Hépatite C : Un guide détaillé

L’eau de javel est-elle efficace pour inactiver l’hépatite C?

L’eau de Javel est efficace pour inactiver l’hépatite C sur les surfaces, mais son efficacité est limitée pour inactiver le virus de l’hépatite C dans une seringue.

Le nettoyage des surfaces avec de l’eau de Javel

En suivant les étapes suivantes lorsque vous nettoyez les taches de sang, vous éviterez la propagation d’infections transmissibles par le sang comme l’hépatite
C :

  1. Portez des gants jetables — les gants déchirés n’empêchent pas les mains d’entrer en contact avec le sang.
  2. Enlevez avec précaution les objets coupants, comme les morceaux de verre cassé, et placez-les dans un contenant en plastique robuste, telle une bouteille de détergent.
  3. Essuyez le sang avec des essuie-tout ou des chiffons jetables.
  4. Désinfectez la surface avec une solution composée d’une dose d’eau de Javel et de neuf doses d’eau.
  5. Laissez agir pendant (au moins) 10 minutes.
  6. Essuyez la solution d’eau de Javel avec des essuie-tout ou des chiffons jetables.
  7. Placez les gants, les essuie-tout et les chiffons dans un sac en plastique résistant et fermez-le hermétiquement.
  8. Lavez-vous les mains soigneusement.

Le nettoyage du matériel de consommation de drogues avec de l’eau de Javel

L’eau de Javel a une efficacité limitée pour réduire la transmission de l’hépatite C lorsqu’elle est utilisée pour nettoyer les aiguilles avant de les partager. Bien qu’il existe certaines données indiquant que l’eau de Javel peut inactiver (ou tuer) l’hépatite C dans les seringues dans les contextes de laboratoire, on ne l’a pas trouvée efficace pour prévenir la transmission de l’hépatite C dans les contextes du monde réel.

Nombre de facteurs pourraient contribuer à l’inefficacité de l’eau de Javel dans le monde réel comparativement aux expériences de laboratoire, dont les suivants : il est possible que le nettoyage, un processus en plusieurs étapes qui prend du temps, ne soit pas effectué de façon correcte pour une variété de raisons; l’autre matériel servant à la consommation de drogues pourrait être une voie de transmission même si les seringues sont nettoyées de correctement.

L’utilisation de l’eau de Javel pour nettoyer les aiguilles et les seringues n’est pas reconnue comme une stratégie de prévention du VIH et de l’hépatite C par l’Organisation mondiale de la Santé, l’Agence de la santé publique du Canada ou les Recommandations de pratiques exemplaires pour les programmes canadiens de réduction des méfaits (Partie 2, publiée en 2015). 

On encourage les gens à utiliser du matériel neuf chaque fois qu’ils s’injectent de la drogue. S’ils n’ont pas accès à du matériel neuf, d’autres stratégies de réduction des méfaits pourraient leur être utiles, comme le recours à une autre manière d’absorber la drogue (inhaler, fumer), la réutilisation de leur propre matériel, l’obtention de matériel supplémentaire pour en faire des réserves lorsqu’ils ont accès à un programme d’aiguilles et de seringues et l’achat d’aiguilles et de seringues neuves.

Révisé en 2017.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.