Connectons nos programmes

Programme d’autogestion positive 

The Gilbert Centre for Social and Support Services

2018

Mise en œuvre du programme

Le Programme d’autogestion positive appartient au Self-Management Resource Center (SMRC) qui s’occupe des documents pour le programme et effectue des évaluations continues du programme. Les organismes (p. ex. le Centre Gilbert) qui souhaitent offrir le Programme d’autogestion positive doivent obtenir un permis du SMRC. Le manuel du programme intitulé Living a Healthy Life with HIV, ainsi qu’un CD de relaxation qui l’accompagne peuvent être achetés par le biais de la maison Bull Publishing. Le SMRC fournit le contenu normalisé de l’atelier et contrôle rigoureusement la cohérence de la prestation et du contenu de l’atelier. Aucun document additionnel externe n’est utilisé dans le cadre du Programme d’autogestion positive. Le protocole du programme et le manuel qui l’accompagne ont été mis à jour pour refléter la nouvelle information sur la vie avec le VIH et les nouveaux sujets comme le suivi, la prise des médicaments contre le VIH, le développement de systèmes de soutien et l’évaluation des symptômes à long terme.

Participants

Toute personne vivant avec le VIH peut participer au Programme d’autogestion positive. Le Centre Gilbert a également élargi la participation au programme pour y inclure les membres de l’équipe de soutien des personnes vivant avec le VIH (p. ex. partenaire, membre de la famille). Il est facultatif d’inclure un membre de l’équipe de soutien (les participants peuvent compléter le programme seuls) et habituellement seulement un membre de l’équipe de soutien par participant peut y assister. Les membres d’une équipe de soutien participent à tous les ateliers avec les participants. Le programme consiste en des séances hebdomadaires de 2 heures et demie durant six semaines et accueille de cinq à douze participants par cohorte.

Les participants potentiels sont recommandés au programme par le biais d’un organisme de lutte contre le VIH ou d’un autre organisme ou bien ils en entendent parler par du bouche-à-oreille. Ils peuvent s’inscrire au programme en passant par un travailleur de soins aux clients du Centre Gilbert ou tout organisme offrant une série d’ateliers du Programme d’autogestion positive.

Sujets des ateliers

Dans le cadre du programme, on aide les clients à créer leur propre plan d’action hebdomadaire afin de mettre en pratique les compétences acquises lors des ateliers en plus de leur donner l’occasion de partager leur plan d’action avec d’autres participants au programme. Les clients apprennent comment gérer les émotions difficiles, des techniques de relaxation, des activités physiques, des compétences en communication et comment faire face à la dépression. Ils reçoivent un livre intitulé, Living a Healthy Life with HIV, qui contient de l’information dont on traite dans le programme ainsi que des documents sur des sujets additionnels auxquels les participants peuvent se référer après avoir terminé le programme.

Les sujets traités durant les six semaines incluent, sans s’y limiter, ce qui suit :

  • Semaine 1 : problèmes fréquents chez les personnes vivant avec le VIH, la distraction comme outil d’autogestion, définition des termes courants (p. ex. : tests de CD4, cellule T et de la charge virale) et plan d’action pour les prochaines semaines (complété chaque semaine)
  • Semaine 2 : compétences pour la prise de décision, façons de gérer les émotions difficiles, étapes pour résoudre un problème et gestion de la fatigue
  • Semaine 3 : le rôle de l’équipe de soins, l’évaluation des symptômes, les mécanismes de soutien pour respecter les combinaisons de médicaments, l’utilisation d’un registre de médicaments/symptômes et les techniques de relaxation
  • Semaine 4 : les symptômes de la dépression, comment gérer la dépression légère, les bienfaits de l’exercice, les raisons pour lesquelles des relations sexuelles plus sécuritaires sont importantes, le dévoilement et les compétences en communication
  • Semaine 5 : qu’est-ce que cela signifie de manger sainement, avoir une bonne nuit de sommeil, faire des activités physiques et se fixer des objectifs, les types de directives préalables (p. ex. : testament, procuration) et comment transformer les pensées négatives en pensées positives
  • Semaine 6 : les stratégies pour travailler de manière efficace avec une équipe de soins, les rôles dans le domaine des soins, comment développer le soutien personnel, se fixer des objectifs et faire un plan

Les séances se veulent très interactives et ont recours à l’utilisation de séances de remue-méninge, de résolution de problèmes et de travail à deux pour ensuite faire un rapport à l’ensemble du groupe. Chaque semaine, on assigne aux participants une activité sur laquelle ils doivent travailler pour la semaine suivante afin de se préparer aux ateliers et d’exercer leurs compétences. De plus, le Programme d’autogestion positive fournit aux membres de l’équipe de soutien l’occasion de partager et d’apprendre des autres.

Chaque organisme fixe les dates pour ses ateliers selon les préférences et les besoins de ses participants.

Formateurs et leaders1

Les formateurs en chef qui ont complété un cours de formation pour obtenir ce titre et qui ont animé au moins deux séries d’ateliers forment des leaders pairs qui offriront le Programme d’autogestion positive. Les formateurs en chef doivent animer au moins une série d’ateliers de six semaines une fois par an pour maintenir leur certification de leader. Pour devenir leader pair pour le Programme d’autogestion positive, la personne doit avoir terminé le programme de formation du Programme d’autogestion des maladies chroniques (quatre jours) et doit avoir suivi une formation spécifique d’une journée au sujet du Programme d’autogestion positive. Dans les douze mois suivant la fin de leur formation, les leaders pairs doivent animer au moins un atelier de six semaines.

Les leaders pairs sont habituellement d’anciens participants du Programme d’autogestion positive que les formateurs en chef ont identifiés ou qui ont exprimé le désir de devenir des leaders et qui possèdent les compétences potentielles pour le devenir. La formation des leaders pairs est axée sur l’importance de rester fidèle au programme relativement au contenu et à la méthode de prestation. La formation comprend également des activités de leadership et l’accent est mis sur les aptitudes de présentation (p. ex. le contact visuel, la clarté). Les leaders pairs obtiennent un remboursement pour leur participation au programme.

  • 1. Self-Management Resource Center: https://www.selfmanagementresource.com/programs/small-group/hiv-positive-self-management/