Un guide pratique des thérapies complémentaires

L’aromathérapie

L’aromathérapie met en jeu des huiles essentielles extraites de plantes pour traiter la maladie et améliorer le sentiment général de bien-être. Ces huiles essentielles sont habituellement inhalées ou appliquées sur la peau. Par exemple, elles peuvent être ajoutées à de l’eau chaude et inhalées sous forme de vapeurs, ou encore utilisées dans un bain ou sous la douche. On les ajoute parfois à diverses sortes d’huiles pour créer une lotion de massage. Les huiles essentielles sont très concentrées et peuvent brûler la peau si on ne les dilue pas adéquatement. Quelques gouttes suffisent pour chaque traitement.

REMARQUE : Il ne faut jamais ingérer ni avaler une huile essentielle non diluée à moins qu’elle n’ait été spécialement préparée à cette fin. L’ingestion des huiles essentielles peut entraîner de graves problèmes de santé.

On peut se procurer les huiles essentielles dans les magasins d’aliments naturels. Cependant, les aromathérapeutes, les herboristes et les naturopathes peuvent parfois préparer un mélange d’huiles essentielles sur mesure pour traiter certains problèmes spécifiques. Les gens qui ont recours à l’aromathérapie peuvent combiner plusieurs huiles différentes pour créer un mélange qui se révélera plus puissant que chacune de ses composantes prises individuellement.

Dans le cas de l’infection à VIH, l’aromathérapie peut être utilisée pour soulager le stress ou la fatigue ou pour soigner certains problèmes de santé spécifiques. Par exemple, l’huile de lavande serait utile pour combattre le stress et la fatigue, mais on l’utilise aussi pour traiter les irritations cutanées. L’huile de menthe poivrée améliorerait, quant à elle, la circulation et soulagerait les maux de tête causés par le stress.

L’aromathérapie repose sur le sens de l’odorat. La plupart des gens se remémorent des souvenirs en respirant certains arômes particuliers. Il n’est donc pas surprenant que les arômes puissent influer sur l’humeur, le niveau de stress et le sentiment de bien-être. Voilà pourquoi chaque expérience d’aromathérapie est très individuelle. L’impact émotionnel de différents arômes varie d’une personne à l’autre. Une foule de gens apprécient l’aromathérapie et en bénéficient, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Les gens qui sont allergiques à des parfums ou à des odeurs peuvent aussi être allergiques aux aromathérapies et se méfieront de leur utilisation. De nombreuses huiles essentielles peuvent être toxiques en forte dose et certaines personnes seront particulièrement sensibles à leur odeur. Cela s’applique particulièrement aux enfants et aux femmes enceintes qui devraient éviter complètement certaines huiles essentielles. Étant donné que certaines des substances chauffées à des fins d’inhalation se répandent dans l’air ambiant et qu’elles sont rapidement absorbées par l’organisme, il est important de respecter votre entourage lorsque vous utilisez les produits d’aromathérapie.

Si vous avez l’intention d’acheter et de mélanger vous-même des huiles essentielles sans l’aide d’un aromathérapeute, d’un herboriste ou d’un naturopathe, il serait peut-être bon de consulter un livre sur le sujet.

Les aromathérapeutes ne sont pas réglementés au Canada.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.