Traite-moi bien : le traitement contre l’hépatite C ou le VIH si tu t’injectes des drogues

As-tu l’hépatite C ou le VIH? Est-ce que tu t’injectes des drogues?

Si tu as répondu oui, cette ressource est pour toi. Continue à lire.

De nombreuses personnes qui s’injectent des drogues ont l’hépatite C. Certaines personnes qui s’injectent des drogues ont le VIH. Ce livret fournit de l’information sur le traitement de l’hépatite C et du VIH pour les personnes qui s’injectent des drogues et qui ont l’hépatite C ou le VIH.

CATIE a un autre ressource intitulé Ton kit qui donne des conseils pour prendre soin de ta santé si tu as l’hépatite C ou le VIH et que tu t’injectes des drogues.

Le traitement peut t’aider.

L’hépatite C et le VIH peuvent te rendre très malade si tu ne fais rien.

L’une des choses que tu peux faire pour ta santé est de te faire traiter contre l’hépatite C ou le VIH.

L’hépatite C ou le VIH sont traités avec des médicaments.

Tu peux suivre un traitement contre l’hépatite C ou le VIH même si tu consommes des drogues.

N’oublie pas : tu as le droit d’être traité avec respect par les médecins, les infirmiers et les autres professionnels de la santé. Tu peux demander à des intervenants de services de seringues ou à d’autres personnes qui consomment des drogues avec quels médecins et infirmiers ils trouvent que ça fonctionne bien.

Traitement de l’hépatite C

Le traitement guérit presque tout le monde de l’hépatite C. Si tu as l’hépatite C, tu devrais parler à ton médecin de tes options de traitement. Pour la plupart des personnes, le traitement consiste à prendre leurs médicaments une fois par jour pendant deux ou trois mois.

Après la guérison, de nombreux problèmes de santé causés par l’hépatite C s’améliorent ou disparaissent complètement.

Traitement du VIH

Si tu as le VIH, tu as besoin de suivre un traitement. Plus tu commences tôt le traitement, plus tes chances de rester en bonne santé sont bonnes (ou encore de retrouver la santé si le VIH t’a déjà rendu malade). Pour la plupart des personnes, le traitement consiste à prendre un seul comprimé, une seule fois par jour.

Le traitement ne peut pas guérir le VIH et il s’agit d’un engagement à vie.  Mais il peut t’aider à rester en santé pendant longtemps et réduire ton risque de transmettre le VIH à quelqu’un d’autre.

Se préparer à commencer un traitement

Le traitement sera plus facile si tu as un logement, des gens qui peuvent s’occuper de toi et un plan pour te souvenir de prendre tes médicaments chaque jour.

Mais tu peux suivre un traitement même si tu n’as pas toutes ces choses.

Tu ne sais pas vers qui te tourner?

Parle à un infirmier, à un médecin ou à un intervenant qui connaît les traitements. Ils peuvent t’aider.

Des problèmes avec ton traitement?

Si tu as des problèmes avec ton traitement, parles-en à ton professionnel de la santé. Il pourra t’aider.

Pour les traitements contre l’hépatite C ou le VIH, tu dois prendre des médicaments chaque jour.

Il  sera peut-être difficile pour toi de penser à prendre tes médicaments tous les jours. Mais si tu oublies de prendre tes médicaments, ton traitement ne fonctionnera peut-être pas.

Si tes médicaments anti-VIH arrêtent de marcher, tu devras peut-être changer de médicaments.

Ton traitement peut causer des effets secondaires. Mais ces effets secondaires deviennent souvent plus faciles à contrôler après que tu as suivi ton traitement pendant un temps.

Il existe plusieurs façons de gérer ces problèmes sans arrêter ton traitement.

Consommer des drogues et suivre un traitement

Si tu suis un traitement contre l’hépatiteC ou le VIH et que tu consommes des drogues, sois aussi honnête que possible avec ton pharmacien et ton médecin au sujet de toutes les drogues et de tous les médicaments que tu prends.

Certaines drogues peuvent réduire l’efficacité des médicaments contre le VIH ou l’hépatite C.

La méthadone et la buprénorphine peuvent aussi modifier l’efficacité de tes médicaments contre le VIH ou l’hépatite C. Si tu prends de la méthadone ou de la buprénorphine, parles-en à ton médecin spécialiste du VIH ou de l’hépatite C.

Prévenir les surdoses

Certains médicaments contre le VIH et l’hépatite C peuvent intensifier les effets des drogues et cela peut causer une surdose.

La première fois que tu consommes des drogues après le début de ton traitement contre l’hépatite C ou le VIH, vas-y lentement. Commence par la moitié d’une dose, puis vois comment tu te sens. Consomme avec une personne en qui tu as confiance.

La naloxone aide à traiter les surdoses d’opiacés et peut sauver des vies. Si la naloxone est offerte là où tu vis et que tu veux apprendre à t’en servir, demande à un intervenant d’un service de seringues de discuter avec toi des formations offertes.

Se faire traiter en prison

Si tu cours le risque d’être arrêté ou d’aller en prison, il serait bon de garder sur toi les numéros de téléphone ou de télécopie de ton médecin.

Tu peux aussi apprendre par cœur le nom de tous tes médicaments. Cela te permettra de dire aux professionnels de la santé de la prison quels médicaments tu prends.

Si tu suis un traitement contre l’hépatite C ou le VIH, tu as le droit de continuer ton traitement en prison. Ton traitement ne devrait pas être interrompu lorsque tu vas en prison.

Si tu as des questions ou as besoin d’aide pour obtenir un traitement contre l’hépatite C ou le VIH en prison, tu peux appeler PASAN, un organisme de soutien aux prisonniers vivant avec le VIH ou l’hépatite C. Tu peux téléphoner à PASAN à frais virés au 416-920-9567 ou au 1-866-224-9978, à partir d’une prison fédérale.

Où trouver plus d’information sur l’hépatite C ou le VIH?

Parle avec :

  • un médecin
  • un infirmier
  • un intervenant
  • ou appelle CATIE au 1-800-263-1638

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.