Le pouvoir de l’indétectable : le traitement du VIH prévient la transmission

Dans les rapports sexuels, indétectable = intransmissible

Lorsque vous maintenez une charge virale indétectable, vous ne pouvez pas transmettre le VIH aux personnes avec qui vous avez des rapports sexuels. Cela reste vrai pour tous les types de rapports sexuels, peu importe votre genre ou votre orientation sexuelle. Cela est vrai pour le sexe avec condom et le sexe sans condom.

Vous avez peut-être entendu l’expression indétectable = intransmissible (ou sa forme courte : I=I). On emploie cette expression afin de souligner les avantages du traitement pour la prévention du VIH pendant les rapports sexuels.

Pour prévenir la transmission sexuelle du VIH, les médecins recommandent généralement d’attendre d’avoir eu au moins deux résultats consécutifs de charge virale indétectable sur une période de six mois avant d’utiliser cette stratégie.

Les études montrent qu’une personne ne transmet pas le VIH par voie sexuelle si sa charge virale est inférieure à 200 copies par millilitre. Cependant, l’idéal pour votre santé est d’avoir une charge virale inférieure à 50 copies/ml (ce qui signifie que votre charge virale est indétectable au moyen des tests utilisés le plus souvent au Canada). C’est pourquoi les médecins recommandent l’objectif d’une charge virale de moins de 50 copies/ml.

Certaines personnes connaissent des augmentations occasionnelles de leur charge virale (ou blip en anglais). On parle d’un blip si votre charge virale devient détectable à un très faible niveau lors d’un test, puis redevient indétectable lors du test suivant. Il n’y a pas lieu de s’alarmer d’un seul blip. Cela ne signifie pas que votre traitement a cessé d’être efficace ou que vous risquez de transmettre le VIH lors de vos rapports sexuels. Mais si vous recevez deux résultats consécutifs indiquant une charge virale détectable, vous et votre médecin devrez discuter des options qui s’offrent à vous.

Prévenir les infections transmissibles sexuellement

Avoir une charge virale indétectable ne vous protège pas contre les autres ITS (infections transmissibles sexuellement), comme la chlamydiose, l’herpès, la gonorrhée et la syphilis. Les condoms peuvent réduire le risque de nombreuses ITS. Par conséquent, si vous cherchez à prévenir les ITS, l’utilisation de condoms est recommandée.

Si j’ai une charge virale indétectable, est-il encore nécessaire que je dise à mes partenaires sexuels que j’ai le VIH?

Même s’il n’y a aucun risque que vous transmettiez le VIH lors de rapports sexuels lorsque vous avez une charge virale indétectable, vous pourriez être légalement obligé de dire à votre ou vos partenaires sexuels.lles que vous avez le VIH. Au moment où cette brochure a été publiée, les règles variaient d’une région à l’autre du Canada. Les militants de la lutte contre le VIH s’efforcent de faire modifier les lois dans tout le Canada afin qu’elles reflètent les connaissances scientifiques. Pour obtenir les informations les plus récentes sur les cas où les personnes vivant avec le VIH ont l’obligation légale de divulguer leur statut VIH, consultez le Réseau juridique VIH (www.reseaujuridiqueVIH.ca).

Et si ma une charge virale est détectable?

Si vous suivez fidèlement votre traitement du VIH, mais que votre charge virale demeure détectable, consultez votre équipe médicale afin de trouver une combinaison de médicaments qui pourrait mieux fonctionner pour vous.

Si vous continuez d’avoir une charge virale détectable, rassurez-vous, car il existe plusieurs façons de prévenir la transmission du VIH.