inscrire à un essai clinique. André se souvient de ses craintes au sujet des effets secondaires, dont la lipodystrophie, et de la période précédant sa première dose. À mesure qu’il s’adaptait à la vie avec un traitement, il a affronté des problèmes liés à la divulgation de sa maladie et a découvert des trucs pour se souvenir de prendre ses médicaments. Avec le recul, il dit que s’il recevait son diagnostic aujourd’hui, il commencerait son traitement tout de suite.

Version française originale, sans sous-titres

Version avec sous-titres anglais

Version avec sous-titres français

Plus de récits personnels.