Journée mondiale contre l’hépatite : ce virus peu connu pourrait vous toucher

Lorsqu’on parle de journées mondiales de la santé, les Canadiens peuvent ne pas connaître la Journée mondiale contre l’hépatite (28 juillet). C’est une journée peu connue pour une maladie qui peut passer inaperçue durant des années, d’où le danger.

L’hépatite C, qui endommage lentement le foie, ne présente souvent aucun symptôme jusqu’à ce que l’infection ait atteint un stage tardif et parfois fatal. Vous pouvez vivre avec l’hépatite C durant plus de 20 ans sans même le savoir.

En outre, nous ne savons généralement pas que plusieurs Canadiens font face à une épidémie d’hépatite C. On estime que plus de 242 000 personnes vivent avec l’hépatite C au Canada.

Nous avons grand besoin de renforcer nos connaissances sur l’hépatite virale au Canada. Des vaccins contre l’hépatite A et B existent, et bien qu’il n’y ait aucun vaccin contre l’hépatite C, un remède existe! Le traitement est plus efficace si le virus est décelé bien avant qu’il n’ait endommagé le foie. De nombreuses personnes vivent avec l’hépatite C sans le savoir jusqu’à ce qu’elles développent de graves troubles hépatiques. Le dépistage est extrêmement important pour enrayer la propagation du virus.

Voici quelques points simples, mais importants, que toute personne devrait connaître au sujet de l’hépatite :

Sachez comment elle se transmet.

L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang, ce qui signifie que le sang d’une personne ayant l’hépatite C pénètre le système sanguin d’une autre personne.

Tout doit être neuf, chaque fois.

L’hépatite C peut se transmettre si du matériel est partagé ou réutilisé pour des interventions médicales ou dentaires, le perçage ou le tatouage. En utilisant chaque fois du matériel neuf ou stérilisé correctement, on prévient la transmission de l’hépatite C. Au Canada, les produits sanguins et les organes sont soumis à des tests de dépistage contre les hépatites depuis 1992. Dans certains pays, le dépistage des réserves de sang a été retardé ou n’a pas encore été complètement mis en place.

Les seringues ou le matériel d’injection partagés ou réutilisés, comme les réchauds et les filtres ainsi que le partage du matériel utilisé pour fumer du crack (cocaïne), comme les tubes de verre, présentent le taux de transmission le plus élevé pour l’hépatite C au Canada. La plupart des programmes d’échange de seringues distribuent gratuitement du matériel neuf.

Connaissez l’ABC.

L’hépatite A se transmet par de l’eau ou des aliments contaminés par des selles infectées. Il n’existe aucun traitement, mais l’infection disparaît habituellement d’elle-même. L’hépatite B se transmet quand le sang, le sperme, les sécrétions vaginales ou rectales d’une personne entrent en contact avec le sang d’une autre personne. La plupart des personnes se débarrassent du virus elles-mêmes. Des vaccins existent pour les hépatites A et B.

Si vous n’êtes pas sûr d’avoir été vacciné contre les hépatites A ou B, vous pouvez faire des analyses sanguines pour le déterminer. Au Canada, les jeunes d’âge scolaire se font régulièrement immuniser contre l’hépatite B avant l’âge de 13 ans.

Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C, mais il y a un traitement. Si vous êtes atteint d’une sorte d’hépatite ou du VIH, il est important de passer un test de dépistage pour d’autres infections et de vérifier si vos vaccins sont à jour.

Faites-vous tester.

La seule façon de savoir si vous êtes atteint de l’hépatite C est de passer un test de dépistage. Deux tests doivent être effectués pour savoir si le virus actif a pénétré votre organisme et peut endommager votre foie. On conseille fortement aux enfants du baby-boom, âgés de 50 à 65 ans, de subir un test de dépistage, car il se peut qu’ils aient été exposés à des produits sanguins ou qu’ils aient subi des interventions médicales avant que les précautions appropriées contre l’hépatite C soient prises en 1992.

Sachez qu’il existe des options de traitement.

Le traitement pour l’hépatite C s’améliore de plus en plus grâce aux médicaments plus efficaces et au temps de traitement plus courts. Si vous ou une personne que vous connaissez apprenez que vous avez l’hépatite C, discutez avec un professionnel de la santé pour déterminer le bon traitement.

Prenez soin de votre foie.

Il existe de nombreuses façons d’aider votre foie à rester en santé : boire beaucoup d’eau, bien manger et dormir suffisamment. Les aliments gras, l’alcool, les drogues récréatives et la cigarette peuvent nuire au foie. En en réduisant votre consommation, vous aiderez votre foie à rester en santé.

Si vous ne connaissez pas votre statut hépatique, alors le fait de passer un test de dépistage est la meilleure façon de prendre soin de votre santé. Vous pouvez également sensibiliser les gens qui vous entourent à cette Journée mondiale contre l’hépatite en partageant ces messages. Un peu de prévention et de sensibilisation chaque année vous assureront la tranquillité d’esprit.

De plus amples renseignements sont disponibles en ligne en anglais et en français à www.catie.ca ou en pendjabi, chinois simplifié, ourdou et tagalog à yourlanguage.hepcinfo.ca