Connectons nos programmes

Programme Positive Service Coordination 

Services communautaires LOFT, Services de logement et de soutien McEwan
Ontario
2015

Leçons tirées

Cinq leçons claires ont été cernées par le personnel du programme Positive Service Coordination :

  1. Partenariats robustes. Le programme Positive Service Coordination est une collaboration entre 17 partenaires cliniques et communautaires. Chaque partenaire met son expertise à contribution dans les soins du patient et, ensemble, les partenaires permettent au personnel du programme d’offrir un éventail de services pour combler les besoins particuliers de chaque membre. Grâce à cette collaboration étroite, chaque partenaire peut mettre ses forces à contribution et, au besoin, faire appel aux forces des autres partenaires pour répondre aux besoins holistiques des membres.
  2. Accès prioritaire à des fournisseurs de soins primaires. Les membres du programme Positive Service Coordination qui n’ont pas de fournisseur de soins primaires au moment où ils entament le programme ont un accès garanti à un fournisseur qui est habitué à travailler avec des clients semblables. Cela signifie que les membres n’ont pas besoin d’attendre pour recevoir des soins primaires de la part d’un fournisseur d’expérience qui ne porte aucun jugement.
  3. Préposés à l’accueil pour le logement. Ils proviennent de deux organismes partenaires et travaillent sur place à LOFT, ce qui permet d’établir des contacts pour le logement plus rapidement et de façon plus homogène. Les membres peuvent rencontrer un préposé à l’accueil pour le logement la même semaine où ils s’inscrivent au programme PSC. De plus, la présence d’un spécialiste en logement signifie que le gestionnaire de cas peut concentrer ses efforts sur d’autres aspects du plan de soins du membre.
  4. Assiduité du personnel. Les membres du programme Positive Service Coordination ont des besoins complexes en matière de soins. La plupart d’entre eux vivent avec des traumatismes et des comorbidités multiples et peuvent être méfiants à l’endroit des fournisseurs de services et se montrer réticents à s’impliquer pleinement dans les services la première fois que ces derniers leur sont offerts. Il est crucial que le personnel fasse preuve de souplesse lorsqu’il interagit avec les membres et qu’il continue de suivre ces derniers quand ils ont de la difficulté à rester impliqués dans leurs soins.
  5. Tout est possible. Les membres arrivent au programme Positive Service Coordination lorsqu’ils sont le plus vulnérables, tant sur le plan physique qu’émotionnel. Toutefois, le coordonnateur et les gestionnaires de cas ne tiennent jamais pour acquis que les membres ne peuvent pas atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Cette confiance dans les capacités des membres encourage ces derniers à se prendre en charge.