La préparation pour nourrissons est-elle bonne pour mon bébé?

Recommandations sur l’alimentation du nourrisson

Si vous avez le VIH, vous pourriez entendre de nombreuses choses en ce qui concerne la façon de nourrir votre bébé. Les messages à ce sujet varient en partie parce que les recommandations en matière d’alimentation en vigueur au Canada ne sont pas les mêmes que dans certains autres pays. Voici les recommandations destinées aux mères vivant avec le VIH au Canada :

Il n’y a aucun risque de transmission du VIH à votre bébé avec la préparation pour nourrissons.
  • Donnez une préparation pour nourrissons à votre bébé. Il n’y a aucun risque de transmission du VIH à votre bébé après la naissance avec une préparation pour nourrissons. Il existe plusieurs programmes au Canada qui offrent gratuitement des préparations pour nourrissons. Vous en trouverez une liste à la fin.
  • N’allaitez pas votre bébé. Le VIH peut se transmettre d’une mère séropositive à son bébé par le lait maternel. Le risque est plus faible lorsque la charge virale de la mère est indétectable, mais il n’est pas éliminé.

Vous avez peut-être entendu dire que, dans les pays à faible revenu, on conseille aux mères de prendre des médicaments anti-VIH et d’allaiter leur bébé. Dans les pays en question, l’accès à l’eau propre et/ou aux préparations pour nourrissons abordables n’est pas toujours une possibilité. Par conséquent, le risque que la préparation rende le bébé très malade à cause de malnutrition ou d’infections (surtout la diarrhée et la pneumonie) est plus élevé que le risque de VIH. Il est donc possible que l’allaitement soit l’option la plus sécuritaire dans ces pays, même si un faible risque de transmettre le VIH existe toujours.

Au Canada, la majorité des gens ont accès à de l’eau potable propre et peuvent conserver une préparation pour nourrissons faite avec de l’eau dans leur réfrigérateur, ou encore ils peuvent se procurer une préparation prémélangée qui n’a pas besoin d’eau. C’est pour ces raisons que les préparations pour nourrissons sont recommandées. Si vous ne pouvez pas vous procurer d’eau propre ou de préparation prémélangée, parlez à un professionnel de la santé ou à un intervenant de soutien en qui vous avez confiance afin de planifier votre approvisionnement en préparation pour nourrissons avant que votre enfant naisse.

Évitez d’alterner entre l’allaitement et une préparation pour nourrissons.
  • Évitez d’alterner entre l’allaitement et une préparation pour nourrissons ou un autre substitut du lait maternel (comme le lait de vache); on appelle cette pratique l’alimentation mixte. Les études révèlent que l’alimentation mixte comporte le risque le plus élevé de transmettre le VIH à votre bébé.
  • Ne mâchez pas la nourriture dans votre bouche avant de la donner à votre bébé. Si votre sang se mêle à la nourriture, le VIH peut se transmettre à votre bébé.
  • Soyez honnête envers votre spécialiste du VIH et les professionnels de la santé de votre bébé quant à la nourriture que vous lui donnez et la manière dont vous le nourrissez. Cela permettra à votre équipe médicale de donner les meilleurs soins possibles à votre bébé parce qu’elle aura toutes les informations nécessaires.

 

Comment les recommandations sont-elles faites au Canada?

Au Canada, les recommandations aux mères vivant avec le VIH sont fondées sur des études de recherche.

Les experts croient que le VIH peut se cacher dans le lait maternel, même lorsque la mère prend des médicaments anti-VIH.
  • Des bébés contractent le VIH du lait maternel même si leur mère prend ses médicaments anti-VIH et a une faible charge virale.
  • Les experts croient que le VIH peut « se cacher » dans le lait maternel. (Ils affirment que le lait maternel est un « réservoir de VIH ».) Lorsque le VIH se cache, les médicaments anti-VIH sont incapables de le trouver et de le traiter. Alors, même si une personne a une charge virale indétectable dans le sang, le VIH peut encore être présent dans le lait maternel et se transmettre au bébé pendant l’allaitement.
  • Lorsqu’une mère suit un traitement contre le VIH, il est possible que des traces de médicaments anti-VIH soient présentes dans son lait. Nous en savons peu sur l’impact éventuel que les médicaments anti-VIH pourraient avoir sur le bébé au fil du temps s’il en ingère dans le lait maternel. À en croire certaines études, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Cependant, selon d’autres études, chez les bébés qui contractent le VIH par le lait maternel, le virus risque de ne pas répondre à certains médicaments anti-VIH à cause de résistances médicamenteuses. Lorsque le VIH devient résistant à des médicaments anti-VIH, ces derniers cessent d’agir, et la maladie peut être plus difficile à traiter. Nous devons en apprendre davantage à ce sujet.

Même si vous entendez parler des bienfaits de l’allaitement, sachez que les préparations pour nourrissons demeurent l’option d’alimentation la plus sécuritaire pour les bébés nés de mères séropositives vivant au Canada.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.