Point de mire sur la prévention

Automne 2015 

Les personnes vivant avec le VIH et non diagnostiquées : Réexaminons nos messages de prévention du VIH

La plupart des transmissions du VIH pourrait avoir comme source des personnes vivant avec le VIH et qui ne savent pas qu’elles sont séropositives, plutôt que celles étant dans des relations sérodifférentes comme on le pensait auparavant. Cet article traite de cette nouvelle connaissance et examine ce qui peut être mis en place pour améliorer nos messages de prévention du VIH afin de réduire le nombre de transmissions du VIH.

par James Wilton

Les soins multidisciplinaires améliorent-ils les résultats de santé des personnes vivant avec le VIH et/ou le VHC? Un examen des données probantes

Des modèles de soins multidisciplinaires sont employés à travers le Canada pour soigner et traiter des personnes vivant avec le VIH et l’hépatite C. Un examen de la littérature scientifique a révélé que les personnes vivant avec le VIH et/ou l’hépatite C qui ont recours aux services d’une équipe de soins multidisciplinaires sont plus susceptibles d’avoir des résultats de santé optimaux, et dans le cas de l’hépatite C de connaître la guérison.

par Logan Broeckaert and Laurel Challacombe

Nouvelles recommandations de pratiques exemplaires Partie 2 : orientation des clients vers des services de traitement de la consommation de substances, de santé mentale et de logement

De nombreuses personnes qui utilisent des drogues ont des besoins insatisfaits en ce qui concerne les services de traitement de la consommation de substances, de santé mentale et de logement. Cet article présente de nouvelles recommandations fondées sur des données probantes dont l’objectif consiste à faciliter l’orientation des clients des programmes d’aiguilles et seringues et d’autres programmes de réduction des méfaits vers des services de traitement de la consommation de substances, de santé mentale et de logement.

par Carol Strike et Tara Marie Watson

Cyberespace et téléphones cellulaires : Les nouvelles frontières de la prévention du VIH auprès des hommes gais et bisexuels et des hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes

Les téléphones cellulaires et Internet sont rapidement devenus un moyen prédominant pour les HARSAH de rencontrer d’autres hommes et de trouver des partenaires sexuels et de l’information sur la santé sexuelle. Face à cette situation, les fournisseurs de service ont de plus en plus recours à des interventions de santé en ligne par le biais d’Internet et d’autres technologies, afin de poursuivre le travail de prévention du VIH auprès des HARSAH. Une revue systématique a exploré les résultats d’interventions de santé en ligne pour la prévention du VIH chez les HARSAH.

par Len Tooley

Le condom est-il fini? La recherche et la réalité pour les hommes gais

Les condoms sont depuis longtemps le pilier de nos efforts de prévention, mais on a entendu des opinions contradictoires à propos de l’efficacité des condoms  lors des relations sexuelles anales. Un éducateur en matière de VIH a examiné la recherche liée à l’efficacité des condoms.

par Mark Milano

Utiliser des données probantes pour éclairer le développement de programme

Vous est-il déjà arrivé de vous demander comment trouver et utiliser des résultats de recherche et d’autres données probantes pour éclairer le développement de votre programme? Le Centre de collaboration nationale des méthodes et outils a identifié des outils qui peuvent aider les fournisseurs de services dans la prise de décision éclairée par des données probantes.

par Erica Lee

Mise à jour sur la recherche : Une courte intervention en groupe réduit les pratiques sexuelles à risque susceptibles d’entraîner la transmission du VIH et des ITS chez les femmes queer

La recherche suggère que jusqu’à 20 % des femmes lesbiennes, bisexuelles et queer ont reçu un diagnostic d’infection transmissible sexuellement (ITS) au cours de leur vie et que cette population a peu tendance à adopter des pratiques sexuelles plus sécuritaires. Il existe peu de programmes ciblant cette population, mais une courte intervention en groupe a montré qu’elle pouvait réduire de façon significative les pratiques sexuelles à risque et améliorer leurs connaissances relatives aux ITS.

par Logan Broeckaert

Mise à jour sur la recherche : une intervention intensive et limitée dans le temps en arrimage aux soins a une incidence positive sur l’implication dans les soins du VIH

Des programmes efficaces qui améliorent l’implication dans les soins pour les personnes vivant avec le VIH sont nécessaires pour parvenir à atteindre les objectifs de 90-90-90 de l’ONUSIDA à l’échelle mondiale. Une étude novatrice qui jumelle des spécialistes en arrimage aux soins à des patients séropositifs a eu un impact positif sur l’implication des clients dans leurs soins.

par Logan Broeckaert

En bref : L’hépatite C au Canada

Quel pourcentage de Canadiens a été infecté par l’hépatite C? Combien sont atteints d’hépatite C chronique sans le savoir?

Remerciements

CATIE tient à remercier les individus suivants d’avoir collaboré à la production du présent numéro de Point de mire sur la prévention : Chris Aucoin, Tsion Demeke Abate, Logan Broeckaert, Sonya Burke, Laurel Challacombe, Laurie Edmiston, Riyas Fadel, Jodi Jollimore, Lesley Gallagher, Mark Gilbert, Kat Jodouin, Christine Johnston, Zak Knowles, Nathan Lachowsky, Andrea Langlois, Erica Lee, Carmen Logie, Jeanie Mackintosh, Alexandra Martin-Roche, Ali Murphy, Patrick O’Byrne, Abigail Oduneye, Jim Pollock, Mark Randall, Tim Rogers, Matt Smith, Carol Strike, Len Tooley, Matthew Watson, Tara Marie Watson, James Wilton.

Équipe éditoriale : Laurel Challacombe, Logan Broeckaert, Zak Knowles.

La production de Point de mire sur la prévention a été rendue possible grâce aux contributions financières de l’Agence de la santé publique du Canada.