Connectons nos programmes

Projet de dépistage du VIH par les pairs 

PHS Community Services Society
Vancouver, Colombie-Britannique
2013

Introduction

Introduction : « On a eu le sentiment d’accomplir quelque chose ensemble. »

Pendant six mois, en 2011, la PHS Community Services Society (PHS), en partenariat avec le projet « Seek and Treat for Optimal Prevention of HIV/AIDS » (STOP) [« Chercher et traiter pour une prévention optimale du VIH/sida » (Projet STOP)] de Vancouver, a organisé des événements de dépistage par les pairs faciles d’accès. L’initiative a amené la discussion sur le VIH dans la rue et mis en valeur la capacité de la communauté d’apporter des solutions à ses propres défis.

Ces événements comprenaient de la nourriture et des divertissements gratuits pour tous, ainsi qu’un certificat-cadeau de 5 $ à toute personne qui prenait quelques minutes pour parler du VIH avec un éducateur formé ou qui subissait un test de dépistage, et à toute personne vivant avec le VIH qui consultait une infirmière pour un examen de santé complet. Selon Liz Evans, codirectrice générale de PHS, l’initiative a démontré qu’« un milieu non professionnel et une culture axée davantage sur la communauté et les relations avec les groupes à la base permettent d’aborder les gens et de fournir des soins de santé d’une manière que d’autres systèmes ne peuvent pas. »

Au cours des 26 événements, réalisés en étroite collaboration avec les infirmières de l’équipe d’intervention de proximité de STOP, près de 5 000 personnes ont subi un test de dépistage rapide du VIH et ont reçu de l’information; 11 cas d’infection au VIH ont été diagnostiqués, et 324 personnes qui se savaient déjà séropositives ont été aiguillées vers des soins. D’après Shelley Bolton, directrice du projet de dépistage par les pairs, l’initiative a aussi été un excellent moyen de donner aux gens des renseignements actuels sur le VIH. « Être en mesure de rencontrer près de 5 000 personnes […] dans un court laps de temps est une façon très efficace de sensibiliser des gens qui, à leur tour, sensibiliseront leurs proches et amis. »

La participation des pairs à la prestation des services a permis aux résidents de contribuer à la résolution de leurs propres problèmes de santé, en misant sur des ressources présentes dans la communauté. Des infirmières ont enseigné aux pairs comment effectuer les tests de dépistage; elles étaient aussi présentes à chaque événement pour effectuer des tests et fournir des soins aux personnes présentant des symptômes d’infection aiguë au VIH, d’autres infections transmissibles sexuellement ou des maladies définissant le sida, ou qui préféraient se faire tester par une infirmière.

Ce modèle hybride de dépistage du VIH remet en question les idées reçues quant aux modalités de prestation des soins de santé (comment, où et par qui ils devraient être fournis). Selon Liz Evans, les participants « étaient beaucoup plus à l’aise de se faire tester par un pair qu’ils ne l’auraient été avec quelqu’un d’autre. »

En formant des pairs à effectuer le test de dépistage, le projet STOP de Vancouver et PHS n’ont pas seulement réduit les obstacles aux soins de santé pour les résidents du quartier Downtown Eastside, mais ils ont également contribué de façon significative à la fierté et à l’implication de la communauté. « C’est ce qui me réjouit le plus », dit Mark Townsend, codirecteur général de PHS. « Les gens étaient fiers de faire partie [de quelque chose]. Qu’ils subissaient le test ou administraient celui-ci, ils avaient l’impression qu’ensemble ils accomplissaient quelque chose : ils aidaient les gens à obtenir les traitements dont ils avaient besoin; ils travaillaient à enrayer le sida. »