Une occasion idéale : Approches relatives aux programmes intégrés en matière d’hépatite C pour les populations prioritaires

Types d’organismes offrant des modèles intégrés au Canada

Au Canada, il n’existe pas de modèle unique d’intégration des programmes pour l’hépatite C. L’éventail d’organismes et de services disponibles et la manière dont les services liés à l’hépatite C sont fournis varient considérablement d’une province à l’autre et même à l’intérieur de chaque province et territoire.

Certaines régions, notamment celles à faible densité de population, ne disposent pas de services particuliers pour l’hépatite C. Dans une large mesure, les services sont déjà « intégrés » dans ces régions; le défi consiste à renforcer les capacités des services existants pour y inclure l’hépatite C. Dans d’autres régions, notamment celles à forte densité de population, les services sont différenciés et le défi consiste à les intégrer. À certains endroits, les clients devront parfois se rendre dans une autre province ou un autre territoire pour recevoir des soins et du soutien.

Les irrégularités sont même encore plus grandes dans le cas des programmes qui desservent les populations autochtones en raison des questions complexes liées aux secteurs de compétence et des incompatibilités dans les politiques et les ententes d’autonomie gouvernementale au pays.

Des modèles de soins intégrés sont créés/adaptés par divers types d’organismes dans une variété de milieux

Bon nombre de centres de santé communautaire (où des services cliniques et communautaires sont coordonnés et offerts au même endroit) ont intégré l’hépatite C aux services de base qu’ils offrent à des populations distinctes. Plusieurs de ces centres de santé communautaire desservent des collectivités fortement marginalisées et fournissent un éventail complet de soins primaires, y compris l’accès à une équipe pluridisciplinaire hépatite C. Le South Riverdale Community Health Centre à Toronto, la Calgary Urban Project Society et la Clinique Pender de Vancouver Coastal Health sont trois exemples de centres de santé communautaire qui ont intégré l’hépatite C à leurs services de base.

Plusieurs organismes de lutte contre le sida ont élargi leur intervention au-delà du VIH en réponse aux besoins changeants de leur bassin de clients. Cette tendance est particulièrement vraie pour les organismes qui desservent les communautés où l’utilisation de drogues et la co-infection par le VIH et l’hépatite C sont courantes – à titre d’exemples, citons le Centre Sida Amitié à St-Jérôme (Québec); Elevate Northwestern Ontario (anciennement AIDS Thunder Bay); le Nine Circles Community Health Centre à Winnipeg (Manitoba); et l’ASK Wellness Centre à Kamloops (Colombie-Britannique).

Dans certaines régions, les organismes de santé publique prennent les devants en ce qui concerne les programmes intégrés pour l’hépatite C. Le Yukon est un exemple de région à faible densité de population qui utilise un modèle de dépistage, de traitement, de soins et de soutien entièrement intégré en matière d’hépatite C, et qui est centralisé à l’intérieur de la santé publique.  Le programme hépatite C est intégré au programme plus large élaboré pour les infections transmissibles sexuellement et par le sang. Le dépistage, le traitement et les soins relatifs à l’hépatite C sont entièrement intégrés à la santé publique. Une infirmière de la santé publique travaille avec un spécialiste pour s’assurer que toutes les personnes qui subissent un test de dépistage sont mises en contact avec des établissements de soins et de traitement.

Certains programmes cliniques hépatite C – dont le programme de télémédecine à l’hôpital d’Ottawa et le Centre de santé Sanguen à Guelph et à Waterloo (Ontario) – ont élaboré des modèles intégrés pour travailler de manière plus efficace avec les clients qui se heurtent à des obstacles lorsqu’ils tentent d’avoir accès à des soins.

Il existe un certain nombre de modèles de conception autochtone en place dans les réserves et hors réserve, y compris des modèles qui relèvent de la compétence des autorités sanitaires autochtones, dont le Centre de santé Ahtahkakoop situé dans une réserve en Saskatchewan.

Il y a des organismes et des modèles intégrés dirigés par et pour des personnes qui s’injectent des drogues, ainsi que des organismes et programmes dirigés par des personnes qui ont vécu avec l’hépatite C. L’Association pour la Défense des Droits et l’Inclusion des Personnes qui Consomment des Drogues Québec (ADDICQ), par exemple, est un réseau provincial de pairs dirigé par des personnes qui utilisent des drogues au Québec qui milite pour l’obtention de services de santé améliorés, y compris des services relatifs à l’hépatite C.

Bon nombre de ces programmes intégrés relatifs à l’hépatite C sont dirigés par un personnel infirmier. Une infirmière principale met les clients en contact avec un éventail de services de soins primaires et spécialisés le long du continuum de soins et élabore des programmes fondés sur les besoins des clients. Parmi les programmes intégrés en matière d’hépatite C dirigés par un personnel infirmier, citons le Programme Hépatite C au Centre de santé communautaire Pender à Vancouver et le Programme d’éducation et de soutien en matière d’hépatite C administré depuis le Centre de santé communautaire North End à Halifax.

Bien que le Dialogue délibératif n’ait pas accordé une attention particulière aux programmes en milieu carcéral, il existe certains programmes hépatite C à l’intérieur des prisons fédérales et provinciales et pour les personnes qui ont été libérées.1 Les groupes de pairs en santé dirigés par des détenus font de la sensibilisation en matière d’hépatite C et mettent les gens en contact avec des services de santé. Certains établissements de santé publique, centres de santé communautaire, organismes de lutte contre le VIH, organismes autochtones et organismes de justice pour les prisonniers offrent aussi des programmes hépatite C dans les prisons.2

Les centres d’établissement, les organismes d’aide aux nouveaux arrivants, les centres communautaires et les organismes de développement communautaire commencent à organiser des activités de sensibilisation à l’hépatite C et à intégrer des initiatives liées à l’hépatite C dans leur travail.

  • 1. Betteridge G, Dias G. Hard times: HIV and hepatitis C prevention programming for prisoners in Canada. Canadian HIV/AIDS Legal Network and Prisoners’ HIV/AIDS Support Action Network (PASAN.) 2007. Disponible à l’adresse : http://library.catie.ca/PDF/P47/24875.pdf
  • 2. Ibid