Hépatite C : Un guide détaillé

Tests de contrôle de la santé du foie

Points clés

  • Les tests de contrôle de la santé du foie mesurent l’ampleur des dommages au foie causés par le virus de l’hépatite C, la vitesse à laquelle les dommages se produisent et les changements éventuels dans le fonctionnement du foie.
  • Le suivi de la santé du foie aide à déterminer si une personne court le risque d’éprouver des problèmes de foie plus sérieux, tels que des lésions hépatiques graves (cirrhose), l’insuffisance hépatique ou le cancer du foie.
  • Si une personne a la cirrhose, elle devra passer régulièrement des tests de dépistage du cancer du foie et ce, même si elle a guéri de l’hépatite C.
  • Lorsqu’une personne connaît l’ampleur des lésions subies par son foie, elle peut prendre plus facilement des décisions concernant le traitement avec l’aide de son médecin ou infirmière.

À quoi servent les tests de contrôle de la santé du foie?

Les tests de contrôle de la santé du foie mesurent :

  • l’ampleur des dommages au foie causés par le virus de l’hépatite C
  • la vitesse à laquelle les dommages se produisent
  • les changements éventuels dans le fonctionnement du foie

On utilise de nombreux tests différents pour mesurer les dommages subis par le foie.

Pourquoi est-il important de surveiller l’état de santé du foie?

Il est important de surveiller la santé du foie parce que le virus de l’hépatite C cause de l’inflammation et la cicatrisation des cellules de l’organe. On utilise le terme médical fibrose pour décrire ces dommages. Au fil du temps, le virus peut causer tellement de dommages que le foie cesse de fonctionner normalement.

Les tests de contrôle réguliers de la santé du foie aident à déterminer si une personne atteinte d’hépatite C court le risque d’éprouver des problèmes de foie plus importants, tels que les lésions hépatiques graves (cirrhose), l’insuffisance hépatique ou le cancer du foie. Si une personne a la cirrhose, il est essentiel qu’elle fasse l’objet de dépistages réguliers du cancer du foie et ce, même si elle a guéri de l’hépatite C.

De plus, lorsque les gens connaissent l’ampleur des dommages subis par leur foie, ils peuvent prendre plus facilement des décisions sur le traitement en collaboration avec leur médecin ou infirmière.

Quels sont les différents stades de la fibrose?

Lorsque la fibrose, c’est-à-dire les lésions hépatiques, est mesurée à l’aide de différents tests, les résultats sont comparés à des échelles qui définissent les lésions en fonction de l’étendue de la cicatrisation du foie.

Partout au Canada, on utilise le plus couramment l’échelle METAVIR pour décrire les lésions hépatiques subies par les personnes atteintes d’hépatite C.

Stades des dommages hépatiques : échelle METAVIR

Stade de fibrose

Qu’est-ce que cela veut dire?

F0

Le foie n’a subi aucun dommage ou cicatrisation.

 

F1

Le foie a commencé à subir des dommages, et une cicatrisation minime est présente.

 

F2

Le foie a subi des dommages modérés, et la cicatrisation est présente à davantage d’endroits dans le foie.

 

F3

Le foie a subi des dommages considérables, et les nombreuses régions cicatrisées commencent à s’unir. Il est possible que le fonctionnement du foie soit compromis.

 

F4

Le foie est gravement endommagé par de nombreuses cicatrices étendues. Ce stade porte également le nom de cirrhose. Il est possible que le foie fonctionne encore ou qu’il cesse de fonctionner.

 

Il existe d’autres échelles que l’on peut utiliser aussi, notamment le score Knodell (HAI) et l’échelle Ishak ou Modified HAI.

Quels tests sont utilisés pour mesurer la santé du foie?

On peut mesurer la santé du foie de plusieurs façons différentes, comme suit :

À l’aide d’ondes sonores :

À l’aide de tests sanguins :

En prélevant un fragment du foie et en l’examinant :

Le choix de tests utilisés dépendra de leur disponibilité dans la région et des résultats de tests exigés par les programmes couvrant le traitement ou les compagnies d’assurances.

Élastographie transitoire (Fibroscan)

L’élastographie transitoire est un genre d’échographie avancée.

L’intervention : La personne est couchée sur le dos avec son bras droit placé derrière la tête. Une sonde est placée sur la peau de la cage thoracique; la sonde transmet une onde sonore qui traverse le foie et renvoie un « écho » à la sonde. Un ordinateur calcule la vitesse et la force de cet écho afin de mesurer l’élasticité ou la dureté du foie.

Risques : Il n’existe aucun risque associé à cette technologie.    

Comment interpréter les résultats : Fibroscan mesure la fibrose en évaluant l’élasticité ou la dureté du foie; plus le foie est dur, plus le degré de fibrose est élevé.

On mesure la dureté du foie en kilopascals (kPa).

Le professionnel de la santé utilise alors un tableau de référence pour déterminer le degré de fibrose qui correspond à ce nombre. Il peut aussi tenir compte des résultats d’autres tests lorsqu’il détermine le niveau de fibrose correspondant sur le tableau de référence.

Fibroscan est très efficace pour reconnaître l’absence de fibrose ou encore la présence de fibrose grave et de cirrhose, mais il est moins précis lorsqu’il s’agit de reconnaître des stades moins graves des dommages hépatiques.

Échographie

Pour une personne atteinte d’hépatite, l’échographie a pour objectif de :

  • déterminer la forme et la taille du foie
  • écarter différentes causes des tests anormaux de la fonction hépatique
  • déterminer s’il y a des indices d’une cause autre que l’hépatite C
  • déterminer s’il y a des signes de fibrose avancée ou de cirrhose
  • dépister le cancer du foie (cancer hépatocellulaire)

L’intervention : La personne est couchée sur le dos avec son bras droit placé derrière la tête. Une sonde est placée sur la peau de la cage thoracique; la sonde transmet une onde sonore qui traverse le foie et renvoie un « écho » à la sonde.

Un ordinateur mesure la vitesse et la force de l’écho afin de créer une image des tissus et des organes à l’intérieur du corps. Le processus prend quelques minutes en tout.

Risques : Il n’existe aucun risque associé à l’échographie.

Comment interpréter les résultats : Le professionnel de la santé examine les images de l’échographie afin de détecter des problèmes dans le foie. On a souvent recours à l’échographie pour dépister le cancer du foie. Si le professionnel de la santé croit détecter une tumeur sur l’image produite par l’échographie, il fera faire une radiographie afin de pousser plus loin l’évaluation.

L’échographie ne mesure pas directement la fibrose. Le professionnel de la santé utilisera l’échographie pour mesurer l’élasticité ou la dureté du foie et déterminer le degré de fibrose correspondant. Souvent, les fibroses de faible ampleur ne sont pas visibles sur l’échographie.

Indice du rapport AST/ plaquettes (APRI)

L’indice du rapport AST/plaquettes est une mesure des lésions hépatiques qui est fondée sur deux tests sanguins :

  • taux d’aspartate aminotransférase (AST)
  • numération plaquettaire

L’intervention : Pour faire ces tests, un professionnel de la santé doit effectuer un prélèvement de sang et envoyer l’échantillon à un laboratoire pour être analysé. Le professionnel de la santé calcule ensuite les résultats en utilisant une formule conçue pour déterminer le degré de fibrose hépatique.

Risques : Les principaux risques associés aux tests sanguins sont l’apparition d’ecchymoses et un peu de douleur autour du point d’insertion de l’aiguille.

Comment interpréter les résultats : Plus le résultat du test est élevé, plus le degré de fibrose est élevé. Le score APRI n’est pas assez fiable pour être utilisé tout seul mais on peut le combiner à d’autres résultats de tests pour confirmer le degré de fibrose hépatique.

Fibrose 4 (Fib-4)

Le test Fib-4 est une mesure des lésions hépatiques qui est fondée sur l’âge et trois tests sanguins :

  • ALT (alanine transaminase)
  • AST (aspartate aminotransférase)
  • numération plaquettaire

L’intervention : Pour faire ces tests, un professionnel de la santé doit effectuer un prélèvement de sang et envoyer l’échantillon à un laboratoire pour être analysé. Le professionnel de la santé calcule ensuite les résultats en utilisant une formule conçue pour déterminer le degré de fibrose hépatique.

Risques : Les principaux risques associés aux tests sanguins sont l’apparition d’ecchymoses et un peu de douleur autour du point d’insertion de l’aiguille.

Comment interpréter les résultats

Le professionnel de la santé compare le résultat du test à des valeurs qui permettent de confirmer la cirrhose ou d’exclure la fibrose. Ce test est utile pour confirmer la présence de cirrhose mais devrait être utilisé avec d’autres tests pour déterminer les fibroses de stade léger ou modéré.

FibroTest

FibroTest est une mesure des lésions hépatiques qui est fondée sur l’âge, le sexe et six tests sanguins :

  • alanine transférase (ALT)
  • alpha-2 macroglobuline
  • apolipoprotéine A1
  • gamma-glutamyl transpeptidase (GGT)
  • haptoglobine
  • bilirubine totale (BT)

L’intervention : Pour faire ces tests, un professionnel de la santé doit effectuer un prélèvement de sang et envoyer l’échantillon à un laboratoire pour être analysé. Le professionnel de la santé calcule ensuite les résultats en utilisant une formule conçue pour déterminer le degré de fibrose hépatique.

Risques : Les principaux risques associés aux tests sanguins sont l’apparition d’ecchymoses et un peu de douleur autour du point d’insertion de l’aiguille.

Comment interpréter les résultats : FibroTest donne une valeur de 0,00 à 1,00 que l’on convertit ensuite en score de fibrose.

Tests de la fonction hépatique

Plus les dommages subis par le foie sont importants, moins l’organe est en mesure d’accomplir ses 500 fonctions et plus. Il existe de nombreux tests auxquels les médecins peuvent avoir recours pour vérifier l’état de fonctionnement du foie :

  • Temps de prothrombine (temps de Quick) : La prothrombine est une protéine qui aide le sang à coaguler.
  • Dosage de la bilirubine : Cette substance est à l’origine de la couleur jaunâtre de la peau caractéristique des cas de jaunisse; elle est produite lorsque le foie dégrade les vieux globules rouges.
  • Dosage de l’albumine : Protéine sanguine de grande importance, l’albumine est produite par le foie et sert au transport de certaines molécules dans l’organisme ainsi qu’au maintien des niveaux de liquides dans le sang.

L’intervention : Pour faire ces tests, un professionnel de la santé doit effectuer un prélèvement de sang et envoyer l’échantillon à un laboratoire pour être analysé. Le professionnel de la santé calcule ensuite les résultats en utilisant une formule conçue pour déterminer le degré de fibrose hépatique.

Risques : Les principaux risques associés aux tests sanguins sont l’apparition d’ecchymoses et un peu de douleur autour du point d’insertion de l’aiguille.

Comment interpréter les résultats : Le professionnel de la santé comparera les scores du test du patient avec les scores de la gamme de valeurs normale. Quand l’un des scores ou davantage est en dehors de la gamme normale, cela peut indiquer que le foie ne fonctionne pas bien et qu’il est endommagé. Cependant, les scores peuvent être influencés par de nombreux facteurs autres que l’hépatite C, y compris d’autres virus, le régime alimentaire, l’alcool, les médicaments et d’autres toxines. Il peut être nécessaire de faire plus de tests pour déterminer l’origine des dommages au foie.

Tests de mesure des enzymes hépatiques

On a recours à ces tests pour mesurer la quantité d’enzymes hépatiques dans le sang (comme l’ALT et l’AST). La présence de dommages au foie peut faire augmenter les taux d’enzymes au-delà de la normale; ainsi, ces tests signalent la présence de dommages au foie et incitent les médecins à effectuer d’autres tests, y compris un test de dépistage de l’hépatite C. Les dommages au foie peuvent être causés par plusieurs facteurs : les virus de l’hépatite, le régime alimentaire, l’alcool, les médicaments et d’autres toxines. D’autres tests d’enzymes hépatiques incluent la phosphatase alcaline, la LDH et la GGT.

Les personnes qui suivent un traitement pour l’hépatite C devraient passer des tests d’enzymes hépatiques pour vérifier que leur traitement agit bien.

Le contenu des sections sur l’intervention, les risques et l’interprétation des résultats se rapportant aux tests de la fonction hépatique s’applique également aux tests de mesure des enzymes hépatiques.

Biopsie

Une biopsie hépatique mesure le degré de cicatrisation et d’inflammation dans le foie. Elle est considérée comme la méthode par excellence pour mesurer l’ampleur des dommages au foie parce qu’elle examine directement la cicatrisation de l’organe. Toutefois, comme la biopsie comporte de nombreux inconvénients, de nombreux professionnels de la santé choisissent d’effectuer des tests moins invasifs.

L’intervention : Une biopsie hépatique consiste à prélever, à l’aide d’une aiguille, un petit fragment de tissu du foie. Avant de pratiquer l’intervention, le professionnel de la santé insensibilise la peau et les tissus sous-cutanés autour du point d’insertion de l’aiguille. L’insertion de l’aiguille dans le corps prend très peu de temps (moins d’une seconde).

Les biopsies sont des interventions de patients externes, ce qui veut dire que la personne rentre chez elle le même jour. Pour une biopsie du foie, le patient peut en général retourner chez lui de 2 à 6 heures après l’intervention.

Risques : Environ la moitié des personnes qui subissent une biopsie du foie ne ressentent aucune douleur. L’autre moitié ressent de la douleur autour du point d’insertion de l’aiguille et dans l’épaule gauche. Cette biopsie peut causer des complications médicales graves, mais elles sont très rares. Moins de 1 % des personnes qui subissent une biopsie du foie éprouvent des hémorragies internes.

D’autres tests

Il existe d’autres tests que les professionnels de la santé peuvent recommander afin de contrôler ce qui se passe dans le corps des patients. La liste inclut les tests suivants :

  • numération globulaire complète
  • test de créatinine
  • test d’alpha-fœtoprotéine
  • test de la thyroïde
  • test de mesure du fer
  • profil lipidique ou cholestérol total
  • test de céruloplasmine
  • auto-anticorps antinucléaire (ANA)
  • AMA
  • test de glucose
  • analyse d’urine
  • test de grossesse
  • test de dépistage du VIH
  • test de dépistage des anticorps anti-hépatite A
  • test de dépistage des anticorps anti-hépatite B
  • imagerie par résonance magnétique (IRM)

Vous trouverez des renseignements sur ces tests et d’autres — y compris pourquoi et comment ils sont administrés et la signification de leurs résultats — sur le site Lab Tests Online. Cet index est publié par l’American Association for Clinical Chemistry.  

Ressources à l’intention des fournisseurs de services

Ressources à l’intention des clients

Révisé en 2019.

Travaillez-vous dans le domaine du VIH ou de l’hépatite C?
Veuillez remplir un court sondage pour donner votre rétroaction sur CATIE et votre nom pourra être inscrit à un tirage pour gagner une carte-cadeau.