Hépatite C : Un guide détaillé

Programmes offerts au Québec

Les personnes atteintes d’hépatite C peuvent avoir de la difficulté à occuper un emploi si leur maladie est grave ou si les effets secondaires du traitement deviennent éprouvants. Il existe différents programmes pour aider à payer les dépenses essentielles des personnes dans cette situation. L’aide au revenu, parfois appelée aide financière ou aide sociale, est offerte aux personnes qui ont besoin d’aide pour subvenir à leurs besoins essentiels, comme la nourriture, le loyer, les vêtements et les soins de santé.  Les requérants voudront peut-être discuter de leurs inquiétudes sur le plan médical avec l’agent chargé de leur dossier afin de s’assurer de recevoir le maximum d’aide financière et sociale.

Programmes offerts au Québec

Programme d’aide sociale et Programme de solidarité sociale

Au Québec, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale offre deux programmes d’aide financière de dernier recours aux personnes ayant besoin d’aide élémentaire pour défrayer des coûts tels que la nourriture, les vêtements, le loyer et les dépenses liées à la santé comme les médicaments sur ordonnance et le transport pour se rendre à des rendez-vous médicaux. Le Programme d’aide sociale est conçu pour les personnes qui n'ont pas de contraintes sévères à l'emploi alors que le Programme de solidarité sociale est destiné aux personnes qui sont dans l’impossibilité de travailler pour diverses raisons, y compris invalidité, maladie prolongée ou situation d’urgence. La somme d’argent mensuelle allouée dépend du revenu du ménage, de la taille de la famille, des coûts liés à la santé et/ou des circonstances d’urgence.

En plus de recevoir un chèque d’aide mensuel, les clients reçoivent aussi des prestations de maladie qui incluent un remboursement pour les médicaments sur ordonnance admissibles, soins dentaires et de la vue, transport pour raison médicale, hébergement hospitalier et autres besoins médicaux spéciaux. Les personnes atteintes d’hépatite C qui sont trop malades pour travailler pendant au moins un mois peuvent aussi être intéressées à faire une demande d’allocation pour contraintes temporaires.  Cette allocation fournit aux bénéficiaires une aide financière supplémentaire en sus de leur chèque mensuel de base pour aider à rembourser les coûts de la vie et les soins médicaux.   

D’autres prestations spéciales, telles qu’une aide financière pour le logement, une situation d’urgence comme un incendie, ou la nécessité de déménager pour des raisons de santé sont aussi disponibles pour les clients admissibles qui se trouvent dans une situation difficile. Ces personnes peuvent parler avec l’agent chargé de leur dossier afin de déterminer s’ils sont admissibles pour l’allocation pour contraintes temporaires ou pour d’autres « prestations spéciales » fournies par les deux programmes d’aide financière.

Emploi-Québec 

Au cas où les personnes ont besoin d’aide avec l’éducation, la formation professionnelle, ou pour trouver et garder un emploi, elles peuvent chercher de l’assistance auprès d’Emploi-Québec. Elles peuvent parler avec l’agent chargé de leur dossier à leur centre local d’emploi (CLE) afin de déterminer quels sont les programmes susceptibles de répondre à leurs besoins.

Pour faire une demande d’aide financière de dernier recours au Québec, les résidants peuvent soit imprimer et remplir les formulaires de demande en ligne et les envoyer par la poste au centre local d’emploi (CLE) le plus proche, soit se rendre en personne à leur centre local d’emploi pour obtenir plus d’information. 

Si une personne conteste la décision prise en regard de sa demande d’aide financière, elle a le droit de faire une demande de révision. Pour démarrer ce processus, elle peut remplir le formulaire de demande de révision en ligne, ou bien discuter avec un superviseur de son CLE pour obtenir plus de renseignements. Le fait de bénéficier de l’aide d’un avocat populaire peut aussi faire avancer ce processus.

Les plaintes d’ordre général peuvent être adressées au Direction des plaintes et des relations avec la clientèle du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale en tout temps.

Programmes offerts au Canada

Le Régime de pensions du Canada (RPC)

Si vous avez déjà occupé un emploi au Canada, votre employeur a probablement déjà effectué des retenues sur votre salaire pour l’assurance-emploi et le RPC. Au moment de la retraite (habituellement à l’âge de 65 ans), vous pouvez réclamer une rente du RPC, mais ce dernier dispose également d’un programme d’invalidité pour les personnes qui ne peuvent pas travailler en raison de maladie. Cliquez ici pour plus de renseignements sur la marche à suivre pour faire une demande de prestation d'invalidité du RPC et souvenez-vous que vous avez le droit d’en appeler de la décision si on vous dit que vous n’y êtes pas admissible.

Assurance-emploi (AE)

L’assurance-emploi est un programme à l’intention des personnes qui ont cessé de travailler à cause d’une mise à pied (prestations régulières d'A-E), d’une naissance (prestations de maternité) ou d’une maladie (prestations de maladie). Les prestations d’assurance-emploi couvrent une période plus brève et s’adressent aux personnes qui ont occupé un emploi au cours de la dernière année environ.

Emplois offrant un régime d’avantages sociaux

Certains employeurs offrent des avantages sociaux, comme les congés de maladie ou l’assurance-invalidité, qui vous permettent d’accéder à un revenu, même si vous devez cesser de travailler. Vous pouvez demander à votre département des ressources humaines (RH) à quelle couverture vous avez droit au travail. Vous pouvez aussi vous informer auprès du programme d’aide aux employés (PAE) qui fournit aux travailleurs un counselling de courte durée ou des références.

Révisé en 2014.