Questions fréquentes sur les vaccins visant à prévenir la COVID-19

La COVID-19 est une maladie causée par un coronavirus appelé SRAS-CoV-2. Chez certaines personnes, la COVID-19 peut se manifester d’abord par un mal de gorge puis évoluer vers une pneumonie et une maladie grave pouvant être mortelle. Le risque qu’une infection par le SRAS-CoV-2 évolue vers une maladie grave est élevé chez les personnes âgées et les personnes présentant des affections sous-jacentes (hypertension, diabète, taux élevés de cholestérol, maladie pulmonaire et obésité).

Il existe des vaccins très efficaces pouvant réduire le risque de COVID-19, lesquels sont de plus en plus accessibles. Avant de pouvoir être administrés au Canada, tous les vaccins doivent être examinés par des experts et approuvés par Santé Canada.

Voici les réponses à certaines questions courantes que vous vous posez peut-être au sujet des vaccins contre la COVID-19. Si vous avez d’autres questions, veuillez consulter votre prestataire de soins de santé ou les autorités locales de santé publique.

Pourquoi devrais-je me faire vacciner?

La vaccination est très efficace pour la prévention de la COVID-19. Chez les personnes vaccinées qui contractent le virus responsable de la COVID-19, le vaccin réduit le risque d’avoir la forme grave de cette maladie. Il peut également contribuer à prévenir la transmission du virus à d’autres personnes.

Si vous n’êtes pas sûr.e de vouloir vous faire vacciner, parlez-en à votre prestataire de soins.

Où puis-je recevoir un vaccin contre la COVID-19?

Vérifiez la disponibilité des vaccins, ainsi que le lieu et le moment où vous pourrez vous faire vacciner auprès des autorités de santé publique locales.

Quel est le mode d’action des vaccins contre la COVID-19 et quels vaccins sont offerts au Canada?

La vaccination consiste à apprendre au système immunitaire à reconnaître le virus à l’origine de la COVID-19. L’organisme peut ainsi combattre le virus s’il lui arrive d’être en contact avec lui. Les vaccins peuvent réduire la gravité de la maladie si vous contractez le virus, et peuvent également contribuer à prévenir la transmission du virus à d’autres personnes.

Les vaccins suivants sont approuvés au Canada :

  • Vaccin de Moderna contre la COVID-19 : 2 doses espacées de 28 jours
  • Vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 : 2 doses espacées de 21 jours
  • Vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 : 2 doses espacées de 4 à 12 semaines
  • Vaccin de Janssen contre la COVID-19 : 1 dose

Les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech renferment une minuscule quantité du matériel génétique du virus, l’ARNm, qui permet à l’organisme de produire de petites quantités de protéines du coronavirus. Ces protéines aident les cellules du système immunitaire à reconnaître une partie spécifique du virus causant la COVID-19. Les vaccins d’AstraZeneca et de Janssen renferment un virus inoffensif, appelé adénovirus, qui apprend aux cellules du système immunitaire à reconnaître une partie spécifique du virus causant la COVID-19. Il existe déjà des vaccins à adénovirus contre d’autres infections.

D’autres vaccins contre la COVID-19 sont à l’étude, et de nouveaux vaccins seront approuvés au fil du temps. Pour obtenir l’information la plus à jour sur les vaccins contre la COVID-19 approuvés et leur mode d’action, visitez le site Vaccins contre la COVID-19 : Vaccins autorisés (Canada.ca).

Puis-je contracter la COVID-19 à cause du vaccin?

Non. Les vaccins contre la COVID-19 ne contiennent pas le virus qui provoque la COVID-19 et ils ne peuvent pas vous faire contracter la COVID-19.

Quelle est l’efficacité des vaccins?

Tous les vaccins approuvés ont fait preuve d’une grande efficacité à prévenir la maladie COVID­-19 lors d’études de recherche :

  • Vaccin de Moderna : efficacité de 94 % dans la prévention de la COVID-19 symptomatique quelques semaines seulement après l’administration de la deuxième dose
  • Vaccin de Pfizer-BioNTech : efficacité de 95 % dans la prévention de la COVID-19 symptomatique quelques semaines seulement après l’administration de la deuxième dose
  • Vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 : efficacité de 59,5 % dans la prévention de la COVID-19 symptomatique quelques semaines seulement après l’administration de la deuxième dose
  • Vaccin de Janssen contre la COVID-19 : efficacité de 66 % dans la prévention de la COVID-19 symptomatique quelques semaines seulement après la vaccination

Pour les vaccins qui requièrent deux doses, pour que l’efficacité soit optimale, les deux doses de vaccin doivent être administrées. En déployant la vaccination rapidement, certaines provinces essaient d’assouplir le calendrier d’espacement des doses de manière à optimiser la couverture vaccinale. Les études de recherche ayant servi à démontrer l’efficacité des vaccins en vue de leur homologation n’ont pas évalué l’effet d’une modification de l’intervalle entre les doses de vaccins, mais de plus en plus de données montrent qu’il est possible de modifier en toute sécurité l’intervalle entre les doses de certains vaccins contre la COVID-19. Le fait de retarder la deuxième dose de quelques mois ne devrait pas réduire l’efficacité d’un vaccin une fois que la deuxième dose a été administrée. En général, le système immunitaire affiche une meilleure réponse à la plupart des vaccins lorsque les doses sont retardées.

Les chercheurs s’attendent à ce que les vaccins soient également efficaces à prévenir la transmission du virus qui provoque la COVID-19. D’autres études sont en cours pour déterminer l’efficacité des vaccins à prévenir la transmission du virus.

Quelle est la durée de la protection?

Étant donné que les vaccins n’ont été testés que pendant quelques mois dans le cadre d’essais cliniques, la durée de la protection n’est pas claire. Les fabricants de vaccins surveillent les personnes qui ont été vaccinées dans le cadre d’essais cliniques afin de déterminer la durée de la protection.

Les vaccins sont-ils sûrs?

Oui. Les essais cliniques ont montré que les vaccins contre la COVID-19 étaient sûrs dans l’ensemble.

Il est normal de présenter certains effets secondaires après la vaccination. Lors des essais cliniques, les effets secondaires fréquents associés aux vaccins comprenaient :

  • Douleur au point d’injection
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs aux articulations
  • Fièvre

Lors des essais cliniques, de nombreuses personnes n’ont pas présenté d’effets secondaires; lorsque des effets secondaires sont apparus, les symptômes étaient très légers à modérés et se sont résorbés en quelques jours. La présence de ces symptômes à court terme est un signe que votre système immunitaire réagit au vaccin. Ces symptômes étaient plus sévères chez environ une personne sur 100 (1 %).

Effets secondaires très rares

Des cas très rares de caillots sanguins graves ont été signalés chez des personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19, principalement des femmes de moins de 55 ans. Ces cas font actuellement l’objet d’une investigation en tant qu’effet secondaire rare possible de ce vaccin. L’affection à l’origine des caillots sanguins est traitable. Santé Canada recommande aux personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 (également commercialisé sous le nom COVISHIELD) de consulter immédiatement un médecin si elles présentent les symptômes suivants :

  • essoufflements;
  • douleur à la poitrine;
  • enflure aux jambes;
  • douleur abdominale persistante.

Santé Canada ajoute que toute personne présentant des symptômes neurologiques, notamment des maux de tête intenses ou persistants apparus soudainement et s’aggravant, ou une vision trouble plusieurs jours après la vaccination, ou qui présente des ecchymoses (ailleurs qu’au point d’injection du vaccin) ou des pétéchies (petits points rouges sur le blanc des yeux ou les paupières) quelques jours ou plus après la vaccination, doit consulter un médecin sans tarder.

Pour de plus amples renseignements, visitez le : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/reponse-rapide-recommandation-utilisation-vaccin-astrazeneca-covid-19-jeunes-adultes.html

Le vaccin peut-il provoquer une réaction allergique grave?

Dans des cas extrêmement rares, le vaccin peut provoquer une réaction allergique grave et immédiate appelée anaphylaxie. Si cette réaction survient, l’administration d’une intervention médicale sur place peut mitiger cette réaction.

Le risque de réaction allergique grave aux vaccins à ARNm est le suivant :

  • Vaccin de Moderna : risque d’environ 2,5 par million de personnes
  • Vaccin de Pfizer-BioNTech : risque d’environ 4,7 par million de personnes

Au cours des essais cliniques, aucune réaction allergique grave aux vaccins d’AstraZeneca ou de Janssen n’a été signalée. Toutefois, cela ne signifie pas qu’une telle réaction ne surviendra pas.

Après la vaccination, on vous demandera d’attendre 15 minutes au centre d’administration du vaccin au cas où une réaction allergique grave rare se produirait. Les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves devront attendre 30 minutes après avoir été vaccinées.

Puis-je me faire vacciner si j’ai des antécédents de réactions allergiques?

Si vous avez des antécédents d’allergies graves à des médicaments, à des aliments, à des piqûres d’insectes, à des animaux ou à des plantes, discutez de la vaccination contre la COVID­19 avec votre prestataire de soins. Ce dernier peut vous aider à décider de vous faire vacciner ou non, et déterminer ce qui pourra être fait en cas de réaction allergique grave.

Faites savoir au prestataire de soins du centre de vaccination vos antécédents de réactions allergiques. Les centres de vaccination sont prêts à intervenir en cas de réaction allergique grave et rare.

Après la vaccination, on demandera à tout le monde d’attendre au moins 15 minutes au centre d’administration du vaccin au cas où une réaction allergique grave rare se produirait. Si vous avez des antécédents de réactions allergiques graves, vous devrez attendre 30 minutes après l’administration du vaccin.

J’ai eu une réaction allergique grave à la première injection du vaccin; dois-je recevoir la deuxième dose?

Le Centers for Disease Control des États-Unis recommande aux personnes ayant eu une réaction allergique grave à la première injection du vaccin de ne pas recevoir la deuxième dose.

Dois-je me faire vacciner si j’ai déjà eu la COVID?

On ne sait pas exactement combien de temps dure l’immunité naturelle contre cette maladie, et nous avons connaissance de cas bien avérés de réinfection par le virus chez des personnes rétablies de la COVID-19. C’est pourquoi les chercheurs ont recommandé la vaccination des personnes qui ont déjà eu la COVID-19.

Dois-je recevoir les deux doses du vaccin?

Les deux doses sont nécessaires pour atteindre les niveaux de protection observés lors des essais cliniques. Le centre de vaccination où vous recevrez votre première dose du vaccin vous indiquera quand revenir pour recevoir la deuxième dose.

Après avoir reçu le vaccin, dois-je cesser de prendre des précautions telles que la distanciation physique, le port du masque, etc.?

Les personnes vaccinées doivent continuer de suivre les consignes de santé publique en matière de prévention, notamment en ce qui concerne le port d’un masque facial, la distanciation physique et le lavage fréquent des mains. Les chercheurs ne savent pas encore dans quelle mesure les vaccins sont efficaces pour prévenir la transmission du virus.

Le vaccin me protégera-t-il contre les nouveaux variants du SRAS-CoV-2?

Le virus causant la COVID-19 peut changer de structure ou muter. De nombreux variants du SRAS-CoV-2 apparaissent à l’heure actuelle et apparaîtront probablement à l’avenir. À ce jour, il semble que les vaccins actuels approuvés au Canada offrent toujours une certaine protection contre les nouveaux variants préoccupants, et qu’ils conféreront probablement une protection contre la forme grave de la maladie en cas d’infection par l’un de ces variants. Si un nouveau vaccin ou une injection de rappel s’avère nécessaire en raison de nouveaux variants du SRAS-CoV-2, les autorités de santé publique publieront des directives à ce sujet.

Puis-je me faire vacciner si je suis séropositif.ve pour le VIH?

Il est important d’envisager la vaccination si vous êtes séropositif.ve. De nombreuses personnes séropositives pour le VIH présentent déjà ou sont plus susceptibles de présenter les affections sous-jacentes prédisposant à la COVID-19 ou à une forme grave de la maladie en cas d’infection par le virus de la COVID-19. Ces affections sous-jacentes comprennent l’hypertension, le diabète, les taux élevés de cholestérol, une maladie pulmonaire, l’obésité, etc. 

Les experts considèrent que les vaccins contre la COVID-19 sont sûrs et efficaces pour les personnes atteintes du VIH. Les essais cliniques sur les vaccins de Moderna, de Pfizer-BioNTech et d’AstraZeneca ont porté sur un nombre relativement restreint de personnes séropositives pour le VIH, qui suivaient toutes un traitement antirétroviral, étaient toutes en bonne santé et se portaient bien. D’autres études sont nécessaires pour savoir si le vaccin est aussi efficace chez les personnes atteintes du VIH que dans la population générale.

On ne dispose pas encore d’information sur l’efficacité du vaccin chez les personnes séropositives pour le VIH dont le système immunitaire est affaibli. Si vous ne suivez pas de traitement et que votre nombre de lymphocytes CD4 est très faible, discutez de la vaccination avec votre prestataire de soins. Certains experts recommandent de commencer le traitement anti-VIH en premier lieu pour prévenir les complications liées à ce virus et améliorer éventuellement l’efficacité du vaccin.

Puis-je me faire vacciner si j’ai contracté l’hépatite B ou C ou une maladie du foie?

Il est important d’envisager la vaccination si vous êtes atteint.e d’hépatite B ou C ou d’une maladie du foie. De nombreuses personnes atteintes d’hépatite chronique présentent des lésions au foie et les affections sous-jacentes qui les prédisposent à la COVID-19 ou à une forme grave de la maladie en cas d’infection par le virus de la COVID-19. Les chercheurs considèrent que le vaccin est sûr et efficace pour les personnes atteintes d’hépatite B ou C et d’autres maladies du foie telles que la stéatose hépatique (foie gras). Rien ne prouve que le vaccin aggrave les maladies du foie.

Puis-je me faire vacciner si j’ai déjà reçu des produits de comblement facial?

L’American Society for Dermatologic Surgery (ASDS) a examiné les données issues des essais cliniques portant sur les vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech. Elle recommande que « les personnes ayant déjà reçu des agents de comblement dermique ne soient pas dissuadées de se faire vacciner ni exclues des programmes de vaccination. De même, la vaccination ne devra pas être une contre-indication à l’administration d’agents de comblement dermique à l’avenir ».

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a relevé trois cas d’enflure du visage ou des lèvres chez des personnes ayant déjà reçu des agents de comblement dermique puis reçu le vaccin de Moderna. Tous les cas concernaient des femmes âgées de 29 à 51 ans. Les réactions se sont produites un à deux jours après la vaccination. Les réactions étaient graves, mais ne mettaient pas la vie en danger et, dans tous les cas, elles se sont résorbées. Deux des femmes avaient reçu les agents de comblement deux à six semaines avant la vaccination. Aucune donnée n’était disponible concernant la troisième femme. Dans un cas, une patiente avait déjà présenté une réaction similaire après avoir reçu le vaccin annuel contre la grippe. Nous ne savons pas exactement combien d’autres participants de l’essai clinique avaient également reçu des produits de comblement auparavant.

On ne dispose d’aucune donnée concernant les effets secondaires des vaccins d’AstraZeneca ou de Janssen chez les personnes ayant déjà reçu des produits de comblement facial.

Les renseignements figurant sur cette page proviennent des recherches disponibles concernant la transmission et la prévention de la COVID-19. Cette ressource sera mise à jour au fur et à mesure que de nouvelles données probantes seront publiées.
Dernière mise à jour : 7 avril 2021.

—Sean R. Hosein

Remerciements

CATIE tient à remercier les infectiologues suivants pour leur contribution, leur aide à la recherche et leurs commentaires utiles à l’élaboration de cette ressource : Isaac Bogoch, M.D., Université de Toronto, William Cameron, M.D., Université d’Ottawa, et Michaeline McGuinty, M.D., Université d’Ottawa.

Ressources

Vaccins contre la COVID-19 : Vaccins autorisés – Santé Canada

Sécurité des vaccins, craintes et effets secondaires possibles liés à la vaccination Santé Canada

TraitementActualités 239 CATIE

RÉFÉRENCES :

  1. Sax P. Covid-19 Vaccine — Frequently Asked Questions. New England Journal of Medicine. Disponible au : https://www.nejm.org/covid-vaccine/faq
  2. British Columbia Centre for Excellence in HIV/AIDS Care. BC Centre for Excellence in HIV/AIDS CDET Committee statement on the use of COVID-19 mRNA vaccines (Pfizer and Moderna) in persons living with HIV. 18 décembre 2020. Disponible au : http://bccfe.ca/sites/default/files/uploads/publications/centredocs/bc_centre_for_excellence_in_hivaids_cdet_committee_statement_on_the_use_of_covid-19_mrna_vaccines_pfizer_and_moderna_in_persons_living_with_hiv_final.pdf
  3. Fondation canadienne du foie. Informations sur le vaccin de la COVID-19 pour les personnes atteintes d’une maladie du foie. Disponible au : https://www.liver.ca/fr/actioncovid-19/
  4. Santé Canada. Ce qu’il faut savoir sur le vaccin contre la COVID-19 au Canada. Disponible au : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/ressources-sensibilisation/savoir-vaccin.html
  5. Centers for Disease Control and Prevention, What to Know About HIV and COVID-19. 1er février 2021. Disponible au : https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/need-extra-precautions/hiv.html?CDC_AA_refVal=https%3A%2F%2Fwww.cdc.gov%2Fcoronavirus%2F2019-ncov%2Fspecific-groups%2Fhiv.html
  6. Information about COVID-19 Vaccines for People Living with Liver Disease: Expert Guidance for Patients from the Toronto Centre for Liver Disease, 11 janvier 2021. Disponible au : https://www.uhn.ca/COVID19_Vaccine/Documents/Information-about-COVID-19-Vaccines-for-People-Living-with-Liver-Disease.pdf
  7. American Society for Dermatologic Surgery. Guidance regarding SARS-CoV-2 mRNA vaccine side effects in dermal filler patients. Communiqué de presse, 28 décembre 2020.
  8. Centers for Disease Control and Prevention, Allergic Reactions Including Anaphylaxis After Receipt of the First Dose of Moderna COVID-19 Vaccine — United States, December 21, 2020–January 10, 2021. Morbidity and Mortality Weekly Report. 2021;70:125-129.
  9. Centres for Disease Control and Prevention. Allergic Reactions Including Anaphylaxis After Receipt of the First Dose of Pfizer-BioNTech COVID-19 Vaccine — United States, December 14–23, 2020. Morbidity and Mortality Weekly Report. 2021;70:46-51.
  10. Shimabukuro TT, Cole M, Su JR. Reports of Anaphylaxis After Receipt of mRNA COVID-19 Vaccines in the US—December 14, 2020-January 18, 2021. JAMA.2020; sous presse.
  11. Agence européenne des médicaments. Vaccin contre la COVID-19 (ChAdOx1-S [recombinant]). Aperçu. 18 février 2021.
  12. Agence européenne des médicaments. Vaccin contre la COVID-19 (ChAdOx1-S [recombinant]). Plan de gestion des risques. 18 février 2021.
  13. AstraZeneca Canada. Vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 (ChAdOx1-2 [recombinant]). Monographie du produit. 26 février 2021.
  14. Janssen Canada. Vaccin de Janssen contre la COVID-19 (ad26.COV21.S [recombinant]). Monographie du produit. 5 mars 2021.
  15. Santé Canada. Réponse rapide du CCNI : Recommandation sur l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 chez les jeunes adultes. 29 mars 2021. Disponible au : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation/comite-consultatif-national-immunisation-ccni/reponse-rapide-recommandation-utilisation-vaccin-astrazeneca-covid-19-jeunes-adultes.html
  16. Santé Canada. Vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19 et COVISHIELD : Risque de thrombose avec thrombocytopénie. Avis aux professionnels de la santé. 24 mars 2021. Disponible au : https://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2021/75211a-fra.php