Comprendre la cirrhose du foie : premières étapes après un nouveau diagnostic

Quelles mesures puis-je prendre pour rester en bonne santé?

En lisant ce livret, vous avez déjà commencé à prendre votre santé en main. Il existe de nombreuses autres mesures que vous pouvez prendre pour rester en santé. En voici quelques-unes :

  • Restez en contact avec votre professionnel de la santé. Il vous aidera à comprendre votre maladie et à en gérer les symptômes et les complications et pourra peut-être vous mettre en contact avec des sources de soutien dans votre communauté.
  • Essayez d’éviter ou de réduire votre consommation de tabac, d’alcool et de drogues. Toutes ces substances nuisent au foie, causant des dommages et accélérant la progression de la cirrhose. Mentionnons, à titre d’exemple, que la cigarette abonde en toxines et en substances cancérigènes (produits chimiques qui causent le cancer) qui passent dans votre sang quand vous fumez. Lorsque vous avez la cirrhose, votre foie ne fonctionne pas aussi efficacement pour éliminer de votre sang les toxines provenant de la cigarette. Par conséquent, le risque que votre foie subisse d’autres dommages augmente. Si vous trouvez qu’il est difficile d’éviter le tabac, l’alcool ou les drogues, essayez de commencer par changer la quantité de votre consommation et la façon dont vous le faites. Par exemple, vous pourriez essayer de réduire le nombre de verres que vous prenez par jour. Pour faire des changements de ce genre, il peut s’avérer nécessaire de modifier sa vie sociale. Parlez à votre professionnel de la santé des sources d’aide et de soutien à votre disposition.
  • Mangez aussi sainement que possible. Une nutrition saine est un élément important de votre stratégie pour prendre soin de votre foie. Pour commencer, parlez à votre professionnel de la santé pour déterminer si vous avez des besoins alimentaires spéciaux. Si vous souffrez d’encéphalopathie hépatique grave, vous devrez peut-être manger moins de protéines afin de réduire le taux de la toxine ammoniac dans votre corps. Notez toutefois que, même si un excès de protéines peut causer des problèmes, un apport trop faible en protéines peut entraîner la malnutrition. Parlez à votre professionnel de la santé pour trouver le juste équilibre et déterminer vos besoins caloriques généraux. Vous pouvez prendre d’autres mesures aussi; par exemple, comme le sel peut contribuer à l’hypertension artérielle, c’est une bonne idée de réduire la quantité de sel dans votre régime alimentaire.
  • Manger sainement peut être difficile lorsque vos ressources sont limitées, alors faites de votre mieux. Lisez les étiquettes des produits alimentaires et essayez de choisir les options contenant moins de sel (appelé sodium sur les étiquettes) ou de sucre (appelé glucides simples). Essayez aussi de manger davantage de fruits et de légumes. Le personnel de nombreux centres de santé et organismes communautaires compte des diététistes ou des nutritionnistes qui peuvent vous renseigner sur vos options.
  • Protégez-vous contre les autres virus. La présence de plus d’un virus dans votre corps peut aggraver les dommages causés à votre foie. Vous pouvez vous faire vacciner contre les hépatites A et B et la grippe. Parlez à votre professionnel de la santé de vos options. Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C ou le VIH, mais vous pouvez prendre des mesures pour prévenir ces infections.
  • Si vous prenez des drogues, utilisez du matériel neuf chaque fois et ne partagez pas vos affaires, y compris les pipes, les seringues, les aiguilles, les filtres, les réchauds, la poudre de vitamine C ou l’acide citrique, les tampons d’alcool, les tourniquets et l’eau. En évitant de partager votre matériel, vous réduirez le risque de transmettre des virus ou de vous faire réinfecter si vous avez déjà suivi un traitement.
  • Notez tous les médicaments sur ordonnance et en vente libre que vous prenez, y compris les remèdes à base de plantes médicinales, les vitamines et les suppléments. Certains médicaments sont très nuisibles au foie. Si c’est possible, faites une liste de tout ce que vous prenez et montrez-la à votre médecin ou pharmacien (ou apportez les flacons) afin qu’il puisse détecter des problèmes éventuels.
  • Demandez à votre professionnel de la santé quels antidouleurs vous pouvez prendre en toute sécurité. Ceux-ci incluent l’acétaminophène (Tylenol), l’aspirine et l’ibuprofène (Advil).
  • Veillez à votre santé en faisant régulièrement de l’exercice, en buvant suffisamment d’eau et en dormant assez.
  • Parlez de vos sentiments avec une personne digne de confiance. Vivre avec une affection chronique comme la cirrhose peut être stressant. De nombreuses personnes trouvent qu’il est utile de parler de leurs émotions à quelqu’un.