Connectons nos programmes

Programme d’autogestion positive 

The Gilbert Centre for Social and Support Services

2018

Raison d'être du programme

Au début des années 1990, le Stanford Patient Education Research Center, qui a été renommé le Self-Management Resource Center (SMRC) en 2017, a élaboré un Programme d’autogestion des maladies chroniques pour aider les personnes vivant avec des affections chroniques à gérer leur santé. Le programme fondé sur des données probantes a été développé à la suite d’un projet de recherche rigoureux de cinq ans et à l'aide de groupes de discussion avec des personnes aux prises avec des affections chroniques qui se sont exprimées quant au besoin de gérer les symptômes de ces affections. Le Programme d’autogestion des maladies chroniques a été élaboré pour être animé par des pairs et il repose sur la théorie sociocognitive.

Face à la crise du VIH/sida, le Programme d’autogestion des maladies chroniques a été adapté pour être utilisé pour le VIH en 1997. Cette adaptation, qui a pris le nom de Programme d’autogestion positive, a été révisée en 2016 pour refléter la nouvelle réalité du VIH comme étant une maladie chronique et gérable.

En réponse à un besoin qui avait été identifié pour aider ses clients à gérer eux-mêmes leur VIH, le Centre Gilbert, à Barrie, en Ontario, a décidé de mettre en œuvre le Programme d’autogestion positive en formant deux formateurs en chef qui ont ensuite formé des pairs à offrir le programme. Le Centre Gilbert a commencé à offrir des programmes aux clients en 2014, et en 2015, il a organisé des formations avec d’autres organismes de lutte contre le VIH pour former des leaders pairs afin que ceux-ci puissent offrir le programme à leurs clients.1

Grâce à la subvention de cinq ans de l’ASPC, le Centre Gilbert offrira deux programmes d’autogestion, l’un pour les personnes vivant avec le VIH et l’autre pour les personnes vivant avec l’hépatite C (qui sera lancé en 2019), à environ 260 participants dans quatre régions en Ontario.

  • 1. Le Programme d’autogestion des maladies chroniques et le Programme d’autogestion positive ont été utilisés dans d’autres provinces du Canada (p. ex. : Alberta, Manitoba).